En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 393.74 PTS
+0.00 %
5 399.5
+0.11 %
SBF 120 PTS
4 326.90
+0.00 %
DAX PTS
12 219.02
-
Dowjones PTS
26 405.76
+0.61 %
7 490.32
+0.00 %
1.169
+0.14 %

Amsterdam: l'Afghan qui a blessé deux Américains avait des motivations "terroristes"

| AFP | 806 | Aucun vote sur cette news
Des policiers et membres de la police scientifique examinent la scène d'une attaque au couteau à la gare d'Amsterdam, le 31 août 2018
Des policiers et membres de la police scientifique examinent la scène d'une attaque au couteau à la gare d'Amsterdam, le 31 août 2018 ( Remko de Waal / ANP/AFP )

Les deux personnes grièvement blessées vendredi dans l'attaque au couteau à la gare d'Amsterdam sont des Américains, et l'assaillant, un jeune Afghan, avait des motivations "terroristes", ont indiqué samedi les autorités.

"Il est apparu que l'homme avait une motivation terroriste", a déclaré la mairie de la capitale néerlandaise dans un communiqué samedi, au lendemain de l'attaque commise vers 12H10 (10H10 GMT) vendredi à la gare centrale, quand un Afghan de 19 ans a poignardé deux personnes, les blessant grièvement, avant d'être ensuite blessé par balles par la police.

"Les deux victimes sont des citoyens américains et nous sommes en contact avec elles et leurs familles", a déclaré samedi l'ambassadeur des Etats-Unis aux Pays-Bas, Pete Hoekstra, dans un communiqué, sans plus de détails sur leur identité.

L'agresseur, dont les jours ne sont pas en danger, avait un permis de résidence allemand.

Il a été interrogé par la police à l'hôpital et les autorités néerlandaises ont indiqué travailler en étroite collaboration avec leurs homologues allemands pour obtenir des informations sur ses éventuels antécédents.

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a dénoncé un "acte lâche" et exhorté les citoyens à "rester vigilants en permanence".

Pays-Bas
Pays-Bas ( Valentina BRESCHI / AFP )

La police d'Amsterdam avait indiqué dès vendredi soir prendre "sérieusement en compte la possibilité d'un motif terroriste".

Un autre porte-parole de la police d'Amsterdam, Rob van der Veen, avait indiqué samedi que les forces de l'ordre étudiaient "toutes les possibilités".

L'ambassadeur américain a fait savoir que les Etats-Unis étaient prêts "à apporter l'aide nécessaire". "Notre principale priorité restant la sécurité et le bien-être des citoyens américains dans le pays", a-t-il ajouté.

Cette attaque est survenue au lendemain d'un appel des talibans afghans à des attaques contre les troupes néerlandaises après la tentative du député d'extrême droite Geert Wilders d'organiser un concours de caricatures du prophète Mahomet.

M. Wilders a depuis annulé le concours, qui a fortement irrité les musulmans et suscité des protestations au-delà des Pays-Bas, "afin d'éviter tout risque de victimes de la violence islamique", a-t-il dit.

- "Grande panique" -

Les témoins ont décrit des scènes de panique vendredi, entre coups de feu et évacuation d'urgence de milliers de passagers et touristes.

Un témoin a vu un jeune homme "s'écrouler" dans une échoppe de fleuriste, la main en sang.

"Peu après, j'ai entendu des coups de feu et j'ai compris qu'il s'était produit quelque chose de grave", a déclaré Richard Snelders à l'agence de presse néerlandaise ANP.

Un peu plus tard, il a dit avoir aperçu un autre homme allongé au sol.

"La première chose qui vous vient à l'esprit, c'est que c'est un attentat terroriste. Après tout, vous êtes dans la gare centrale d'Amsterdam", a-t-il ajouté. "Il y avait une grande panique".

La police, arrivée rapidement sur les lieux, a ordonné en anglais à un homme de "rester à terre" après lui avoir tiré dessus, selon le témoin. "Tout s'est passé très vite".

Plusieurs attaques à l'arme blanche ont été perpétrées en Europe ces dernières années, mais les Pays-Bas, limitrophes ou proches de certains pays touchés (France, Belgique, Allemagne), avaient été jusqu'ici épargnés.

En revanche, en 2004, Theo van Gogh a été tué à l'arme blanche à Amsterdam par un musulman qui voulait se venger d'un film du polémiste et cinéaste qui selon certains offensait l'islam.

La gare se trouve dans le centre historique de la ville, au coeur des canaux.

Environ 250.000 personnes se rendent chaque jour dans cette gare très fréquentée de la capitale néerlandaise, selon les statistiques fournies par le guide de voyage Amsterdam.info.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

La Bourse de Paris a poursuivi sa reprise, rassurée par les derniers éléments dans la « guerre commerciale sino-américaine ».

Publié le 20/09/2018

Auplata, 1er producteur d'or français coté en Bourse, a annoncé que la société Reunion Gold, société canadienne d'exploration cotée au Toronto a finalisé, avec succès, le programme de…

Publié le 20/09/2018

Total poursuit son développement dans les nouvelles énergies pour la mobilité...

Publié le 20/09/2018

Nanobiotix a mis à jour des données de l’étude de Phase I/II dans les cancers de la tête et du cou et autres données présentées à ImmunoRad 2018. La biotech a annpncé le renforcement des…

Publié le 20/09/2018

Après avoir finalisé, le 6 juillet 2018, l'acquisition du bloc de 73.04% du capital de Direct Energie à 42 euros par action, Total se félicite des résultats de l'offre publique d'acquisition tels…