En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

Des funérailles pour clore 2017, année sanglante en Afghanistan

| AFP | 344 | Aucun vote sur cette news
Des chiites enterrent leurs morts au lendemain de l'attentat suicide revendiqué par le groupe Etat islamique, à Kaboul, le 29 décembre 2017
Des chiites enterrent leurs morts au lendemain de l'attentat suicide revendiqué par le groupe Etat islamique, à Kaboul, le 29 décembre 2017 ( WAKIL KOHSAR / AFP )

Des larmes, des grands brûlés, de la colère... les chiites de Kaboul ont une nouvelle fois enterré leurs morts par dizaines vendredi, au lendemain de l'attentat suicide revendiqué par le groupe Etat islamique qui les a visés, faisant au moins 41 morts et 84 blessés.

Des dizaines de hazaras, l'unique ethnie chiite du pays, ont assisté à la mise en terre de Mohammad Sharif Akhlaqi, un diplômé de sciences politiques, dans un cimetière perché sur une colline pelée des abords de la capitale afghane.

Certains se sont jetés sur le sol durci par l'hiver alors que son corps était posé dans sa tombe. D'autres n'en avaient pas la force. Leurs épais manteaux et les couvertures les protégeant du froid ne réussissaient pas à dissimuler leurs brûlures causées par l'attaque de jeudi.

"Ce n'est pas la première et ce ne sera pas la dernière", a pesté un mollah en charge des funérailles. "Réveillez-vous ! Vous devriez vous occuper de vous-mêmes car le gouvernement n'a rien fait pour nous", a-t-il lancé.

La complainte est récurrente au sein de la communauté chiite, cible désignée du groupe Etat islamique, arrivé en 2015 en Afghanistan. Depuis sa première attaque en juillet 2016 dans Kaboul, le groupe armé islamiste a tué des centaines de chiites et en a blessé davantage encore.

Des chiites enterrent leurs morts au lendemain de l'attentat suicide revendiqué par le groupe Etat islamique, à Kaboul, le 29 décembre 2017
Des chiites enterrent leurs morts au lendemain de l'attentat suicide revendiqué par le groupe Etat islamique, à Kaboul, le 29 décembre 2017 ( WAKIL KOHSAR / AFP )

"Nous en avons marre de l'insécurité dans ce pays", a vitupéré un participant à d'autres funérailles, interrogé par la chaîne de télévision Tolo news. Et d'adresser un ultimatum au gouvernement : "Soit vous nous protégez, soit vous démissionnez".

Les chiites sont très minoritaires en Afghanistan : environ trois millions sur une population totale de 30 millions.

- Année meurtrière -

L'année 2017 a été particulièrement meurtrière pour les civils afghans, avec un nombre de victimes qui s'annonce parmi les plus élevés depuis la chute des talibans en 2001 et l'arrivée d'une coalition internationale menée par les Etats-Unis, partie en 2014.

Plus de 8.000 civils ont été tués ou blessés du fait du conflit sur les neuf premiers mois de l'année, selon la mission de l'ONU en Afghanistan (Manua).

Les 11.418 victimes - dont quelque 4.500 tués - recensées en 2016 constituaient déjà un record depuis que l'ONU recense le pertes civiles en 2009.

Avec le retrait des forces occidentales, les forces de sécurité afghanes peinent à contrer les talibans, en pleine résurgence, qui sont encore responsables de la majorité des attaques et des victimes dans le pays.

Mais l'EI, dont la province du Nangarhar (Est), frontalière avec le Pakistan, est le bastion, cherche à élargir sa présence sur le reste du territoire, notamment à Kaboul, en dépit des campagnes de bombardement menées par l'armée américaine, dont 14.000 hommes sont déployés en Afghanistan.

En 2017, l'Etat islamique a donc revendiqué 14 attaques dans la capitale, dont cinq anti-chiites, en comptant celle de jeudi.

Parmi les 120 victimes du centre culturel chiite visé par un kamikaze figuraient des journalistes de l'Afghan voice agency, un média anti-EI basé dans le même immeuble.

L'assaillant s'est fait exploser parmi une centaine de personnes réunies à l'occasion du 38e anniversaire de l'invasion soviétique en Afghanistan, fin décembre 1979. Depuis lors, le pays n'a connu que la guerre.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

Nanobiotix a annoncé la présentation des résultats positifs de son étude de phase II/III Act.in.sarc évaluant NBTXR3 sur des patients atteints de Sarcome des Tissus Mous (STM) localement avancé…

Publié le 19/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 69 949 310,00 euros Siège social : 12 Place de la résistance…

Publié le 19/10/2018

Getlink a été retenu pour la neuvième année consécutive, par Gaïa Rating, parmi 230 sociétés analysées pour intégrer le Gaïa Index composé des 70 meilleures valeurs françaises. La note…

Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…