En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 919.02 PTS
+0.59 %
5 934.5
+0.86 %
SBF 120 PTS
4 655.99
+0.57 %
DAX PTS
13 282.72
+0.46 %
Dow Jones PTS
28 135.38
+0.01 %
8 487.71
+0.25 %
1.112
0. %

Drame d'Hillsborough: l'ex-commissaire jugé non coupable d'homicide involontaire

| AFP | 205 | Aucun vote sur cette news
L'ex-commissaire David Duckenfield, à son arrivée au tribunal de Preston, le 14 janvier 2019
L'ex-commissaire David Duckenfield, à son arrivée au tribunal de Preston, le 14 janvier 2019 ( Lindsey PARNABY / AFP/Archives )

Plus de 30 ans après la bousculade du stade d'Hillsborough qui avait fait 96 morts à Sheffield (nord de l'Angleterre), le responsable de la sécurité le jour du drame a été jugé jeudi non coupable d'homicides involontaires, une décision qui a déçu les proches de victimes.

En avril, le jury du tribunal de Preston n'était pas parvenu à un verdict concernant David Duckenfield, ex-commissaire de 75 ans, au terme d'un procès de 10 semaines. Un juge avait décidé en juin qu'il devait être rejugé.

Un nouveau procès s'était ouvert le mois dernier devant le même tribunal et a duré plus de six semaines.

Au total, 96 supporters de Liverpool - hommes, femmes et enfants - ont perdu la vie dans cette tragédie d'Hillsborough, la pire ayant jamais frappé le sport britannique, survenue lors de la demi-finale de la Coupe d'Angleterre opposant les Reds à Nottingham Forest le 15 avril 1989.

Des policiers et des supporters aident à évacuer des blessés du stade d'Hillsborough (Royaume-Uni) le 15 avril 1989, où une bousculade a coûté la vie à 96 personnes
Des policiers et des supporters aident à évacuer des blessés du stade d'Hillsborough (Royaume-Uni) le 15 avril 1989, où une bousculade a coûté la vie à 96 personnes ( STRINGER / AFP/Archives )

Le septuagénaire, retraité, n'était pas jugé pour la mort de la 96e victime, Anthony Bland, décédée de ses blessures près de quatre ans plus tard, la loi alors en vigueur n'autorisant pas les poursuites pour ce cas.

Il a été jugé non coupable d'homicide involontaire par négligence grave de 95 personnes.

Pour l'accusation, M. Duckenfield avait une "responsabilité personnelle" dans le drame.

Son avocat, Benjamin Myers, avait au contraire plaidé que M. Duckenfield avait "fait tout ce qu'on attendait de lui" et que les accusations contre lui étaient "injustes". "Il y a tant d'autres personnes en tort et tant de raisons" au drame, a-t-il avancé.

Les secours s'occupent de blessés au stade d'Hillsborough (Royaume-Uni) le 15 avril 1989, où une bousculade a coûté la vie à 96 personnes
Les secours s'occupent de blessés au stade d'Hillsborough (Royaume-Uni) le 15 avril 1989, où une bousculade a coûté la vie à 96 personnes ( STRINGER / AFP/Archives )

Son client n'a pas pris la parole car il souffre de stress post-traumatique, un état qui a pu expliquer son manque de réaction lors du procès, a expliqué le juge.

Des enregistrements sonores d'auditions de l'ex-commissaire, réalisées en 2015, ont été diffusés à l'audience.

"Qui est responsable ?"

"Les morts de 96 spectateurs, beaucoup d'eux très jeunes, sont bien sûr une profonde tragédie humaine qui suscite beaucoup d'angoisse et de colère et que, pour beaucoup, le temps n'a pas effacé (...) mais vous devez mettre de côté vos émotions et votre sympathie pour les familles de victimes ou pour M. Duckenfield", a déclaré le juge avant que le jury ne se retire pour délibérer.

John Traynor s'exprime au nom des survivants et des proches des victimes du stade d'Hillsborough (Royaume-Uni) lors d'une conférence de presse à Liverpool (Royaume-Uni), le 29 novembre 2019
John Traynor s'exprime au nom des survivants et des proches des victimes du stade d'Hillsborough (Royaume-Uni) lors d'une conférence de presse à Liverpool (Royaume-Uni), le 29 novembre 2019 ( Paul ELLIS / AFP )

A l'annonce de la décision, des membres du public ont éclaté en sanglots, a rapporté l'agence de presse britannique Press association (PA).

Christine Burke, dont le père Henry avait été tué lors du drame, a interpellé le juge. "J'aimerais savoir qui est responsable pour la mort de mon père car quelqu'un l'est", lui a-t-elle lancé en larmes.

"Je suis choqué et abasourdi par le verdict du jury", a déclaré à PA Barry Devonside, dont le fils Christopher, 18 ans, a péri lors du drame. "Nous, les familles, nous sommes battus 30 ans vaillamment", a-t-il ajouté.

Margaret Aspinall, présidente d'une association de soutien aux familles de victimes, a dit se sentir "vraiment en colère". "J'essaie de rester calme pour ces familles qui ont souffert", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse à Liverpool.

Des supporters de Liverpool réclament justice pour les 96 victimes du drame de  Hillsborough, lors d'un déplacement à Reading le 13 avril 2013
Des supporters de Liverpool réclament justice pour les 96 victimes du drame de Hillsborough, lors d'un déplacement à Reading le 13 avril 2013 ( ANDREW COWIE / AFP/Archives )

Le drame s'est déroulé alors que les supporters de Liverpool se pressaient devant les tourniquets, le coup d'envoi approchant. La sécurité avait fait ouvrir une porte conduisant à l'aile qui leur était réservée, pour alléger la pression. Mais les fans s'étaient rués sur une tribune debout déjà surpeuplée.

Les services du procureur avaient annoncé en juin 2017 leur intention d'engager des poursuites, à la suite d'un long combat des familles des victimes pour obtenir justice.

Un ancien cadre du club de football de Sheffield Wednesday, dont l'enceinte est le stade d'Hillsborough, avait aussi été jugé et condamné en avril à une amende.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2019

L'opération se conclut à 590 ME pour 50% de participation...

Publié le 13/12/2019

La société anglaise Clugston, associée au Groupe CNIM en tant que génie civiliste pour plusieurs contrats de réalisation d'usines de valorisation de...

Publié le 13/12/2019

Wendel et d'autres actionnaires existants d'Allied Universal ont finalisé la cession d'une part majoritaire de leur participation dans la société à...

Publié le 13/12/2019

Au premier semestre, clos fin septembre, EuropCorp a essuyé une perte nette, part du groupe, de 22,7 millions d’euros contre une perte de 88,9 millions d’euros, un an plus tôt. Le premier…

Publié le 13/12/2019

En novembre 2019, le trafic de Paris Aéroport ressort en hausse de 0,9 % par rapport au mois de novembre 2018 avec 7,9 millions de passagers accueillis, dont 5,7 millions à Paris-Charles de Gaulle…