5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Au Japon, Trump adopte un ton moins agressif face à la Corée du Nord

| AFP | 601 | Aucun vote sur cette news
Le président américain Donald Trump (g) et le Premier ministre japonais Shinzo Abe lors d'une conférence de presse, le 6 novembre 2017 à Tokyo
Le président américain Donald Trump (g) et le Premier ministre japonais Shinzo Abe lors d'une conférence de presse, le 6 novembre 2017 à Tokyo ( Jim WATSON / AFP )

Le président américain Donald Trump semblait opter pour un ton moins agressif face à Pyongyang au moment où il entamait lundi à Tokyo une série de rencontres centrées sur les vives tensions avec le régime reclus.

Loin de ses propos enflammés sur "Rocket Man", il a assuré qu'il serait "ouvert" à une rencontre le leader nord-coréen Kim Jong-Un, tout en jugeant cependant, dans un entretien à une télévision américaine, qu'il était "bien trop tôt" pour le faire.

Saisissant l'occasion d'une rencontre avec la communauté d'affaires japonaise et américaine, il a lancé une de ses piques habituelles sur l'excédent commercial d'un Japon qui, a-t-il dit, "a été gagnant depuis de nombreuses décennies".

Les échanges commerciaux américano-japonais ne sont "pas équitables" et il convient de "négocier de manière amicale", a ajouté M. Trump.

Il a rencontré, avec son épouse Melania, l'empereur et l'impératrice. Le couple Trump s'est légèrement incliné en échangeant une poignée de main avec le couple impérial sans s'incliner profondément à la japonaise. Ce geste de déférence avait valu à Barack Obama en 2014 les foudres des conservateurs américains.

Après une brève conversation courtoise, les deux couples ont inspecté une garde d'honneur sous un grand soleil.

Le président aémricain Donald Trump (2e ), son épouse Melania (g), l'empereur Akihito (2ed) et l'Impératrice Michiko, le 6 novembre 2017 à Tokyo
Le président aémricain Donald Trump (2e ), son épouse Melania (g), l'empereur Akihito (2ed) et l'Impératrice Michiko, le 6 novembre 2017 à Tokyo ( Eugene Hoshiko / POOL/AFP )

M. Trump a ensuite eu une rencontre avec le Premier ministre nippon Shinzo Abe et entamait dans l'après-midi une conférence de presse commune.

Il a aussi indiqué sur Twitter qu'il suivait de près la situation au Texas, où une fusillade dans une église dimanche a fait 26 morts, selon un dernier bilan.

- Faire pression -

Arrivé dimanche en milieu de matinée M. Trump avait entamé sa visite sur un avertissement.

Photo fournie par les services officiels japonais  de Donald Trump (g) avec le Premier ministre Shinzo Abe (d), accompagné du golfeur professionnel Hideki Matsuyama (c) sur le terrain du Kasumigaseki Country Club, près de Tokyo le 5 novembre  2017
Photo fournie par les services officiels japonais de Donald Trump (g) avec le Premier ministre Shinzo Abe (d), accompagné du golfeur professionnel Hideki Matsuyama (c) sur le terrain du Kasumigaseki Country Club, près de Tokyo le 5 novembre 2017 ( Handout / JAPAN'S CABINET PUBLIC RELATIONS OFFICE VIA JIJI PRESS/AFP )

"Personne, aucun dictateur, aucun régime et aucune nation ne devrait, jamais, sous-estimer la détermination de l'Amérique", avait-il lancé, dans une allusion à peine voilée à la Corée du Nord dont le programme nucléaire avance à grands pas.

"La Corée du Nord va bien sûr être placée très haut dans ce voyage et le message consistera en grande partie à appeler à faire pression sur ce pays", a déclaré dimanche à la presse un haut responsable du département d'Etat américain.

"Je pense que nous avons de meilleures chances de résoudre le problème que sur les deux dernières décennies car le plus important est d'avoir une communauté internationale complètement unie" face à Pyongyang, a ajouté ce responsable.

La Corée du Nord a de son côté prévenu dimanche M. Trump par l'intermédiaire du journal du parti unique, le Rodong Sinmun, qu'il devait s'abstenir de toute "remarque irresponsable", le qualifiant de "spirituellement instable".

( KIM KYUNG-HOON / POOL/AFP )

M. Trump a pris soin de rassurer le Japon sur l'engagement de Washington envers la sécurité de ce pays dont l'île septentrionale de Hokkaido a été survolée à deux reprises par des missiles nord-coréens et que Pyongyang a menacé de "couler".

"Le Japon est un partenaire précieux et un allié crucial" des Etats-Unis, a-t-il déclaré.

De son côté, M. Abe a dit vouloir "renforcer plus encore les liens de l'alliance américano-japonaise, fondée sur des relations de confiance et d'amitié avec le président Trump".

Les deux hommes ont développé des liens personnels dès l'élection de Donald Trump en novembre 2016.

- Familles de kidnappés -

"Je tiens beaucoup à mon amitié avec le Premier ministre Abe", a répété lundi M. Trump. "C'est un type formidable", a-t-il ajouté. "Vous êtes devenu un ami proche, tout le monde le sait", a-t-il lancé à M. Abe avant leur déjeuner de travail. "Je pense que nous n'avons jamais été aussi proches du Japon que nous le sommes maintenant", avait-il dit dimanche.

Neuf mois après leur première partie en Floride, les deux amateurs de golf sont repartis dimanche ensemble sur le green, au Japon cette fois et dans un club chic dont le parcours servira pour les jeux Olympiques de 2020.

M. Abe déclare soutenir la politique de Donald Trump consistant à exercer un maximum de pression sur le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un pour lui faire renoncer à son programme nucléaire et à affirmer que "toutes les options" sont sur la table, sous-entendu y compris militaire.

Le président américain a également rencontré les familles de Japonais enlevés par des agents nord-coréens à la fin des années 1970 et au début des années 1980, une question sensible qui hante encore les Japonais.

“Nous avons entendu ces très tristes histoires", a déclaré M. Trump entouré de son épouse, du Premier ministre japonais et des familles qui portaient des portraits de leurs enfants disparus. Nous allons travailler avec le Premier ministre Abe pour qu'ils soient retournés à ceux qui leur sont chers".

Pyongyang avait avoué en 2002 de tels enlèvements destinés à former des espions nord-coréens à la langue, la culture et les coutumes japonaises.

Après Tokyo puis Séoul, le président américain doit se rendre en Chine. Il participera ensuite aux sommets de l'Apec au Vietnam et de l'Asean à Manille et a annoncé dimanche prévoir aussi de rencontrer au Vietnam le président russe Vladimir Poutine dont il souhaite "l'aide sur la Corée du Nord".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS