En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 095.07 PTS
-0.02 %
5 097.00
+0.05 %
SBF 120 PTS
4 073.02
-0.12 %
DAX PTS
11 614.16
+0.78 %
Dowjones PTS
25 398.46
+0.23 %
7 128.21
-0.41 %
1.158
+0.21 %

Enquête ouverte après le suicide d'un prêtre accusé d'agression sexuelle

| AFP | 398 | Aucun vote sur cette news
L'archevêque de Rouen Dominique Lebrun, lors d'une conférence de presse à Rouen le 20 septembre 2018
L'archevêque de Rouen Dominique Lebrun, lors d'une conférence de presse à Rouen le 20 septembre 2018 ( CHARLY TRIBALLEAU / AFP )

Une enquête préliminaire a été ouverte après la mort d'un jeune prêtre du diocèse de Rouen, accusé d'agression sexuelle, qui s'est pendu dans son église mardi, un "homme droit, généreux", apprécié des fidèles même s'il n'était pas "conventionnel".

Jean-Baptiste Sèbe, 38 ans, s'est donné la mort mardi dans les combles de l’église Saint-Romain à Rouen. Il faisait l'objet d'une dénonciation de la part d'une femme l'accusant de comportements indécents et d'agression sexuelle sur sa fille majeure, des faits remontant, selon elle, à au moins deux ans.

"Une enquête préliminaire du chef d'agression sexuelle a été ouverte", a indiqué jeudi à l'AFP Étienne Thieffry, procureur adjoint. "La mère, qui s'est manifestée auprès de l'archevêché, et sa fille, viennent d'être identifiées, elles vont être auditionnées incessamment sous peu", a-t-il précisé ajoutant qu'il n'y avait "toujours pas de plainte à ce stade".

Une enquête pour recherche des causes de la mort est également ouverte. "A ce stade, rien ne laisse à penser qu'il y a eu l'intervention d'un tiers dans la mort du prêtre", a indiqué M. Thieffry, précisant que le corps avait été "rendu à la famille". Mercredi, une source policière avait confié à l'AFP que les enquêteurs restaient "très prudents à ce stade des investigations".

"C'était un homme, droit, généreux, profond, attentif à aider chacun, qui nous tirait vers le haut avec plein de projets, un bon prêtre comme on en souhaite beaucoup", a déclaré à l'AFP sous le couvert de l'anonymat une paroissienne, qui le connaissait "avant qu'il n'arrive dans la paroisse". "Je ne pense pas que les faits rapportés dans les médias soient avérés", a-t-elle ajouté.

"C'était un homme non conventionnel, parlant très bien et très directement dans ses homélies, comme s'il cherchait à réveiller les croyants conventionnels et routiniers", a réagi un autre paroissien.

Lors d'une conférence de presse jeudi, l'archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun, a rappelé l'existence d'une "plainte à l'autorité diocésaine d’une maman disant que sa fille lui avait dit que le père Jean-Baptiste Sèbe a eu, il y a deux ou trois ans, des gestes inappropriés envers sa fille qui était majeure à l’époque des faits allégués".

-"Conduite inconvenante"-

L'archevêque avait convoqué le prêtre lundi dernier, la veille de son suicide, pour qu'il s'explique sur ces accusations. "Il a avoué une conduite inconvenante à l'égard de cette jeune fille. Nous avons échangé et convenu ensemble qu’il s'agissait d'imprudence dans la relation avec cette femme comme cela arrive à un certain nombre d'hommes ou de femmes", a-t-il poursuivi indiquant "qu'il n’y avait pas eu, par la suite, d'autres rencontres avec cette fille".

"Je me confesse tous les mois", a précisé l'archevêque. "Moi aussi il m’arrive de mentir, moi aussi, parfois, je désire la femme d’autrui. Je suis archevêque de Rouen mais je ne suis qu’un homme".

Selon lui, "aucun signe ne pouvait laisser prévoir un tel geste de la part du père Jean-Baptiste Sèbe", faisant référence à son suicide. "Nous sommes dans l’incompréhension d'un tel geste même si je savais qu’il connaissait un moment difficile", avait-il écrit dans un courrier adressé mardi à l’ensemble des prêtres du diocèse.

Interrogé pour savoir s’il avait saisi l’autorité judiciaire après avoir recueilli les aveux du prêtre, Mgr Lebrun a expliqué: "C’était une majeure. Il n’y avait pas d’obligation de signalement". "Le vicaire général avait invité la plaignante à porter plainte si elle considérait que c'était une agression", a-t-il ajouté.

Jean-Baptiste Sèbe, ordonné prêtre en 2005, strasbourgeois d'origine, était curé de la paroisse Saint-Jean XXIII de Rouen Nord. Il était aussi directeur du centre théologique universitaire et du service de formation permanente, d'après le site internet du diocèse de Rouen.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/10/2018

  Notice sur les opérations de stabilisation   Paris, le 15 octobre 2018   Ne pas transmettre, diffuser, publier ou distribuer, directement ou indirectement aux États-Unis,…

Publié le 15/10/2018

ADLPartner Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 6 478 836 euros 3, avenue de Chartres 60500 - CHANTILLY 393 376 801 R.C.S.…

Publié le 15/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL ALPES…

Publié le 15/10/2018

Les actionnaires d'Auplata seront réunis en assembléegénérale mixte le 19 novembre 2018 afin notamment de statuer sur l'apport en nature de la...

Publié le 15/10/2018

Conformément au plan de marche annoncé, Catana Group atteint une nouvelle fois ses objectifs et achève son exercice 2017/2018 avec un chiffre d'affaires de près de 54,4 millions, en hausse de…