Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 073.35 PTS
+3.23 %
6 117.00
+4.16 %
SBF 120 PTS
4 700.76
+3.09 %
DAX PTS
13 118.13
+1.59 %
Dow Jones PTS
31 500.68
+2.68 %
12 105.85
+3.49 %
1.055
+0. %

Equateur: onzième jour de manifestations, incidents devant le Parlement

| AFP | 337 | Aucun vote sur cette news
Heurts entre manifestants indigènes et policiers à Quito, le 23 juin 2022 en Equateur
Heurts entre manifestants indigènes et policiers à Quito, le 23 juin 2022 en Equateur ( Rodrigo BUENDIA / AFP )

La police a dispersé jeudi des manifestants qui tentaient d'envahir le Parlement à Quito, au onzième jour des protestations indigènes contre le coût de la vie qui continuent de plus belle en Equateur.

Poussant des cris de joie, plusieurs milliers d'indigènes ont d'abord pénétré dans l'après-midi dans la Maison de la Culture (CCE) à Quito, réquisitionnée depuis plusieurs jours par les forces de l'ordre, a constaté l'AFP.

Ce centre culturel sert traditionnellement de point de rencontre aux indigènes dans la capitale et son libre accès représentait une des conditions des manifestants pour entamer des négociations.

"C'est une victoire de la lutte!", a salué mégaphone en main le leader indigène Leonidas Iza, dirigeant de la Confédération des nationalités indigènes d'Equateur (Conaie), plus grande organisation indigène du pays.

Le leader indigène Leonidas Iza s'adresse aux manifestants, le 23 juin 2022 à Quito, en Equateur
Le leader indigène Leonidas Iza s'adresse aux manifestants, le 23 juin 2022 à Quito, en Equateur ( Rodrigo BUENDIA / AFP )

Le gouvernement a finalement autorisé les manifestants à investir ce lieu symbolique, "dans l'intérêt du dialogue et de la paix", a déclaré le ministre du Gouvernement, Francisco Jiménez, dans une vidéo transmise aux médias.

L'"objectif est que cessent les blocages de rues, les manifestations violentes et les attaques dans différents lieux", a ajouté le ministre, tandis que le chef de l'Etat, diagnostiqué mercredi positif au Covid-19, est contraint à l'isolement.

"Mauvais signe"?

Objectif visiblement raté, puisque peu après, un groupe imposant de manifestants, mené par des femmes, a tenté de pénétrer dans l'enceinte du Parlement voisin.

Les policiers déployés sur place les en ont empêchés en faisant usage de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes. Les marcheurs ont riposté en lançant des pierres et des feux d'artifice.

La foule s'est ensuite retirée dans un parc voisin.

Le leader des manifestations, Leonidas Iza, qui se trouvait sur place, a jugé que "c'est un très mauvais signe alors que nous avions demandé à notre base de faire une marche pacifique".

Près de 14.000 manifestants sont mobilisés dans tout le pays pour protester contre la hausse du coût de la vie et exiger notamment une baisse des prix des carburants d’après la police, qui estime leur nombre à près de 10.000 dans la capitale Quito.

Une affiche
Une affiche "Lasso dehors !" lors d'une manifestation indigène à Quito, le 23 juin 2022 en Equateur ( Rodrigo BUENDIA / AFP )

Si certaines de ces marches sont relativement calmes et festives, des violences éclatent souvent à la faveur de la nuit. La capitale est en partie paralysée.

Mercredi, quelque 300 personnes ont pris le contrôle d'une importante centrale électrique dans la province andine de Tungurahua (sud), mais sans aucun dommage grave ou interruption de service.

En préalable à toute négociation, la Conaie exige aussi l'abrogation de l'état d'urgence en vigueur dans six des 24 provinces et dans la capitale, appuyé par un important déploiement sécuritaire et un couvre-feu nocturne.

Des manifestants indigènes dans le parc Arbolito à Quito, le 23 juin 2022 en Equateur
Des manifestants indigènes dans le parc Arbolito à Quito, le 23 juin 2022 en Equateur ( Cristina Vega RHOR / AFP )

Le gouvernement rejette cette exigence et assure que les demandes des manifestants, juste sur les carburants, coûteraient à l'Etat plus d'un milliard de dollars par an.

"Je pleure de voir tant de gens maltraités par ce gouvernement", se plaint Cecilia, une retraitée de 80 ans, qui agite une pancarte sur laquelle est écrit : "Lasso menteur".

