En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

En Jordanie, une ONG rénove des logements et installe des réfugiés

| AFP | 399 | Aucun vote sur cette news
Des enfants réfugies syriens logés dans un appartement à Irbid, en Jordanie, le 9 août 2017
Des enfants réfugies syriens logés dans un appartement à Irbid, en Jordanie, le 9 août 2017 ( khalil mazraawi / afp/AFP )

Faute de moyens, Oum Imane a longtemps erré avec sa famille en Jordanie avant de s'installer dans un appartement confortable, grâce à un programme d'aide d'une ONG norvégienne destiné aussi bien aux réfugiés syriens qu'aux propriétaires locaux.

Le Conseil norvégien pour les réfugiés (CNR) aide des Jordaniens à finaliser des constructions immobilières ou à rénover leurs logements à condition d'installer, gratuitement et pour une durée déterminée, des Syriens ayant fui la guerre qui ravage leur pays.

"Nous étions contraints de changer de logement tous les deux mois environ" à cause du loyer élevé ou de la vétusté des lieux, raconte à l'AFP Oum Imane, la tête couverte d'un foulard vert.

Cette mère de famille de 29 ans dit renaître dans son nouveau domicile "propre, spacieux et confortable" où elle est logée gratuitement avec son mari et leurs quatre filles, ainsi qu'avec sa belle-soeur Najla et les enfants de cette dernière.

Des refugiés syriens logés dans un appartement à Irbid, en Jordanie, le 9 août 2017
Des refugiés syriens logés dans un appartement à Irbid, en Jordanie, le 9 août 2017 ( khalil mazraawi / afp/AFP )

Situé à Irbid, une ville à 90 km au nord d'Amman, cet appartement fait partie des quelque 6.000 logements mis à la disposition de 25.000 réfugiés syriens par le programme de l'ONG norvégienne. Ils y logent gratuitement ou paient un loyer modéré, selon leur situation financière.

En Jordanie, plus de 650.000 réfugiés syriens ont été enregistrés auprès du Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR). Le royaume, qui partage avec la Syrie en conflit depuis six ans quelque 370 km de frontière, évalue leur nombre à plus d'un million.

- 'Psychologiquement reposant' -

"Avant je payais 100 à 150 dinars jordaniens (l'équivalent de 120 à 180 euros) de loyer mensuel, alors que nous étions vraiment dans le besoin", affirme Mohamed Ghazal, l'époux d'Oum Imane.

Vue sur l'immeuble à Irbid, en Jordanie où sont logés des réfugiés syriens grrâce à un programme du Conseil norvégien pour les réfugiés (CNR), le 9 août 2017
Vue sur l'immeuble à Irbid, en Jordanie où sont logés des réfugiés syriens grrâce à un programme du Conseil norvégien pour les réfugiés (CNR), le 9 août 2017 ( khalil mazraawi / afp/AFP )

Selon lui, les logements disponibles sur le marché et correspondant aux maigres budgets des réfugiés étaient insalubres, exigus ou même dangereux. "Une fois, une partie du toit de l'un des logements s'est effondrée", se souvient-il.

La famille Ghazal qui a fui la ville de Deraa en Syrie en 2012 a, dans un premier temps logé dans un camp de réfugiés dans le nord de la Jordanie avant de le quitter pour s'installer à ses propres frais.

Le projet du CNR "nous a sauvés car nous étions devant des choix difficiles, soit réintégrer le camp de réfugiés, soit retourner en Syrie", affirme-t-il.

Un appartement où sont logés des réfugiés syriens à Irbid, en Jordanie, le 9 août 2017
Un appartement où sont logés des réfugiés syriens à Irbid, en Jordanie, le 9 août 2017 ( khalil mazraawi / afp/AFP )

Les Ghazal habitent dorénavant dans un bâtiment comprenant huit appartements au total, chacun doté de deux chambres à coucher, d'un salon, d'une cuisine et d'une salle de bains. L'immeuble est entouré d'arbres, dans une zone résidentielle.

Aya, la nièce âgée de sept ans de Mohamed Ghazal, se dit "très heureuse" de vivre dans un appartement spacieux. Pour sa mère Najla, avoir un logement "neuf et propre est psychologiquement reposant".

La famille est hébergée gratuitement en vertu d'un contrat qui expire en mars 2018.

- Gagnants-gagnants -

Le propriétaire de l'immeuble, Moustafa Chatnawi, un ingénieur jordanien à la retraite, salue une initiative qui "bénéficie aux deux parties". Son partenariat avec l'ONG norvégienne depuis deux ans lui a permis de couvrir 25% du coût de construction du bâtiment en échange de l'accueil de familles syriennes.

Trois à cinq millions de dollars (2,5 à 4,25 millions d'euros) sont alloués chaque année à ce programme de relogement des réfugiés syriens lancé en 2014 grâce notamment au soutien financier de l'ONU et de donateurs internationaux.

Cette initiative "encourage l'interaction humaine et préserve la dignité des Syriens", explique le directeur du projet au sein du CNR, Rodrigo Melo.

Outre le programme de relogement mis en place dans plus d'une centaine de localités dans le nord de la Jordanie, l'ONG offre aux réfugiés des opportunités d'emploi, notamment dans le secteur de la construction.

Plus de 80% des réfugiés syriens dans le royaume vivent en effet en dessous du seuil de pauvreté, selon le porte-parole du HCR en Jordanie, Mohamed Hawari.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

Alors qu'Air France KLM cherche son nouveau PDG, la compagnie néerlandaise KLM s'est plainte de ne pas être suffisamment considérée. Son conseil réclame un changement de gouvernance, selon le…

Publié le 22/06/2018

Montrouge, France, le 22 juin (22H00 CEST), 2018 DBV Technologies annonce les résultats de son Assemblée générale ordinaire et extraordinaire 2018 et la nomination…

Publié le 22/06/2018

Un résumé de l'Assemblée générale sera bientôt disponible sur le site Noxxon...

Publié le 22/06/2018

Le prix d'émission des actions nouvelles sera au moins égal à la moyenne pondérée par les volumes des 5 dernières séances de bourse...

Publié le 22/06/2018

Le Groupe a souhaité clarifier sa politique de marques et décidé ainsi de se concentrer sur Somfy et les marques associées...