5 379.54 PTS
+0.50 %
5 374.00
+0.50 %
SBF 120 PTS
4 280.61
+0.46 %
DAX PTS
12 997.51
-0.13 %
Dowjones PTS
23 526.18
-0.27 %
6 386.12
+0.12 %
Nikkei PTS
22 523.15
+0.48 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Disparition de Maëlys: un invité du mariage toujours en garde à vue

| AFP | 1098 | 3 par 1 internautes
Des affichettes pour retrouver Maëlys De Araujo, une fillette de 9 ans disparue dans la nuit de samedi à dimanche lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin, le 28 août 2017
Des affichettes pour retrouver Maëlys De Araujo, une fillette de 9 ans disparue dans la nuit de samedi à dimanche lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin, le 28 août 2017 ( PHILIPPE DESMAZES / AFP )

La garde à vue d'un homme de 34 ans a été prolongée vendredi dans l'enquête sur la disparition de Maëlys, 9 ans, recherchée depuis six jours en Isère où elle participait à un mariage auquel cette personne était conviée.

L'interrogatoire du suspect par les gendarmes chargés de l'enquête pour enlèvement, qui avait débuté jeudi matin à la gendarmerie de Pont-de-Beauvoisin, peut durer jusqu'à samedi, selon une source proche du dossier.

L'homme était présent au mariage "au moment de la disparition de la jeune Maëlys de Araujo", dans la nuit de samedi à dimanche dans cette commune de 3.500 habitants du nord du département, avait précisé jeudi la procureure de la République à Bourgoin-Jallieu, Dietlind Baudoin.

La procureure de la République à Bourgoin-Jallieu, Dietlind Baudoin, lors d'une conférence de presse, après la disparition de Maëlys, le 29 août 2017
La procureure de la République à Bourgoin-Jallieu, Dietlind Baudoin, lors d'une conférence de presse, après la disparition de Maëlys, le 29 août 2017 ( PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives )

Sa garde à vue "a pour objet essentiel de clarifier l'emploi du temps de cette personne qui s'est absentée de la soirée (pendant) les créneaux horaires pouvant correspondre à la disparition de Maëlys", avait ajouté la magistrate.

Selon une source proche du dossier, cet homme connu pour des infractions de droit commun touchant notamment aux stupéfiants, est une connaissance du marié et du père de la fillette, arrivé sur le tard à la fête.

Des incohérences et des inexactitudes dans ses premières déclarations - il a fait partie des nombreuses personnes entendues depuis dimanche - par rapport à certains autres témoignages ont conduit les gendarmes à le placer en garde à vue. En cause notamment, un téléphone portable dont il aurait caché la possession aux enquêteurs, selon la même source.

Mais dès jeudi, le parquet se refusait à tirer "aucune conséquence hâtive" sur une éventuelle implication. Et depuis, les investigations complémentaires, au domicile du suspect notamment, n'ont rien donné.

- Dispositif de recherches "allégé" -

Cette garde à vue reste toutefois la seule avancée significative dans l'enquête sur la mystérieuse disparition de la fillette, aperçue pour la dernière fois dimanche vers 03H00 du matin dans la salle des fêtes de la commune.

Disparition de Maëlys
Disparition de Maëlys ( Paul DEFOSSEUX / AFP )

Les auditions ont été très nombreuses, quelque 250 personnes ayant participé au mariage et à deux fêtes voisines le soir de la disparition, dans une salle paroissiale et un bar de la commune.

D'intenses recherches ont été menées pour tenter de retrouver Maëlys. Toute la zone, escarpée et très boisée alentour, a été passée au peigne fin par les gendarmes, assistés par un hélicoptère, des drones, des plongeurs et des maîtres-chiens.

Vendredi, les recherches devaient reprendre "avec un dispositif allégé et sur un périmètre élargi", selon le commandant de la compagnie de La-Tour-du-Pin, Jean Pertué.

"On s'éloigne de plus en plus du lieu de disparition (...) On ne perd pas l'espoir qu'elle puisse être encore en vie", avait confié jeudi un gendarme participant aux recherches. "On vérifie toutes les pistes. On continue de penser qu'elle est sans doute partie dans un véhicule."

Après le renfort d'un escadron de gendarmerie mobile du Val-de-Marne, des experts du pôle judiciaire de la gendarmerie nationale ont également été mobilisés.

"On exploite les saisies de photos et de vidéos, plus tous les appels reçus à la gendarmerie", avait souligné le colonel Yves Marzin, commandant du groupement de l'Isère. "C'est un travail dans l'ombre extrêmement fastidieux et important. Tant qu'il y a un espoir, on engage des moyens."

La section de recherches de Grenoble est co-saisie de l'enquête avec la compagnie et la brigade de recherches de la Tour-du-Pin, ainsi que la brigade territoriale de Pont-de-Beauvoisin.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/11/2017

  Elis réalise avec succès un placement privé SCHULDSCHEIN et poursuit ses opérations de refinancement dans le cadre de l'acquisition de Berendsen   Saint-Cloud, le 23…

Publié le 23/11/2017

  JCDecaux renouvelle son partenariat à long terme avec Telstra pour réinventer les cabines téléphoniques en Australie     Paris, le 23 novembre 2017 - JCDecaux…

Publié le 23/11/2017

Teva Pharmaceutical, le laboratoire pharmaceutique israélien coté à Wall Street, pourrait réduire ses effectifs de 20 à 25% en Israël, croit savoir le...

Publié le 23/11/2017

Abéo a remporté les 5ème European Small and Mid-Cap Awards 2017 dans la catégorie 'International Star' lors de la cérémonie qui s'est déroulée à...

Publié le 23/11/2017

Afone s'envole ce soir de 10,5% à 8,30 euros dans un volume particulièrement étoffé de 2,2% du capital...

CONTENUS SPONSORISÉS