En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 779.86 PTS
+0.79 %
4 776.5
+0.89 %
SBF 120 PTS
3 769.59
+0.00 %
DAX PTS
10 622.07
-
Dowjones PTS
24 423.26
+0.14 %
6 682.74
+0.00 %
1.137
+0.12 %

Espagne: match aux USA, gratuité en Asie, la Liga s'exporte à marche forcée

| AFP | 209 | Aucun vote sur cette news
Le Barcelonais Luis Suarez tente un retourné contre la Real Sociedad d'Asier Illarramendi, le 15 septembre 2018 à San Sebastian
Le Barcelonais Luis Suarez tente un retourné contre la Real Sociedad d'Asier Illarramendi, le 15 septembre 2018 à San Sebastian ( GABRIEL BOUYS / AFP/Archives )

"Le monde est notre terrain de jeu": l'inscription, dans les locaux de la Liga à Madrid, résume l'ambitieuse stratégie à l'international du football espagnol, qui espère se délocaliser aux Etats-Unis et conquérir de nouveaux supporters en Asie, une politique aussi volontariste que controversée.

Le match de la 21e journée du Championnat d'Espagne entre Gérone et le FC Barcelone pourrait-il avoir lieu le 26 janvier à Miami et non dans le petit stade de Montilivi, en Catalogne ? Alors que le match aller a lieu dimanche au Camp Nou pour la 5e journée, cette perspective agite depuis un mois le monde du ballon rond en Espagne.

Au coeur de l'été, la Ligue espagnole de football professionnel (LaLiga) a officialisé deux accords retentissants dans sa bagarre à distance avec l'opulent Championnat d'Angleterre.

Le premier contrat a été scellé avec le réseau social Facebook, qui a commencé de retransmettre gratuitement et en direct les matches de la 1re division espagnole dans huit pays d'Asie du sud, dont l'Inde et ses 1,3 milliard d'habitants, avec l'objectif d'accroître considérablement l'audience mondiale de la Liga.

Et le second accord concerne la création d'une coentreprise en Amérique du nord pour y développer la marque Liga à l'approche du Mondial-2026, avec comme corollaire la délocalisation aux Etats-Unis de matches officiels du Championnat d'Espagne.

- 'Dépasser la Premier League' -

"Ce sont les deux bonnes nouvelles de l'été pour nous", a expliqué à l'AFP Oscar Mayo, directeur du développement international de LaLiga, qui justifie cette poussée à l'export par un marché national arrivé à maturité.

En terme de droits télévisés, la Liga va récolter au moins 1,14 milliard d'euros par an sur le sol espagnol pour la période 2019-2022, plus 896 M EUR par saison à l'étranger.

Les joueurs de Gérone contre Villarreal au stade de La Ceramica, le 31 août 2018
Les joueurs de Gérone contre Villarreal au stade de La Ceramica, le 31 août 2018 ( JOSE JORDAN / AFP/Archives )

Des chiffres inférieurs à la manne obtenue par la Premier League anglaise, qui attend au moins 1,6 milliard d'euros par an pour son seul marché national sur la période 2019-2022.

La marge de croissance, pour l'Espagne, passe donc par l'export.

"D'ici quatre ou cinq ans, nous devrions être au moins au même niveau" entre revenus nationaux et internationaux, prévoit Oscar Mayo. "Nous avons l'ambition de dépasser la Premier League (...) en valeur de nos droits télévisés, ce qui nous permettra d'être plus compétitifs et de continuer à proposer le meilleur produit, avec les meilleures équipes et les meilleurs joueurs."

Menée tambour battant par le bouillant président de LaLiga, Javier Tebas, cette politique de conquête contraint la Ligue à contenter à la fois ses supporters historiques et ses nouveaux fans étrangers. D'où la programmation en 2017 d'un clasico Real-Barça à l'horaire inhabituel de 13h00, adapté aux téléspectateurs asiatiques.

- Levée de boucliers -

Toutefois, malgré l'enthousiasme affiché par le Barça et Gérone, l'initiative a provoqué une levée de boucliers en Espagne... comme en 2008 le projet rapidement avorté de créer artificiellement une 39e journée de Premier League jouée à l'étranger ("Game 39").

Le syndicat des joueurs AFE a menacé de grève et prévenu qu'il aurait le dernier mot sur ce lointain voyage jugé dangereux pour la santé des footballeurs.

L'entraîneur du Barça Ernesto Valverde a jugé l'idée "encore un peu jeune", tandis que son homologue du Real Madrid Julen Lopetegui a dit craindre pour l'équité de la compétition. Certaines organisations de supporters en Espagne ont vivement protesté.

Le président de la Liga espagnole Javier Tebas, ici à Singapour le 23 mars 2017, est favorable à la tenue du match Gérone-Barcelone à Miami
Le président de la Liga espagnole Javier Tebas, ici à Singapour le 23 mars 2017, est favorable à la tenue du match Gérone-Barcelone à Miami ( ROSLAN RAHMAN / AFP/Archives )

Et selon la presse madrilène, le gouvernement espagnol serait également réticent à l'idée d'éventuelles manifestations indépendantistes de Catalans en mondiovision. La présidente du Conseil supérieur des Sports (CSD) Maria José Rienda, qui a rang de secrétaire d'Etat aux Sports, appelle à une réunion entre toutes les parties pour trouver une solution, selon une déclaration transmise à l'AFP.

"Nous n'avons reçu aucune communication officielle de la part du gouvernement", a toutefois déclaré à l'AFP une source proche de la direction de LaLiga. "Nous continuons d'aller de l'avant. Nous avançons pas à pas pour concrétiser ce match à Miami."

Mêmes réticences du côté de la Fifa, dont le président Gianni Infantino s'est dit réservé: "En football, le principe général est de jouer à +domicile+ les matches à +domicile+, pas dans un pays étranger"."

Malgré tout, Javier Tebas a estimé qu'il y avait "90% de chance pour que Gérone-Barcelone soit joué aux Etats-Unis" et a promis un système de compensation envers les abonnés de Gérone: 1.500 d'entre eux bénéficieront d'un vol gratuit pour aller assister au match au Hard Rock Stadium de Miami (65.000 places)... à condition qu'ait lieu cette rencontre si controversée.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2018

Cellectis a nommé William (Bill) Monteith en qualité de Vice-président senior U.S. manufacturing. Cette nomination s’inscrit dans le projet de Cellectis d’établir des capacités de production…

Publié le 11/12/2018

Getlink (ex-Eurotunnel) vient de faire état de son trafic Navettes pour le mois de novembre 2018. Le concessionnaire du tunnel sous la Manche explique que plus de 151 000 camions ont été…

Publié le 11/12/2018

Sodexo annonce l'acquisition d'Alliance in Partnership (AiP), spécialiste de la restauration dans le secteur de l'éducation au Royaume-Uni, comprenant les marques « The Contract Dining Company »…

Publié le 11/12/2018

Dassault Systèmes a signé un accord définitif portant sur l’acquisition de IQMS, éditeur de progiciels de gestion industrielle (ERP), pour un montant de 425 millions de dollars. Avec…

Publié le 11/12/2018

Les affaires ne s'arrangent pas pour Carlos Ghosn...