En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 919.02 PTS
+0.59 %
5 934.5
+0.86 %
SBF 120 PTS
4 655.99
+0.57 %
DAX PTS
13 282.72
+0.46 %
Dow Jones PTS
28 135.38
+0.01 %
8 487.71
+0.25 %
1.112
0. %

Dopage: le nageur chinois Sun conteste la validité de son contrôle devant le TAS

| AFP | 211 | Aucun vote sur cette news
Le nageur chinois Sun Yang (d) et son avocat Ian Meaking lors de son audition publique devant le TAS, le 15 novembre 2019 à Montreux
Le nageur chinois Sun Yang (d) et son avocat Ian Meaking lors de son audition publique devant le TAS, le 15 novembre 2019 à Montreux ( jean-guy PYTHON / AFP )

Une carrière en jeu: le nageur chinois Sun Yang, accusé d'avoir détruit un échantillon de sang avec un marteau et qui risque jusqu'à 8 ans de suspension, a contesté la validité du contrôle subi en septembre 2018, vendredi devant le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Les personnes chargées du prélèvement "n'étaient pas capables de me montrer les documents prouvant leur identité. Donc comment pouvais-je les autoriser à prendre mon échantillon ?", a déclaré Sun, interrogé par les avocats de l'Agence mondiale antidopage (AMA).

Trois fois champion olympique à Londres-2012 et Rio-2016 et onze titres mondiaux entre 2011 et 2019, Sun estime aussi que les documents qui lui ont été présentés par les contrôleurs "n'étaient pas valides".

Le nageur, qui n'a pas reconnu avoir détruit l'échantillon de sang, s'est exprimé en chinois et ses propos étaient traduits en anglais.

Un rapport explosif du comité antidopage de la Fina, rédigé en janvier, a confirmé que Sun avait détruit en septembre 2018 son propre échantillon de sang avec un marteau lors d'un contrôle inopiné.

L'Agence mondiale antidopage (AMA) a interjeté appel devant le TAS après que la Fédération internationale de natation (Fina) eut blanchi Sun Yang sur un vice de forme, ce qui avait permis au nageur, âgé de 27 ans, de participer aux Mondiaux de Gwangju, en Corée du Sud, fin juillet, où plusieurs nageurs ont manifesté leur mécontentement face à sa présence.

Au terme d'une audience publique qui durera toute la journée, Sun ne connaîtra pas la décision qui sera mise en délibéré et sera rendue à une date que le TAS n'a pas pu préciser.

L'AMA,qui estime que le nageur a "volontairement refusé de se soumettre à un prélèvement", réclame une suspension qui peut aller de deux à huit ans.

"Vous avez dit, dans votre témoignage, que la personne en charge du contrôle ne vous a pas prévenu des conséquences de refuser de donner votre sang, confirmez-vous ?", lui a demandé Brent Rychener, avocat de l'AMA.

- Interrogé pendant une heure -

Vue générale du TAS lors de l'audition publique du nageur chinois Sun Yang, le 15 novembre 2019 à Montreux
Vue générale du TAS lors de l'audition publique du nageur chinois Sun Yang, le 15 novembre 2019 à Montreux ( jean-guy PYTHON / AFP )

"Ils ne m'ont jamais dit cela, ce n'est absolument pas professionnel, ils n'ont jamais mentionné cela pendant les deux heures" du contrôle, a répondu Sun, costume noir, chemise blanche et cravate bleue, interrogé pendant plus d'une heure.

L'audience a été marquée par plusieurs problèmes sérieux de traduction, entre le Chinois et l'Anglais, obligeant les avocats ou les trois juges-arbitres à reposer ou préciser leurs questions et conduisant le président du tribunal à présenter ses excuses publiquement.

"Les interprêtes sont nommés par les parties et pas par le TAS donc nous n'avons pas de contrôle sur la qualité des servics d'interprètation", a expliqué en marge de l'audience Matthieu Reeb, secrétaire général du TAS.

"Par exemple, les interprètes chinois ont été choisis par l'équipe de Sun. Les problèmes de traduction, cela ralentit la procédure (...) Les témoins doivent répéter leurs réponses ou les questions. Ce n'est probablement pas dans l'intérêt des parties et pas dans l'intérêt de la justice", a encore souligné M. Reeb.

Audience publique

L'audience, qui s'est ouverte à 09h00 locales (08h00 GMT) et qui doit se conclure vers 20h30, est exceptionnelle à plus d'un titre.

Pour la deuxième fois seulement dans l'histoire du TAS, et "à la demande de Sun Yang", l'audience est en effet publique et donc ouverte aux médias, alors qu'en général les affaires sont traitées à huis clos.

De plus, les débats entre les trois juges-arbitres et les avocats de Sun, de la Fina et de l'AMA, sont retransmis en streaming sur internet.

Enfin, pour faire face à l'afflux de médias, le TAS a dû quitter son siège de Lausanne pour s'installer provisoirement dans un grand hôtel de Montreux.

La seule et unique audience publique du TAS à ce jour concerna la nageuse irlandaise Michelle Smith de Bruin, en 1999, déjà pour une affaire de dopage.

S'il est suspendu, Sun disposera d'un ultime recours devant le Tribunal fédéral suisse, qui siège à Lausanne.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2019

L'opération se conclut à 590 ME pour 50% de participation...

Publié le 13/12/2019

La société anglaise Clugston, associée au Groupe CNIM en tant que génie civiliste pour plusieurs contrats de réalisation d'usines de valorisation de...

Publié le 13/12/2019

Wendel et d'autres actionnaires existants d'Allied Universal ont finalisé la cession d'une part majoritaire de leur participation dans la société à...

Publié le 13/12/2019

Au premier semestre, clos fin septembre, EuropCorp a essuyé une perte nette, part du groupe, de 22,7 millions d’euros contre une perte de 88,9 millions d’euros, un an plus tôt. Le premier…

Publié le 13/12/2019

En novembre 2019, le trafic de Paris Aéroport ressort en hausse de 0,9 % par rapport au mois de novembre 2018 avec 7,9 millions de passagers accueillis, dont 5,7 millions à Paris-Charles de Gaulle…