En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 665.48 PTS
+1.73 %
5 639.00
+1.28 %
SBF 120 PTS
4 464.13
+1.75 %
DAX PTS
12 511.65
+2.86 %
Dowjones PTS
26 816.59
+1.21 %
7 843.88
+1.34 %
1.103
-0.03 %

Deux ans de prison ferme requis contre un chauffard impliqué dans la mort de deux fillettes

| AFP | 332 | Aucun vote sur cette news
Deux ans de prison ferme requis contre un chauffard impliqué dans la mort de deux fillettes
Deux ans de prison ferme requis contre un chauffard impliqué dans la mort de deux fillettes ( Franck Fife / AFP/Archives )

Il a demandé "pardon" à la barre, 18 mois après l'accident qui avait couté la vie à deux fillettes, blessé un nourrisson et leur mère: deux ans de prison ferme ont été requis jeudi à Laon (Aisne) à l'encontre de ce chauffard.

"Il a tout fait pour essayer de ne pas assumer sa responsabilité", a estimé le procureur, Baptiste Porcher. "On a beau faire des campagnes de prévention, il y aura toujours une frange de conducteurs qui considèrent que la vie des autres ne les concerne pas".

Il a requis 4 ans de prison dont deux ans avec sursis, avec mandat de dépôt, contre ce chef d'entreprise poursuivi pour "homicide involontaire" et "blessures involontaires". La décision a été mise en délibéré au 21 novembre.

"Je voulais dire que j'étais bouleversé par ce qui s’est passé. Tous les jours, à chaque instant, j’y pense", a déclaré le prévenu de 48 ans, très ému à l'audience. "J'ose demander pardon, mais je sais qu'on ne me pardonnera jamais".

Nadia Karmel, la mère des deux fillettes de trois ans et 26 mois et du nourrisson, a rejeté ces excuses. "Il a eu un an et demi pour les formuler", a souligné la jeune femme. "Il ne nous a même pas regardés, ni moi, ni ma famille en disant cela. Il n’a pas non plus présenté ses condoléances".

Elle a demandé aux juges "une peine exemplaire et des indemnités énormes", soit un million d’euros pour chaque enfant décédé, et 500 000 euros pour le bébé, victime de lésions axonales (forme sévère de traumatisme crânien), d'une fracture du fémur, et toujours sujet à des crises d'épilepsie.

"Il roulait trop vite"

Aux questions du tribunal sur les circonstances ayant provoqué la collision, le 3 avril 2018 sur une route départementale de l'Aisne reliant Laon à Reims, le prévenu a répondu par des phrases courtes, à peine audible. "Je ne me souviens de rien, je ne sais pas ce qui s'est passé", s'est-il contenté d'affirmer.

Le juge Laurent Favre l'a interrogé sur son véhicule, une Maserati acquise d'occasion trois jours avant le drame. "C'est quand même pas la voiture du commun des mortels, pourquoi l'avoir achetée ?". Le prévenu a répondu en mettant en avant des qualités de "confort et d'esthétisme", niant être un amateur de vitesse.

Il a plutôt évoqué une rupture de pente à l'endroit de l'accident, et rappelé les conditions météorologique le jour du drame. "L'orage était très important, il me semble que ma voiture est passée sur cette veine d’eau. C’est un phénomène qui existe et qui est connu".

Des "foutaises", a balayé Philippe Courtois, l’avocat des parties civiles. "Les décès sont liés exclusivement à la faute du prévenu, il roulait trop vite", a-t-il plaidé.

La dernière expertise judiciaire a démontré que la Maserati roulait à 113 km/h lorsque son conducteur en a perdu le contrôle, sur une route limitée à 80 km/h, étant donnée la pluie qui tombait ce soir-là.

La défense n'a pas manqué de rappeler que d'autres expertises mesurant la vitesse du bolide avaient abouti à des résultats différents, et que celle-ci était donc "impossible à déterminer".

Il n’y a "qu’un seul fait objectif dans ce dossier", a estimé Me Gérard Chemla. "La vitesse des deux véhicules au moment du choc, 63 km/h pour la Maserati, 51 km/h pour le Renault Espace" de Mme Karmel. Il a fait part de son incompréhension face aux conséquences d'un choc à cette vitesse.

"Je ne dis pas que les enfants n’étaient pas attachés, mais toutefois, dans 80% des cas, les enfants sont mal attachés", a-t-il soutenu.

Le prévenu avait déjà commis 9 infractions au code de la route, et subi deux suspensions de permis pour excès de vitesse. Au moment des faits, il disposait toutefois de tous ses points.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 13/10/2019

Le président chinois Xi Jinping, en visite au Népal, signe un livre en présence de la présidente népalaise Bidhya Devi Bhandari le 12 octobre 2019 à Katmandou. Photo de l'agence népalaise…

Publié le 13/10/2019

Des pompiers luttent contre un incendie en Californie, le 11 octobre 2019 ( Josh Edelson / AFP )Les pompiers luttaient toujours avec acharnement samedi contre d'importants incendies dans le sud…

Publié le 12/10/2019

Des grévistes devant une usine General Motors dans le Michigan, le 11 octobre 2019 ( JEFF KOWALSKY / AFP/Archives )Betty Johnson, après 34 ans de labeur sur les chaînes d'assemblage du…

Publié le 12/10/2019

Le marathonien kényan Eliud Kipchoge (c) pose pour les photographes, le 10 octobre 2019 à Vienne ( ALEX HALADA / AFP )Le prodige du marathon Eliud Kipchoge s'est élancé samedi en quête d'un…

Publié le 10/10/2019

L'autrice Olga Tokarczuk lors d'une conférence de presse à Bielefeld en Allemagne, le 10 octobre 2019 ( SASCHA SCHUERMANN / AFP )Le prix Nobel de littérature a été décerné jeudi à deux…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/10/2019

Après une solide croissance à neuf mois

Publié le 11/10/2019

Le chiffre d’affaires de Virbac au troisième trimestre s’est élevé à 233,6 millions d'euros, en progression de 14,3% à taux réels et 2,2% hors effet favorable des taux de change. Toutes les…

Publié le 11/10/2019

Demain, on rase gratis

Publié le 11/10/2019

Bic a annoncé revoir ses perspectives pour l'année 2019. Le groupe s'attend désormais à une évolution de son chiffre d'affaires à base comparable comprise entre 0% et ‑2,0%, comparé à la…

Publié le 11/10/2019

Emmanuel Desmaizieres, Directeur Général d'Icade Promotion et Bruno Derville, Directeur Général de Vinci Immobilier, ont inauguré, vendredi 4 octobre...