En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 355.66 PTS
-0.05 %
5 313.5
+0.29 %
SBF 120 PTS
4 237.54
+0.18 %
DAX PTS
12 104.57
+0.53 %
Dowjones PTS
25 679.90
-0.33 %
7 376.70
+0.00 %
1.114
-0.20 %

Dopage: le ministre polonais des Sports Witold Banka choisi pour être le futur président de l'AMA (officiel)

| AFP | 108 | Aucun vote sur cette news
Le Ministre polonais des sports et du tourisme Witold Banka face à la presse sur la question du dopage à Montréal le 14 mai 2019
Le Ministre polonais des sports et du tourisme Witold Banka face à la presse sur la question du dopage à Montréal le 14 mai 2019 ( Sebastien St-Jean / AFP )

Le ministre polonais des Sports Witold Banka, un ancien athlète de 34 ans, a été choisi mardi pour succéder au Britannique Craig Reedie à la présidence d'une Agence mondiale antidopage (AMA) encore ébranlée par le scandale russe.

M. Banka, candidat de l'Europe, a été choisi mardi par les représentants des gouvernements au sein de l'AMA réunis à Montréal, ont-ils annoncé dans un communiqué. Le Polonais était en lice avec le Dominicain Marcos Diaz, un ancien nageur de 44 ans, vice-ministre des Sports dans son pays et candidat du continent américain.

Le choix de Witold Banka doit être formellement entériné par un conseil de fondation de l'instance internationale prévu le 7 novembre à Katowice (Pologne). Sauf improbable surprise, il devrait alors succéder à Craig Reedie, 78 ans, élu en 2014 et venu des rangs du mouvement olympique, l'autre pilier de l'AMA, basée à Montréal.

"C'est l'un des moments les plus importants de ma carrière", a immédiatement réagi M. Banka peu après le vote.

"Je ferai tout mon possible pour ne pas perdre la confiance des représentants publics de toutes les parties prenantes", a-t-il déclaré à l'AFP, souhaitant avant tout "maintenir l'unité de l'AMA" et en "améliorer le fonctionnement".

Sans entrer dans les détails, il a donné les grandes lignes de son futur mandat: "changer la politique de l'AMA, améliorer le système, accroître le nombre de contrôles (antidopages), mettre en place des fonds de solidarité antidopage, accroître le nombre de laboratoires accrédités". "Nous avons beaucoup de travail devant nous, mais je suis très optimiste", a-t-il conclu.

Depuis sa naissance en 1999, l'AMA est soumise à un principe de rotation de sa présidence entre le mouvement olympique (CIO et fédérations internationales) et les gouvernements.

"Comme le veulent les règles", la désignation de Witold Banka "sera formellement soumise à l'AMA avant le 31 mai 2019 en vue de l'élection qui aura lieu au conseil de fondation de Katowice en novembre", indique le communiqué des Etats.

Failles dans la surveillance

D'ici fin mai, un candidat qui obtiendrait le soutien d'au moins un membre du conseil de fondation de l'AMA pourrait encore théoriquement présenter sa candidature à la présidence. Mais elle aurait très peu de chances d'aboutir, lors du vote de confirmation en novembre en Pologne, face au candidat choisi par les représentants des gouvernements, selon une source proche du dossier.

Banka avait été désigné par un vote des Etats du Conseil de l'Europe pour représenter son continent en janvier, avec 28 voix contre 16 pour l'ancienne ministre norvégienne Linda Helleland.

Chargée de réguler et de faire appliquer la lutte antidopage dans le monde entier, l'AMA a été fortement secouée depuis fin 2014 par le scandale de dopage institutionnel en Russie, qui avait mis en lumière les failles de sa surveillance.

Depuis, l'agence s'est réformée, en renforçant son service d'enquêtes et en adoptant un arsenal de sanctions qui pourra lui permettre, à l'avenir, de barrer la route des Jeux olympiques à un pays tricheur, ce qu'elle n'avait pas pu faire contre la Russie aux JO d'été de Rio en 2016.

En septembre dernier, la décision de l'AMA de réintégrer la Russie dans le rang des pays qui se conforment au code mondial antidopage avait également provoqué une vive polémique, plusieurs acteurs y voyant une faiblesse vis-à-vis de Moscou et du Comité international olympique (CIO).

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/05/2019

La filiale de RMV, fahma, a lancé un appel d'offres pour 27 trains alimentés par une pile à combustible dans toute l'Europe. C'est dans ce cadre que le constructeur français Alstom livrera les…

Publié le 21/05/2019

Massacré hier suite à l'annonce de la construction par le fonds spéculatif britannique Muddy Waters d'une position nette vendeuse équivalente à 0,50%...

Publié le 21/05/2019

Très beau contrat pour Alstom...

Publié le 21/05/2019

  fahma, une filiale de RMV, passe commande à Alstom de la plus grande flotte de trains au monde alimentés par une pile à combustible   Un contrat d'environ…

Publié le 21/05/2019

Deinove a annoncé la nomination d’Anne Abriat-Hemmendinger comme membre du Conseil d’administration en remplacement de Michaël Carlos. Anne Abriat-Hemmendinger compte plus de 30 ans…