En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 794.37 PTS
-
4 812.00
-
SBF 120 PTS
3 821.84
-
DAX PTS
10 918.62
-0.12 %
Dowjones PTS
24 370.10
+0.67 %
6 718.45
+0.75 %
1.139
+0.07 %

En désaccord avec Trump sur la Syrie, Mattis démissionne

| AFP | 251 | Aucun vote sur cette news
Le ministre de la Défense Jim Mattis, ici à la Maison Blanche, le 30 juillet 2018, a confirmé sa démission jeudi 20 décembre
Le ministre de la Défense Jim Mattis, ici à la Maison Blanche, le 30 juillet 2018, a confirmé sa démission jeudi 20 décembre ( SAUL LOEB / AFP/Archives )

Le ministre américain de la Défense Jim Mattis a présenté jeudi sa démission, citant des désaccords avec Donald Trump, dans une lettre au président américain rendue publique par le Pentagone.

"Parce que vous avez le droit d'avoir un ministre de la Défense dont les vues sont mieux alignées sur les vôtres (...) je pense que me retirer est la bonne chose à faire", écrit l'ancien général des Marines dans cette lettre datée de jeudi, au lendemain de l'annonce du retrait militaire américain de Syrie, auquel il était farouchement opposé.

Quelques minutes auparavant, Donald Trump avait indiqué, sur Twitter, que Jim Mattis quitterait ses fonctions fin février.

Dans cette missive d'une page et demie, M. Mattis énumère ses convictions, impliquant qu'elles diffèrent totalement de celles du président, sans toutefois mentionner explicitement le retrait de Syrie.

"La force de notre nation est inextricablement liée à la force de notre système unique et complet d'alliances et de partenariat", écrit le chef du Pentagone, rappelant au président que "les 29 démocraties de l'Otan ont démontré la solidité de leur engagement en combattant à nos côtés après les attaques du 11-Septembre contre l'Amérique".

La coalition antijihadiste, qui regroupe 74 pays, en est une autre preuve, ajoute-t-il.

"Comme vous, j'ai dit depuis le début que les forces armées des Etats-Unis n'avaient pas pour vocation à être le gendarme du monde", poursuit-il, en référence à la justification par M. Trump de retirer au plus vite les 2.000 soldats américains déployés en Syrie.

Mais "il faut traiter les alliés avec respect", ajoute-t-il, et "nous devons faire tout notre possible pour favoriser un ordre international propice à notre sécurité, notre prospérité et nos valeurs, et nous sommes renforcés dans cet effort par la solidarité de nos alliances".

"De même je suis convaincu qu'il nous faut être résolus et sans ambiguïté dans notre approche envers les pays dont les intérêts stratégiques sont de plus en plus opposés aux nôtres", ajoute le ministre de la Défense, citant la Russie et la Chine.

M. Mattis précise qu'il quittera ses fonctions le 28 février "une date qui devrait donner suffisamment de temps pour nommer et confirmer un successeur" et lui permettre de participer à une dernière réunion ministérielle de l'Otan, prévue en février à Bruxelles.

"Je m'engage à faire tous les efforts pour assurer une transition en douceur", conclut-il dans ce message qui montre sans ambiguïté que ce départ se fait à des conditions qu'il a lui-même fixées.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2019

5 prix lors des European Contact Center & Customer Service Awards (ECCCSA) dans 4 pays européens...

Publié le 17/01/2019

Martha Bejar, experte américaine dans le domaine des logiciels, est nommée en tant qu'administratrice indépendante de Neopost Paris, le 17 janvier 2019 Neopost, leader…

Publié le 17/01/2019

Fee et Covage ont signé le 17 janvier 2019 un partenariat qui permettra à Free de proposer son offre de Fibre optique sur les Réseaux d’Initiative Publique (RIP) dans les territoires couverts par…

Publié le 17/01/2019

Fnac Darty annonce être en négociations exclusives avec le Groupe Lagardère, en vue de l’acquisition de Billetreduc.com par sa filiale France Billet, spécialiste de la billetterie culturelle et…

Publié le 17/01/2019

Compagnie des Alpes vient de réaliser son point d’activité au titre de son premier trimestre de l’exercice 2018-2019. Ainsi, l’exploitant de domaines skiables et de parcs à thèmes a publié…