En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 871.91 PTS
+0. %
5 870.5
+1.26 %
SBF 120 PTS
4 623.22
+0. %
DAX PTS
13 166.58
-
Dow Jones PTS
28 015.06
+1.22 %
8 397.37
+0. %
1.106
+0.02 %

Destitution: des "preuves accablantes" contre Trump, selon le rapport officiel

| AFP | 410 | 5 par 2 internautes
Le président américain Donald Trump quitte le 10 Downing Street à Londres, le 3 décembre  2019
Le président américain Donald Trump quitte le 10 Downing Street à Londres, le 3 décembre 2019 ( Alastair Grant / POOL/AFP )

L'enquête en destitution contre Donald Trump a rassemblé des "preuves accablantes" de "conduite inappropriée" du président républicain, selon le rapport de la commission parlementaire qui a supervisé les investigations.

"L'enquête en destitution a montré que le président Trump, personnellement et par l'entremise d'agents dans et en dehors du gouvernement, a sollicité l'ingérence d'un pays étranger, l'Ukraine, pour favoriser sa campagne de réélection", selon ce rapport de la commission du renseignement de la Chambre des représentants, à majorité démocrate.

"Le président a placé ses intérêts personnels et politiques au-dessus des intérêts nationaux, a cherché à miner l'intégrité du processus électoral américain et mis en danger la sécurité nationale", ajoutent les auteurs de ce rapport de 300 pages, qui doit servir de base à la rédaction des chefs d'accusation contre le président.

"Les pères fondateurs ont prescrit un remède quand un chef de l'exécutif place ses intérêts personnels au-dessus de ceux du pays: la destitution", ajoutent-ils.

Les procédures de destitution aux Etats-Unis
Les procédures de destitution aux Etats-Unis ( Gal ROMA / AFP )

La Maison Blanche a immédiatement réfuté cette analyse. "L'imposture" de l'enquête en destitution n'a produit "aucune preuve" contre Donald Trump, a déclaré la porte-parole de l'exécutif Stephanie Grisham.

"Ce rapport ne reflète rien d'autre que les frustrations" des démocrates, il "se lit comme les divagations d'un blogueur de bas étage qui s'évertue à prouver quelque chose quand il n'y a clairement rien", a-t-elle ajouté.

Le milliardaire new-yorkais est dans la tourmente parce qu'il a demandé lors d'un appel estival à son homologue ukrainien d'enquêter sur le démocrate Joe Biden, un de ses adversaires potentiels à la présidentielle de 2020.

Pendant deux mois, la commission du renseignement de la Chambre a mené l'enquête pour déterminer s'il avait abusé de ses pouvoirs pour forcer la main à Kiev, notamment en gelant une aide de près de 400 millions de dollars destinée à ce pays en guerre avec la Russie.

Selon son rapport, il existe des "preuves accablantes" sur deux sujets: "le président a conditionné une invitation à la Maison Blanche et une aide militaire à l'Ukraine à l'annonce d'enquêtes favorables à sa campagne" et il a "entravé" les investigations.

Selon ce document, "aucun président n'a bafoué à ce point la Constitution et le pouvoir de supervision du Congrès".

Le rapport doit être adopté dans la soirée par la commission du renseignement puis transmis à la commission judiciaire, qui entamera mercredi le débat juridique pour déterminer si les faits reprochés au président justifient une mise en accusation formelle.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 09/12/2019

Carmat annonce le traitement du 12e patient de l'étude PIVOT en République tchèque...

Publié le 09/12/2019

Sanofi et Synthorx, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements visant à prolonger et améliorer la vie des personnes...

Publié le 08/12/2019

Axeria Iard, la filiale de portage risque d'April, a généré 139,9 ME de chiffre d'affaires en 2018...

Publié le 08/12/2019

Assemblée générale convoquée le 14 janvier...

Publié le 06/12/2019

La BEI soutient le déploiement du réseau Orange dans les zones AMII avec un prêt de 700 ME...