En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.50 %

Un hélicoptère militaire turc abattu lors d'une opération en Syrie

| AFP | 475 | Aucun vote sur cette news
Un hélicoptère de l'armée turque près de Hatay dans le sud de la Turquie le 28 janvier 2018
Un hélicoptère de l'armée turque près de Hatay dans le sud de la Turquie le 28 janvier 2018 ( OZAN KOSE / AFP/Archives )

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré samedi qu'un hélicoptère militaire turc avait été abattu lors d'une offensive turque contre une milice kurde dans le nord-est de la Syrie.

Le Premier ministre Binali Yildirim a précisé un peu plus tard à la télévision que deux militaires turcs avaient été tués lors de l'incident. Mais il a indiqué que l'appareil s'était écrasé et que rien ne prouvait pour l'instant qu'il y avait eu une "intervention extérieure".

L'armée a indiqué par la suite que 3 autres militaires turcs avaient été tués et cinq blessés dans l'opération samedi contre la milice kurde, lors d'un incident séparé.

"Un de nos hélicoptères a été abattu il y a peu", a déclaré M. Erdogan lors d'un discours télévisé à Istanbul.

Il n'a pas précisé qui avait abattu l'appareil, soulignant toutefois que les auteurs des tirs allaient en "payer le prix".

L'agence publique Anadolu a indiqué pour sa part que l'hélicoptère avait été abattu dans la région frontalière de Hatay, au sud de la Turquie.

Selon l'agence privée Dogan, les efforts sont actuellement déployés pour atteindre les débris de l'appareil dans le district de Kirikhan.

La Turquie et ses alliés au sein des rebelles syriens ont lancé le 20 janvier l'opération "Rameau d'olivier" contre les Unités de protection du peuple (YPG), une force paramilitaire kurde considérée comme "terroriste" par Ankara mais qui est aussi une alliée précieuse des Etats-Unis dans la lutte contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Ankara considère les YPG comme une émanation "terroriste" du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui mène une insurrection armée de trois décennies contre le pouvoir central turc.

Un porte-parole des Forces démocratiques syriennes, soutenues par les Etats-Unis, Mustefa Bali, a assuré sur Twitter que l'appareil avait été abattu dans le secteur de Rajo, dans la région d'Afrine, dans le nord-ouest de la Syrie, proche de la frontière avec la Turquie.

Le Premier ministre turc, Binali Yildirim, a simplement déclaré pour sa part que l'hélicoptère s'était écrasé.

"A ce stade, nous pouvons dire que l'un des deux hélicoptères s'est écrasé. Nous avons deux martyrs. Nous ne disposons pas d'éléments démontrant que cela résulte d'une intervention extérieure", a-t-il dit à la télévision.

Les militaires turcs ont annoncé dans un communiqué qu'un hélicoptère s'était écrasé à 13H00 (10H00 GMT), tuant deux des leurs, mais n'a pas fourni d'explications, indiquant seulement qu'une enquête technique avait débuté.

Le Premier ministre turc avait expliqué un peu plus tôt que la Turquie n'était pas intervenue dans la région d'Afrine pour mener une guerre ou parce qu'elle avait une "oeil" sur le territoire d'un autre pays, en l'occurence la Syrie.

"Je suis désolé mais aucun Etat ne fermerait les yeux sur une organisation terroriste croissant à ses côtés telle une tumeur", a-t-il expliqué lors d'une interview télévisée réalisée depuis la province de Mugla (ouest).

"Il s'agit d'une menace pour la Turquie qu'Ankara avait le droit naturel de combattre dans le cadre des lois internationales et intérieures", a-t-il ajouté.

Recep Tayyip Erdogan a d'autre part déclaré que 1.141 "terroristes" avaient été neutralisés lors de l'opération engagée en Syrie, désignant de la sorte les tués, les blessés et les prisonniers.

Il n'était pas possible dans l'immédiat de vérifier ce chiffre.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

Nanobiotix a annoncé la présentation des résultats positifs de son étude de phase II/III Act.in.sarc évaluant NBTXR3 sur des patients atteints de Sarcome des Tissus Mous (STM) localement avancé…

Publié le 19/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 69 949 310,00 euros Siège social : 12 Place de la résistance…

Publié le 19/10/2018

Getlink a été retenu pour la neuvième année consécutive, par Gaïa Rating, parmi 230 sociétés analysées pour intégrer le Gaïa Index composé des 70 meilleures valeurs françaises. La note…

Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…