"Ils disent que nous sommes des paresseux, que nous ne produisons pas et que c'est pour cela qu'il y a des pénuries", lance la dirigeante indigène Nayra Chalan sur une estrade devant des manifestants.

Les indigènes ont quitté leurs communautés rurales il y a onze jours, mais ne sont arrivés à Quito que lundi, durcissant le bras de fer engagé avec le gouvernement.

Manifestation indigène à Quito, le 23 juin 2022 en Equateur
Manifestation indigène à Quito, le 23 juin 2022 en Equateur ( MARTIN BERNETTI / AFP )

Le président conservateur au pouvoir depuis un an, voit dans cette révolte une tentative de le renverser. Entre 1997 et 2005, trois présidents équatoriens ont dû quitter le pouvoir sous la pression des autochtones.

Les manifestations ont fait trois morts, 92 blessés et 94 personnes ont été arrêtées depuis le début de la crise, selon un bilan jeudi de l'Alliance des organisations des droits humains.

En 2019, un précédente vague de manifestations contre la fin de subventions aux prix du carburant avait fait 11 morts et des milliers de blessés dans des affrontements avec la police.

Des policiers montent la garde devant l'Assemblée nationale, le 23 juin 2022 à Quito, en Equateur
Des policiers montent la garde devant l'Assemblée nationale, le 23 juin 2022 à Quito, en Equateur ( Rodrigo BUENDIA / AFP )

Le président de l'époque, Lenin Moreno, avait été contraint de revenir sur des mesures économiques négociées avec le Fonds monétaire international (FMI).

Le président Lasso peut toutefois compter sur le soutien des militaires qui ont mis en garde mardi les manifestants, les accusant de représenter un "grave danger" pour la démocratie.

 ■

Copyright © 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE

WINCHARTS OFFERT*

Anticipez la tendance avec le logiciel d'analyse graphique Wincharts !

Soit 120€ d'économie / an*
Code Offre : WIN22

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère ouverture de compte Bourse Direct avant le 30 juin 2022 inclus.

Je profite de l'offre

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 24/06/2022

L'inflation devrait continuer d'accélérer pour atteindre 6,8% sur un an en septembre en France, selon des prévisions de l'Insee publiées vendredi ( Aurore MESENGE / AFP/Archives )L'inflation…

Publié le 23/06/2022

Piétons devant le siège de la Communauté européenne à Bruxelles le 23 septembre 2021 ( Kenzo TRIBOUILLARD / AFP/Archives )La croissance de l'activité économique en zone euro a fortement…

Publié le 19/06/2022

Un manifestant fait face aux forces de police derrière des barrières de sécurité, le 17 juin 2022 à Quito, en Equateur ( Cristina Vega RHOR / AFP )Malgré l'état d'urgence décrété par le…

Publié le 16/06/2022

Vue aérienne du Parlement argentin, construit entre 1895 et 1946, Buenos Aires, 22 mai 2022 ( Luis ROBAYO / AFP/Archives )Rues repavées, façades historiques ravalées, piétonisation : Buenos…

Publié le 05/06/2022

Un employé de l'usine Norske Skog qui fabrique du papier journal, le 24 mai 2022 à Golbey, dans les Vosges ( FREDERICK FLORIN / AFP )Tendus entre d'énormes cylindres, les kilomètres de papier…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/06/2022

Les marchés actions européens ont rebondi après deux séances consécutives de baisse, soutenus par Wall Street. La perception des investisseurs sur la politique monétaire de la Fed s’est…

Publié le 24/06/2022

14h30 aux Etats-UnisCommandes de biens durables en mai16h00 aux Etats-UnisPromesses de ventes immobilières en maisource : AOF

Publié le 24/06/2022

FedEx bondit de 7,59% à 244,20 dollars, ce qui lui permet de figurer parmi les principales progressions de l’indice S&P 500. Le géant américain de la messagerie bénéficie de la présentation…

Publié le 24/06/2022

Nexity gagne 2,10% à 25,28 euros, surperformant les autres valeurs du secteur immobilier au lendemain de l'annonce de la prise de contrôle du groupe Angelotti, spécialiste de l’aménagement et de…

Publié le 24/06/2022

Compagnie des Alpes campe sur les 14,75 euros ce vendredi, alors que le groupe a conclu, le 23 juin, un nouveau contrat de crédit renouvelable...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne