En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 152.15 PTS
+0.14 %
5 166.00
+0.43 %
SBF 120 PTS
4 139.49
+0.39 %
DAX PTS
11 723.57
+0.07 %
Dowjones PTS
25 706.68
+0.00 %
7 278.63
+0.00 %
1.149
-0.06 %

Des patriarches chrétiens du Moyen-Orient plaident pour un retour des réfugiés en Syrie

| AFP | 456 | 4 par 1 internautes
Le pape François avec des patriarches des Eglises chrétiens d'Orient, à Bari le 7 juillet 2018
Le pape François avec des patriarches des Eglises chrétiens d'Orient, à Bari le 7 juillet 2018 ( Alberto PIZZOLI / AFP )

Des patriarches chrétiens de Syrie et du Liban sont venus à Bari (sud de l'Italie) pour appeler à une aide internationale au retour des réfugiés syriens dans leur pays, saisissant l'occasion d'une rencontre au sommet samedi avec le pape François.

Le pape argentin et presque tous les patriarches orthodoxes et catholiques des Églises du Moyen-Orient se sont retrouvés samedi dans la ville portuaire pour montrer leur solidarité avec les chrétiens d'Orient.

François les a accueilli chaleureusement sur le parvis de la basilique où se trouvent les reliques de Saint Nicolas de Myre (Turquie actuelle), mort au IVè siècle et vénéré par orthodoxes et catholiques. Ils ont ensuite prié ensemble sur le front de mer, où des solistes ont chanté en arabe et en araméen (un dialecte syriaque proche de la langue parlée au commencement du christianisme).

Le pape a exprimé ses craintes de voir "effacée" la présence des chrétiens au Moyen-Orient, "défigurant le visage même de la région", un effacement opéré "dans le silence de beaucoup et avec la complicité de beaucoup".

Le pape François regarde le pape copte Théodore II lacher une colombe devant la basilique Saint Nicolas à Bari le 7 juillet 2018.
Le pape François regarde le pape copte Théodore II lacher une colombe devant la basilique Saint Nicolas à Bari le 7 juillet 2018. ( Alberto PIZZOLI / AFP )

"Nous voulons être une voix qui lutte contre l'homicide de l'indifférence", a-t-il lancé, évoquant une région "carrefour de civilisations et berceau des grandes religions monothéistes", abritant "les racines de nos âmes".

Le pourcentage de chrétiens au Moyen-Orient est passé de 20% avant la Première guerre mondiale, à 4%, estime le Vatican.

Les dignitaires religieux se sont ensuite retirés à huis clos pour parler des questions brûlantes de la région.

Pour le cardinal libanais Béchara Raï, le patriarche des maronites, les États occidentaux doivent désormais "encourager" les réfugiés syriens à rentrer en Syrie, "un droit de citoyen" qui doit être séparé du volet politique.

Le pape François salue Bartolomée I, patriache oeucuménique de Constantinople, à Bari le 7 juillet 2018, sur une photo fournie par le service de presse du Vatican
Le pape François salue Bartolomée I, patriache oeucuménique de Constantinople, à Bari le 7 juillet 2018, sur une photo fournie par le service de presse du Vatican ( - / VATICAN MEDIA/AFP )

Les gouvernements doivent "aider financièrement les gens chassés de leur terres à réparer leurs maisons" au lieu de "répéter qu'il n'y a pas la paix" au moment où "les bombardements sont extrêmement localisés", a expliqué ce prélat à l'AFP.

Pour lui, le Liban, rare pays de pluralité culturelle et religieuse de la région, est en train d'être "sacrifié" pour avoir ouvert solidairement ses portes à 1,750 million de réfugiés syriens, essentiellement musulmans, pour une population totale de 4 millions. "Ces réfugiés qui vivent misérablement constituent un champ fertile pour le recrutements du terrorisme", a-t-il prévenu.

Ses interlocuteurs catholiques et orthodoxes de Syrie interrogés par l'AFP, prônent une aide au retour des chrétiens réfugiés dans des pays limitrophes, à l'instar de l'archevêque grec-catholique d'Alep, Mgr Jean-Clément Jeanbart. "Le régime est une chose, le terrain une autre", confie cet homme qui n'a jamais abandonné sa ville bombardée.

Il a lancé une campagne intitulée "Alep vous attend", finançant les retours des chrétiens grâce à des bienfaiteurs suisses.

- "Aidez-nous chez nous!" -

Sur 170.000 chrétiens de la ville avant la guerre (11 dénominations différentes), il en reste peut-être 60.000, calcule-t-il, jugeant que ceux partis en Occident ne reviendront pas.

Malgré les critiques, le régime syrien "a le mérite d'insister sur la laïcité, le pluralisme et l'égalité de tous les citoyens", dans un pays mosaïque d'ethnies et de confessions, juge-t-il. Car la seule alternative, selon lui, est "un régime fondamentaliste musulman" dans un pays non préparé à la démocratie à l'occidentale.

Le pape François et des patriarches des Eglises du Moyen-Orient ont appelé à une aide internationale au retour des réfugiés syriens dans leur pays, le 7 juillet 2018 à Bari.
Le pape François et des patriarches des Eglises du Moyen-Orient ont appelé à une aide internationale au retour des réfugiés syriens dans leur pays, le 7 juillet 2018 à Bari. ( Alberto PIZZOLI / AFP )

"Ce qui m'empêche de dormir c'est l'exode, le plus grand mal qui soit pour notre Église et notre pays", confie-t-il, ému, en jugeant qu'il n'est plus opportun d'organiser des "corridors humanitaires" vers l'Europe.

"Certains pensent qu'avec un visa ils ont un billet pour le ciel, mais ils vont être un numéro parmi des dizaines de milliers de réfugiés. Maintenant que la sécurité est revenue, aidez-nous chez nous!", lance-t-il.

Le patriarche syrien-orthodoxe Ignace Ephrem II, qui vit à Damas, juge que "l'Occident a été trop obnubilé par un changement de régime".

"En tant que chrétiens nous avons le sentiment d'avoir été abandonnés", résume-t-il, "les programmes d'aides gouvernementales internationales ne nous parviennent pas, au lieu de nous aider, on nous accuse d'être des suppôts du gouvernement".

A l'issue de leur rencontre à huis clos, le pape a prôné "la paix".

"Cela suffit, l’occupation de terres qui lacèrent les peuples!", a-t-il dit, "cela suffit, l’utilisation du Moyen-Orient à des profits étrangers!".

"Nous pensons à la Syrie martyrisée, en particulier à la province de Deraa", a précisé François.

Une offensive militaire de Damas, lancée le 19 juin, a fait au moins 325.000 déplacés, selon l'ONU, dans cette région du sud de la Syrie. Un cessez-le feu a toutefois été scellé vendredi permettant le retour des déplacés.

Le pape et les patriarches d'Orient, rejoints par des enfants, ont ensuite lâché des colombes dans le ciel.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/10/2018

Les valeurs bancaires sous-performent les marchés en Europe, plombées par les établissements espagnols qui décrochent fortement suite à une décision...

Publié le 18/10/2018

PEPSICO constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Put K815S émis par SOCIETE…

Publié le 18/10/2018

Une erreur s'était glissée dans le titre de notre dépêche précédente. Le bénéfice net et le ratio combiné sont meilleurs que prévu. L'assureur Travelers a dévoilé des bénéfices meilleurs…

Publié le 18/10/2018

Suite à la signature en juin 2018 de l’accord de licence exclusif avec le studio Wargaming, Innelec Multimedia annonce le lancement de sa gamme de périphériques gaming World of Tanks sous la…

Publié le 18/10/2018

L'IMMOBILIERE HOTELIERE Société Anonyme au capital 13.007.451 EUR Siège social : 66, rue de Miromesnil -75008 Paris R.C.S. Paris 784 335 333   La société L'IMMOBILIERE…