En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 073.07 PTS
-0.45 %
5 085.50
-0.18 %
SBF 120 PTS
4 069.40
-0.20 %
DAX PTS
11 523.81
+0.00 %
Dowjones PTS
25 339.99
+1.15 %
7 157.21
+0.00 %
1.156
+0.03 %

Dubois (XV de France): "La confiance est là"

| AFP | 234 | Aucun vote sur cette news
L'encadrement du XV de France: Jean-Frédéric Dubois, Guy Novès et Yannick Bru avant le 2e match face aux All Blacks bis, le 14 novembre 2017 au Parc OL
L'encadrement du XV de France: Jean-Frédéric Dubois, Guy Novès et Yannick Bru avant le 2e match face aux All Blacks bis, le 14 novembre 2017 au Parc OL ( FRANCK FIFE / AFP/Archives )

L'encadrement du XV de France a toujours "confiance" en son projet de jeu et en l'avenir malgré sa sixième défaite de suite, concédée samedi contre l'Afrique du Sud (17-18), a déclaré dimanche à la presse l'entraîneur des arrières Jean-Frédéric Dubois.

"On aimerait bâtir sur des victoires. On est conscient de certaines choses, on a confiance dans le projet et le jeu qu'on veut pratiquer. Il manque un petit ingrédient, à cause de maladresses au dernier moment. Mais pas grand chose. La confiance est toujours là" a estimé Dubois.

Après ce nouveau revers, les Bleus affichent un bilan famélique de 7 succès contre 14 défaites en 21 matches depuis la prise de fonction du sélectionneur Guy Novès, fin 2015. Dont six défaites de suite, cinq en enlevant la rencontre contre la Nouvelle-Zélande mardi (23-28), qui n'avait pas valeur de test-match.

Interrogé ensuite sur l'éventuelle réaction du président de la Fédération Bernard Laporte, qui pourrait injecter du sang neuf dans l'encadrement, Dubois a répondu: "C'est notre président. Il prendra la décision qu'il prendra. Nous (avec Yannick Bru, entraîneur des avants, NDLR), on est là pour analyser ce match. On sait où on va (...) Après, les décisions des instances fédérales, ce n'est pas nous qui les prenons."

Laporte avait indiqué samedi avant le match à Sud Radio qu'il "n'évincerait" pas le staff même en cas de catastrophe.

"Par contre il faudra discuter. Du sang frais dans le staff, pourquoi pas, mais je n'envisage rien encore" avait ajouté l'ancien sélectionneur du XV de France et manager du RC Toulon.

"Bernard Laporte connaît le rugby, le haut niveau et les hommes. Il est mieux placé que personne pour prendre des décisions. Maintenant, il a toujours été d'un soutien sans faille et d'une clarté parfaite dans ses propos (adressés au staff). Je n'ai pas trop de doutes" a estimé de son côté Bru, pour qui un encadrement du XV de France est "toujours menacé".

"Mais on est motivé par le projet. Aucun joueur n'a trahi l'équipe, j'ai rarement vu un ratio d'activité aussi fort. Les joueurs se sont sublimé" a aussi souligné l'entraîneur des avants, évoquant un temps de jeu effectif très élevé, de "46 minutes" samedi. Soit treize de plus que samedi dernier contre les All Blacks (18-38).

"Maintenant, on doit gagner contre le Japon évidemment", samedi prochain en clôture des tests de novembre, a poursuivi Bru.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/10/2018

LCM reste à l’Achat sur GL Events, et abaisse son objectif de cours de 29 à 26 euros. L’augmentation de capital de 107 millions d’euros va permettre au groupe de conclure ses acquisitions en…

Publié le 15/10/2018

Engie et le fonds de pension canadien CDPQ (Caisse de dépôt et placement du Québec) prévoient de proposer 9 milliards de dollars pour acquérir le réseau de gazoducs du brésilien Petrobras, a…

Publié le 15/10/2018

La confiance revient rapidement

Publié le 15/10/2018

En plus du contrat de délégation de service public de l’assainissement de Bordeaux Métropole signé récemment par Alain Juppé et Antoine Frérot, c’est une série de nouveaux contrats que…

Publié le 15/10/2018

GL events annonce le succès de son augmentation de capital en numéraire avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires. Le montant final brut de l’augmentation de Capital…