En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 382.66 PTS
-0.80 %
5 378.50
-0.66 %
SBF 120 PTS
4 261.07
-0.88 %
DAX PTS
11 603.89
-1.57 %
Dowjones PTS
25 721.49
-0.64 %
7 334.61
-0.20 %
1.135
-0.00 %

Des milliers de manifestants en France contre un 5e mandat de Bouteflika

| AFP | 290 | 3 par 2 internautes
Des manifestants se sont rassemblés Place de la République à Paris, le 10 mars 2019, en soutien aux protestation en cours en Algérie pour dénoncer la candidature de Bouteflika
Des manifestants se sont rassemblés Place de la République à Paris, le 10 mars 2019, en soutien aux protestation en cours en Algérie pour dénoncer la candidature de Bouteflika ( Bertrand GUAY / AFP )

"Dégage !" : Des milliers de personnes ont une nouvelle fois manifesté dimanche dans plusieurs villes de France contre la candidature du président Bouteflika à un cinquième mandat en Algérie.

Souvent revêtus de drapeaux algériens, environ dix mille manifestants, réunis sur la place de la République, dans le centre de Paris, scandaient "Pouvoir assassin" ou "Système dégage" dans une atmosphère bon enfant, faite de youyous des femmes et de stands à merguez et brochettes.

"Mettons le FLN au musée", "un seul héros, le peuple", "pour une rupture radicale avec le système", pouvait-on lire sur les banderoles et pancartes, certaines portées sur la statue de la République.

Au même moment, le président algérien Abdelaziz Bouteflika est rentré en Algérie à l'issue de deux semaines d' hospitalisation à Genève (Suisse) pour des "contrôles médicaux périodiques". L'annonce a été faite par la présidence algérienne dans un communiqué cité par l'agence de presse officielle APS.

A Paris, l'opposant et homme d'affaires algérien Rachid Nekkaz, qui a tenté d'être candidat à l'élection présidentielle en Algérie, a fait une courte apparition en fin de manifestation, porté par des partisans.

Des manifestants se sont réunis à Paris, le 10 mars 2019 pour protester contre la candidature de Bouteflika à un 5è mandat en Algérie
Des manifestants se sont réunis à Paris, le 10 mars 2019 pour protester contre la candidature de Bouteflika à un 5è mandat en Algérie ( Bertrand GUAY / AFP )

"On n'a jamais vu autant de mobilisation en Algérie. C'est très positif", a-t-il déclaré à l'AFP M. Nekkaz. Sa candidature à la présidentielle a été rejetée car il a possédé la nationalité française. Il a présenté à sa place son cousin, qui vit en Algérie et possède les mêmes nom et prénom. "Son dossier est parfait. Ils n'ont aucune raison de l'invalider", assure M. Nekkaz.

L'homme d'affaires était de retour de Genève où il avait été arrêté après avoir fait irruption dans l'hôpital où était soigné le président Abdelaziz Bouteflika.

"la goutte d'eau qui fait déborder le vase"

A Marseille (sud-est), 6.000 Algériens et Français d'origine algérienne ont également manifesté. "La lumière est au bout du tunnel: l'élection ne pourra pas avoir lieu. Un gouvernement provisoire sera mis en place pour organiser un scrutin vraiment démocratique", estime Kader, 49 ans, drapeau algérien sur les épaules.

Exigeant "une 2e République pour mettre fin à la royauté du régime algérien en place", ces Algériens ou Français d'origine algérienne résumaient la situation en une équation: "4 + 1 = 0. Dégage", griffonnée au feutre sur un bout de carton.

Les manifestants ont été bloqués par les forces de l'ordre non loin du consulat d'Algérie à Marseille, faisant fuser des "Macron complice, la France soutien d'un pouvoir assassin".

"Le 5e mandat de Bouteflika, c'est juste la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Les gens sont sortis (dans la rue) à cause d'années de marasme social, d'austérité. Et ils sont en train de briser la peur", résume Abderrahim, la trentaine, manifestant à Bordeaux (sud-ouest) avec quelque 300 autres personnes.

L'annonce mi-février d'une candidature à un cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika, au pouvoir depuis 20 ans et très affaibli par un AVC survenu en 2013, a engendré un mouvement de contestation inédit en Algérie. Vendredi, des centaines de milliers d'Algériens sont descendus dans les rues des grandes villes.

"On a eu très, très peur que ça dérape mais le mouvement est incroyablement mature et il déjoue les provocations", s'est félicité Omar Kezouit, un des coordonnateurs de la manifestation parisienne. "Le régime n'est pas prêt à lâcher le pouvoir mais il n'est pas prêt non plus à retourner au bain de sang", ajoute ce militant de l'association "Agir pour le changement et la démocratie en Algérie".

760.000 immigrés algériens vivent en France, selon l'Institut national français de la statistique (Insee). Ils sont 1,7 million si on y ajoute leurs enfants nés en France.

burs-ol-lv/avz/phc

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/03/2019

En 2018, Invibes a réalisé un chiffre d'affaires de 6,1 ME en hausse de 56,5%, reflétant la poursuite de l'expansion internationale et le lancement de...

Publié le 20/03/2019

En 2018, le résultat net part du groupe d’Aubay s’est élevé à 27,3 millions d’euros, en croissance de 14,2%. Il marque un nouveau plus haut niveau historique de résultat. Le résultat…

Publié le 20/03/2019

Lanson-BCC enregistre en 2018 un résultat net de 12,69 millions d'euros, en progression de 8,9%. Malgré une ambiance défavorable en France et au Royaume-Uni - de longue date les deux premiers…

Publié le 20/03/2019

Le contrat entre Roche Pharma France et Voluntis visait le développement et la distribution de la solution ZEMY dans le cancer du sein

Publié le 20/03/2019

La Compagnie des Alpes a réalisé l’acquisition de 100% des parts de Familypark, le 1er parc de loisirs autrichien. « Situé dans la région touristique du lac de Neusiedl à moins d’une heure…