Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 769.39 PTS
-0.24 %
5 774.0
-0.2 %
SBF 120 PTS
4 439.49
-0.24 %
DAX PTS
12 227.92
-0.46 %
Dow Jones PTS
29 325.13
-0.9 %
11 305.34
-0.05 %
0.961
-0.78 %

Épaves et pêcheries médiévales, des vestiges "exceptionnels" mis au jour dans le lit de la Loire

| AFP | 1635 | Aucun vote sur cette news
Des archéologues de l'INRAP s'affairent sur les vestiges d'au moins neuf épaves des XVIIe-XVIIIe siècles sur une rive de la Loire, à Orée d'Anjou dans le Maine-et-Loire
Des archéologues de l'INRAP s'affairent sur les vestiges d'au moins neuf épaves des XVIIe-XVIIIe siècles sur une rive de la Loire, à Orée d'Anjou dans le Maine-et-Loire ( Sebastien SALOM-GOMIS / AFP )

Des épaves du XVIIe siècle et des pêcheries du XIIe siècle dans un état de conservation "exemplaire" ont été mises au jour sur les berges sableuses de la Loire, près d'Ancenis (Loire-Atlantique), signe selon les archéologues d'une activité intense autour du fleuve.

"C’est extraordinaire et exceptionnel de découvrir des vestiges d’une telle qualité dans un espace si restreint", s’enthousiasme Anne Hoyau-Berry, archéologue à l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP).

Peau burinée par le soleil et pantalon beige de chantier, cette archéologue travaille depuis le 16 août sur l’un des trois sites de fouilles déployés au bord de la Loire. Submergées par les eaux une grande partie de l’année, l’île Coton, l’île Poulas et l’île aux Moines sont devenues le théâtre de découvertes inédites.

Près de l’île Coton, une dizaine d’épaves de bateaux des XVIIème et XVIIIème siècles, dans un état de conservation exemplaire, viennent d’être exhumées. Fait rare et notable, ces embarcations, qui portent des traces d’usure, ont été sciemment remplies de pierres et installées sur le flanc, pour créer deux enrochements de plus de 40 mètres de long.

"La première hypothèse, c’est qu’il s’agissait de digues permettant de protéger la pointe de l’île Coton", explique Mme Hoyau-Berry. "Mais la découverte d’un troisième enrochement perpendiculaire nous fait pencher vers l’aménagement d’un port ou une volonté d’acheminer de l’eau à cet endroit précis".

Ces barges à fond plat sont caractéristiques des bateaux de charge de l'époque qui transportaient des matières premières (bois, pierres, ardoises, sable), du sel ou du vin.

Longs d’environ 14 mètres, ils sont déblayés pierre après pierre par les archéologues à pied d’œuvre, qui doivent à la fois pomper l’eau remontant du sol et arroser le bois pour éviter qu’il ne se détériore en séchant.

Des archéologues de l'INRAP s'affairent sur neuf épaves des XVIIe-XVIIIe siècles sur une rive de la Loire, à Orée d'Anjou dans le Maine-et-Loire
Des archéologues de l'INRAP s'affairent sur neuf épaves des XVIIe-XVIIIe siècles sur une rive de la Loire, à Orée d'Anjou dans le Maine-et-Loire ( Sebastien SALOM-GOMIS / AFP )

"C’est un travail de fourmi physiquement difficile, reconnaît l’archéologue. Mais la sécheresse de l’été nous a permis de travailler dans de bonnes conditions".

Et c'est désormais une "course contre-la-montre avant le retour de l'eau" qui s'engage pour les scientifiques, commente Denis Fillon, délégué à la direction de l’INRAP dans les Pays-de-la-Loire et responsable scientifique des sites. Le chantier prendra fin en octobre avec l'arrivée des crues.

"Comme une autoroute"

Plusieurs échantillons de bois (sans doute du chêne) ont été prélevés pour définir les essences utilisées, les forêts dont elles proviennent et même le chantier naval d’origine des bateaux.

Des archéologues de l'INRAP s'affairent sur les vestiges d'au moins neuf épaves des XVIIe-XVIIIe siècles sur une rive de la Loire, à Orée d'Anjou dans le Maine-et-Loire
Des archéologues de l'INRAP s'affairent sur les vestiges d'au moins neuf épaves des XVIIe-XVIIIe siècles sur une rive de la Loire, à Orée d'Anjou dans le Maine-et-Loire ( Sebastien SALOM-GOMIS / AFP )

"Ils sont tellement bien conservés que l’on peut encore observer les traces des outils de façonnage", reprend Anne Hoyau-Berry. Dans les prochains jours, les archéologues effectueront des fouilles subaquatiques pour regarder de plus près les fondations des enrochements.

En amont, sur l’île Poulas, ce sont trois pêcheries fixes du XIIème siècle, faites de pierres et de pieux en bois, qui ont été découvertes. Disposées en "W", elles servaient à capturer les poissons qui remontent le courant (saumons) comme ceux qui le redescendent (anguilles).

Appartenant aux seigneurs et ecclésiastiques locaux, elles permettaient de respecter les quelques 150 "jours maigres" par an imposés par l’Église à l’époque. Des traces d’accueil de moulins-bateaux ont également été mises au jour, signe de la densité des activités fluviales.

"Il faut imaginer la Loire à cette époque comme une autoroute, où l’on pêchait et transportait des marchandises", décrit Denis Fillon. "On est loin de l’image du fleuve sauvage!".

Des archéologues de l'INRAP s'affairent sur les vestiges d'au moins neuf épaves des XVIIe-XVIIIe siècles sur une rive de la Loire, à Orée d'Anjou dans le Maine-et-Loire
Des archéologues de l'INRAP s'affairent sur les vestiges d'au moins neuf épaves des XVIIe-XVIIIe siècles sur une rive de la Loire, à Orée d'Anjou dans le Maine-et-Loire ( Sebastien SALOM-GOMIS / AFP )

Ces chantiers archéologiques mobilisant 33 scientifiques, au budget de 1,6 million d’euros, interviennent dans le cadre d’un vaste programme de rééquilibrage du lit de la Loire conduit par Voies navigables de France (VNF), entre Les Ponts-de-Cé et Nantes. Les travaux prévus par VNF devraient démarrer l’année prochaine.

"L’objectif est de redonner une dynamique plus naturelle au fleuve qui a été très aménagé aux XIXème et XXème siècles", explique Séverine Gagnol, cheffe de l’unité Loire chez VNF.

 ■

Copyright © 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 septembre

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 25/09/2022

Vue sur le détroit du Bosphore à Istanbul le 22 juillet 2022, où passage un navire chargé de céréales d'Ukraine ( Yasin AKGUL / AFP )Soulagement et inquiétude pour les proches restés au…

Publié le 24/09/2022

Le vigneron Jean-Baptiste Duquesne à Saint-Pierre-de-Mons le 15 septembre 2022 ( ROMAIN PERROCHEAU / AFP )Finie "la bouteille des grands-parents servie lors des repas du dimanche". Dans le…

Publié le 23/09/2022

Des cyclistes à Bogota, le 20 septembre 2022 ( JOAQUIN SARMIENTO / AFP/Archives )Dès l'aube, c'est un flot ininterrompu: des centaines de cyclistes se déversent entre les terrains vagues et les…

Publié le 22/09/2022

Des policiers arrêtent un homme à Moscou le 21 septembre 2022, à la suite d'appels à manifester contre la mobilisation annoncée par le Vladimir Poutine ( Alexander NEMENOV / AFP )La Russie,…

Publié le 21/09/2022

Des dauphins-pilotes échoués sur une plage près de Macquarie Harbour, le 20 septembre 2022 en Tasmanie (Australie) ( HANDOUT / AFP )Scène de désolation en Australie où quelque 230…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/09/2022

Leroy Merlin et Voltalia, acteur international des énergies renouvelables, ont signé un CPPA (Corporate Power Purchase Agreement) pour la production d'une centrale solaire additionnelle d'une…

Publié le 26/09/2022

Guerbet a obtenu un financement d’un million d’euros de la Banque Publique d’Investissement (BPI projet France 2030) pour son projet d’intelligence artificielle dans la détection précoce du…

Publié le 26/09/2022

Au 1er semestre 2022, le chiffre d'affaires de Cabasse s'est inscrit en repli de -9%, à 12,4 ME, rapport au 1er semestre 2021 qui constituait un effet...

Publié le 26/09/2022

Le chiffre d'affaires de Quadient a atteint 524 ME au premier semestre 2022, ce qui représente une croissance organique de 0,7% par rapport au premier...

Publié le 26/09/2022

JCDecaux Portugal a renouvelé son contrat avec Sonae Sierra, leader de la gestion et de l'exploitation de centres commerciaux au Portugal et dans les Régions Autonomes de Madère et des Açores,…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRES

Pour vous former en bourse

Nos webinaires d'octobre sont en ligne :
100% gratuits, 100% bonne humeur 😉


JE PARTICIPE