Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 673.99 PTS
-0.57 %
6 672.0
-0.58 %
SBF 120 PTS
5 122.62
-0.56 %
DAX PTS
14 477.37
-0.44 %
Dow Jones PTS
34 347.03
+0.45 %
11 756.03
-0.7 %
1.042
+0.25 %

Des millions d'Ukrainiens toujours privés de courant après des frappes russes

| AFP | 356 | Aucun vote sur cette news
Des habitants de Kiev font la queue pour de l'eau potable, le 23 novembre 2022
Des habitants de Kiev font la queue pour de l'eau potable, le 23 novembre 2022 ( Genya SAVILOV / AFP )

L'Ukraine, notamment sa capitale Kiev, était largement privée d'électricité et d'eau jeudi, au lendemain de nouvelles frappes russes massives qui ont spécifiquement visé les infrastructures énergétiques, une stratégie qualifiée de "crimes de guerre" par les alliés occidentaux au moment où l'hiver s'installe.

Neuf mois jour pour jour après le début de l'invasion russe, des millions d'Ukrainiens ont passé la journée sans courant et dans le froid.

A Kiev, frappée par une pluie glaciale qui tombait sur la neige et des températures proches de zéro, environ 70% de la population restait privée d'électricité, tandis que l'approvisionnement en eau a été rétabli, selon la mairie.

De son côté, le ministère russe de la Défense a affirmé que les bombardements russes n'avaient pas pris pour cible la capitale, accusant la défense antiaérienne ukrainienne d'avoir été responsable des dommages à Kiev.

Le reste de l'Ukraine était également largement affecté par les coupures mais la reconnexion des infrastructures critiques au réseau se poursuivait graduellement.

A Kharkiv, la deuxième ville du pays, non loin la frontière avec la Russie, l'approvisionnement a été rétabli après un travail "très difficile", a dit son maire Igor Terekhov.

"Crime contre l'humanité"

"Ce ciblage systématique de la population à l'approche de l'hiver traduit une volonté claire de la Russie de faire souffrir le peuple ukrainien, de le priver d'eau, de chauffage et d'électricité pour saper sa résilience", a déclaré la diplomatie française. "Ces actes constituent à l'évidence des crimes de guerre".

Guerre en Ukraine : la situation au 24 novembre
Guerre en Ukraine : la situation au 24 novembre ( / AFP )

Intervenant par visioconférence devant le Conseil de Sécurité de l'ONU, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a dénoncé pour sa part mercredi un "crime contre l'humanité" car "avec des températures en dessous de zéro, plusieurs millions de gens (se retrouvent) sans fourniture d'énergie, sans chauffage et sans eau".

Trois centrales nucléaires sous contrôle de Kiev ont pu être reconnectées et devaient dans la soirée de nouveau alimenter les foyers privés de courant.

Ces centrales avaient été déconnectées par leur système de protection automatique à la suite des frappes russes.

Selon le ministère de l'Energie, ces bombardements ont laissé mercredi sans électricité "la grande majorité des consommateurs" en Ukraine qui comptait environ 40 millions d'habitants avant le début de l'invasion russe le 24 février.

Des voitures calcinées devant un immeuble détruit par des frappes russes en périphérie de Kiev,  le 23 novembre 2022
Des voitures calcinées devant un immeuble détruit par des frappes russes en périphérie de Kiev, le 23 novembre 2022 ( Genya SAVILOV / AFP )

La Russie a tiré mercredi environ 70 missiles de croisière sur ce pays, dont 51 ont été abattus, selon Kiev. Ces frappes ont visé des infrastructures énergétiques-clés, déjà endommagées par plusieurs vagues de bombardements de ce type.

Au total, "huit installations énergétiques" ont été touchées, a dit le procureur général ukrainien Andriï Kostine, ajoutant que dix personnes avaient été tuées et 50 autres blessés.

Le renseignement militaire ukrainien a estimé jeudi que la Russie avait "besoin d'environ une semaine" pour préparer de nouvelles frappes massives.

Sur le front, les coupures de courant se faisaient aussi sentir, obligeant les hôpitaux à travailler avec des générateurs de secours, tandis que les combats se poursuivent dans l'est.

"La façon dont ils combattent et ciblent les infrastructures civiles ne peut provoquer que de la fureur", a déclaré à l'AFP Oleksiï Iakovlenko, l'administrateur d'un hôpital de la ville de Kramatorsk.

"S'ils attendent de nous que nous tombions à genoux et que nous rampions vers eux, cela n'arrivera pas", a-t-il néanmoins assuré.

