En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 794.37 PTS
-0.34 %
4 794.00
-0.34 %
SBF 120 PTS
3 821.84
-0.29 %
DAX PTS
10 918.62
-0.12 %
Dowjones PTS
24 207.93
+0.00 %
6 678.08
+0.14 %
1.138
-0.13 %

Double meurtre de Montigny : Francis Heaulme condamné en appel à la perpétuité

| AFP | 194 | Aucun vote sur cette news
Croquis d'audience de Francis Heaulme au tribunal de Versailles, le 20 décembre 2018
Croquis d'audience de Francis Heaulme au tribunal de Versailles, le 20 décembre 2018 ( Benoit PEYRUCQ / AFP )

Francis Heaulme a été condamné à la perpétuité en appel vendredi, par la cour d'assises des Yvelines, pour le meurtre de deux garçons de huit ans en 1986 à Montigny-lès-Metz, un crime pour lequel Patrick Dils a passé, à tort, 15 ans en prison.

La cour a confirmé la peine prononcée en première instance, malgré l'absence de preuves matérielles ou d'aveux venant de l'accusé, déjà condamné pour neuf autres meurtres et incarcéré depuis 1992.

L'accusé dispose d'un délai de cinq jours pour se pourvoir en cassation, ce qu'il compte faire, ont assuré ses avocats après l'énoncé du verdict.

Le 28 septembre 1986, Cyril Beining et Alexandre Beckrich avaient été retrouvés morts le crâne fracassé le long d'une voie ferrée dans cette ville de la périphérie de Metz.

Les soupçons s'étaient d'abord portés sur un adolescent, Patrick Dils, condamné en 1989 à la perpétuité avant d'être acquitté, puis libéré en 2002 à la faveur de la révision de son procès. La présence du tueur en série Francis Heaulme non loin de la voie ferrée le jour du crime avait permis, fait rarissime, la tenue d'un nouveau procès plus de 15 ans après les faits.

Aux yeux de la justice, le meurtrier a donc un nouveau visage, celui de Francis Heaulme.

Pendant trois semaines, la cour a dû lutter contre la mémoire défaillante des témoins, 32 ans après les faits, mais aussi contre l'absence de preuves matérielles, toutes détruites en 1995 sur ordre du parquet de Metz.

Elle s'est appuyée sur un faisceau d'indices, comme la parfaite connaissance des lieux du crime par Francis Heaulme, le témoignage de certains codétenus ayant recueilli ses confidences, ou encore les similitudes avec d'autres crimes du tueur en série, pour le condamner à sa troisième peine de perpétuité.

Pendant leurs plaidoiries jeudi, les avocats de la défense avaient tenté d'instiller le doute dans l'esprit des jurés en rappelant les aveux de Patrick Dils, ou bien les soupçons ayant pesé sur Henri Leclaire, un ex-manutentionnaire un temps suspecté, avant d'être mis hors de cause.

Alexandre Bouthier, l'un des conseils de Heaulme, est aussi longuement revenu sur le témoignage d'un adolescent qui avait assuré à l'époque avoir aperçu un homme, la chemise et les mains couvertes de sang, non loin des faits. Un personnage jamais identifié.

Ce doute, qui avait profité à Patrick Dils en 2002 lors de la révision de son procès, n'a pas convaincu les jurés.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2019

Martha Bejar, experte américaine dans le domaine des logiciels, est nommée en tant qu'administratrice indépendante de Neopost Paris, le 17 janvier 2019 Neopost, leader…

Publié le 17/01/2019

Fee et Covage ont signé le 17 janvier 2019 un partenariat qui permettra à Free de proposer son offre de Fibre optique sur les Réseaux d’Initiative Publique (RIP) dans les territoires couverts par…

Publié le 17/01/2019

Fnac Darty annonce être en négociations exclusives avec le Groupe Lagardère, en vue de l’acquisition de Billetreduc.com par sa filiale France Billet, spécialiste de la billetterie culturelle et…

Publié le 17/01/2019

Compagnie des Alpes vient de réaliser son point d’activité au titre de son premier trimestre de l’exercice 2018-2019. Ainsi, l’exploitant de domaines skiables et de parcs à thèmes a publié…

Publié le 17/01/2019

Au titre de son quatrième trimestre 2018, Casino a affiché un chiffre d’affaires de 9,9 milliards d’euros, en croissance de 5,1% en organique et de +3,6% en comparable. En France, les ventes…