5 259.72 PTS
-0.14 %
5 255.00
-0.16 %
SBF 120 PTS
4 205.41
-0.15 %
DAX PTS
12 570.02
-0.20 %
Dowjones PTS
22 296.09
-0.24 %
5 867.35
+0.00 %
Nikkei PTS
20 330.19
-0.33 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Donald Trump présentera sa stratégie sur l'Afghanistan lundi soir

| AFP | 173 | Aucun vote sur cette news
Le président des Etats-Unis Donald Trump, le 18 août 2017 à Hargerstown (Maryland)
Le président des Etats-Unis Donald Trump, le 18 août 2017 à Hargerstown (Maryland) ( SAUL LOEB / AFP )

Donald Trump présentera lundi soir sa stratégie sur l'Afghanistan, au moment où se pose la question du niveau des troupes américaines présentes dans ce pays depuis 16 ans, soit la plus longue guerre de l'histoire des Etats-Unis.

Le président américain s'exprimera depuis la base militaire de Fort Myer, au sud-ouest de Washington, à 21H00 (mardi 01H00 GMT), a annoncé dimanche la Maison Blanche.

Il présentera sa vision du devenir de "l'engagement de l'Amérique en Afghanistan et en Asie du Sud", a précisé l'exécutif.

Seize ans après l'invasion américaine pour punir les talibans d'avoir soutenu les commanditaires du 11-Septembre, malgré des centaines de milliards de dollars dépensés et 2.400 militaires américains tués, les rebelles ont l'initiative sur le terrain.

L'armée afghane a subi des pertes insoutenables, le pouvoir central est faible et corrompu et même le groupe Etat islamique semble en passe de prendre pied dans le pays.

L'armée américaine dispose d'environ 8.400 hommes en Afghanistan, soit bien moins que les 100.000 qu'elle comptait il y a encore six ans. La plupart d'entre eux sont chargés d'encadrer et d'entraîner les forces afghanes.

Pour permettre de reprendre l'initiative sur le terrain, les militaires américains - le chef du Pentagone Jim Mattis en tête - préconisent d'envoyer quelques milliers de renforts américains (le chiffre de 4.000 circule) en guise de béquille à des force de sécurité afghanes débordées.

L'aile nationaliste de la Maison Blanche, dont Steve Bannon, conseiller stratégique remercié vendredi, était la figure de proue, a toujours été réticente envers un engagement militaire américain accru. Selon le New York Times, ce dernier avait avancé l'idée de confier les tâches de sécurité en Afghanistan à des entreprises privées.

Par anticipation, les talibans ont envoyé une mise en garde au locataire de la Maison Blanche: "Il serait sage pour vous d'adopter une stratégie de retrait complet d'Afghanistan plutôt que d’accroissement des troupes", ont-ils indiqué dans une lettre ouverte.

Les talibans, qui ont dirigé l'Afghanistan de 1996 à 2001, s'en sont aussi pris dans leur lettre aux dirigeants afghans, qualifiés de "pantins" préoccupés par leurs seuls pouvoirs et intérêts personnels. Selon eux, l'occupation étrangère est "le principal moteur de la guerre".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/09/2017

Natixis a annoncé la nomination de Joseph Lavorgna en tant que Chef économiste pour les Amériques. Basé à New York, il est rattaché à Denis Prouteau, responsable de la Recherche Global Markets…

Publié le 26/09/2017

Reworld Media est bien orienté dès l'ouverture de la séance, s'appréciant de 4,37% à 2,15 euros, après avoir renoué avec les bénéfices au premier semestre. Le résultat net du groupe a ainsi…

Publié le 26/09/2017

Dans un marché baissier à l'ouverture, Amundi avance de 0,3% à 69,8 euros...

Publié le 26/09/2017

De la croissance rentable au menu

Publié le 26/09/2017

Nexans va fabriquer et livrer 250 kilomètres de câble sous-marin à fibre optique destiné à Huawei Marine, maître d‘œuvre du projet de construction et de déploiement de la liaison SEAX-1. Le…

CONTENUS SPONSORISÉS