Varsovie propose ses Patriot

Dans ce contexte, le ministre polonais de la Défense a proposé que l'Allemagne transfère à l'Ukraine le système de défense antiaérienne Patriot qu'elle a offert à la Pologne après qu'un missile a fait deux morts sur son territoire la semaine dernière pendant une vague de frappes russes.

"Cela permettra de protéger l'Ukraine contre de nouvelles pertes et des coupures d'électricité et renforcera la sécurité à notre frontière orientale", a expliqué mercredi soir Mariusz Blaszczak sur Twitter.

La Russie a pour sa part intimé à l'Ukraine de céder à ses revendications.

Un immeuble endommagé par des tirs russes à Vyshgorod, près de Kiev, en Ukraine, le 23 novembre 2022
Un immeuble endommagé par des tirs russes à Vyshgorod, près de Kiev, en Ukraine, le 23 novembre 2022 ( Genya SAVILOV / AFP )

"La direction de l'Ukraine (...) a la possibilité de régler la situation en satisfaisant toutes les exigences de la partie russe et de mettre fin aux possibles souffrances de la population civile", a répété jeudi le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

La Russie justifie sa guerre par la nécessité de "dénazifier" et de "démilitariser" l'Ukraine qu'elle accuse de réprimer les populations russophones. Elle a aussi revendiqué fin septembre l'annexion de quatre régions ukrainiennes qui sont sous contrôle russe partiel.

Moscou a annoncé jeudi avoir distribué des passeports russes à plus de 80.000 habitants de ces quatre territoires ukrainiens, faisant d'eux des "citoyens de la Fédération de Russie".

La ville ukrainienne d'Odessa touchée par les coupures de courant, le 23 novembre 2022
La ville ukrainienne d'Odessa touchée par les coupures de courant, le 23 novembre 2022 ( Oleksandr GIMANOV / AFP )

Le procureur général d'Ukraine a de son côté fait savoir que depuis la reconquête le 11 novembre du nord de la région méridionale de Kherson, "neuf sites de tortures" avaient été "découverts" ainsi que "les corps de 432 civils tués", sans dire comment ils étaient morts.

Autre conséquence directe des bombardements russes, la Moldavie, déjà en proie à d'importants problèmes énergétiques causés par le conflit en Ukraine, a également été mercredi la victime de vastes pannes d'électricité, mais la situation était largement revenue à la normale jeudi.

La présidente moldave Maia Sandu a convoqué ce même jour une réunion de son Conseil de sécurité à ce sujet.

 ■

Copyright © 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Bourse Direct vous souhaite la bienvenue
et vous offre vos frais de courtage*

Découvrir l'offre

Valable jusqu'au 30 novembre
*Voir conditions

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 27/11/2022

Des soldats ukrainiens réparent un tank russe capturé, près de la ligne de front dans la région de Kharkiv, le 26 novembre 2022. ( Anatolii STEPANOV / AFP )Les températures hivernales sont…

Publié le 27/11/2022

Le président vénézuélien Nicolas Maduro, le 25 novembre 2022 à Caracas ( Pedro Rances Mattey / AFP )Les Etats-Unis ont annoncé samedi un allègement de l'embargo pétrolier envers le…

Publié le 27/11/2022

Le village de Messahag sur les rives du Tigre, le 1er novembre 2022 dans le nord de l'Irak ( Sabah ARAR / AFP )A 53 ans, Jamil al-Joubouri n'a jamais quitté son village du nord de l'Irak, où sa…

Publié le 26/11/2022

Lyubov Perepelytsya dans son appartement détruit par une frappe, le 25 novembre 2022 à Kamyanka, dans la région de Kharkiv, en Ukraine ( Anatolii Stepanov / AFP )Alors que les températures…

Publié le 25/11/2022

Des skieurs sur des remontées mécaniques à Serre-Chevalier, dans les Hautes-Alpes, le 3 février 2022 ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )"A chaque année suffit sa crise !": enfin passées les…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 28/11/2022

La situation en Chine inquiète...

Publié le 28/11/2022

Icade tient sa journée investisseurs 2022...

Publié le 28/11/2022

Sofidy, premier gestionnaire indépendant sur le marché de l'épargne immobilière et filiale de Tikehau Capital, continue de se déployer en Europe en...

Publié le 28/11/2022

IT Link, entreprise de conseil et d'ingénierie spécialisée dans les systèmes connectés, entre en négociation exclusive avec la société RADèS, en vue...

Publié le 28/11/2022

Assystem, acteur majeur de la transition énergétique, a acquis auprès de leur management 100% du capital des 3 sociétés soeurs composant le groupe...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne