5 453.58 PTS
+0.74 %
5 417.00
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 351.13
+0.79 %
DAX PTS
12 500.47
+0.63 %
Dowjones PTS
24 356.87
+1.13 %
6 645.60
+2.02 %
Nikkei PTS
22 319.61
+0.47 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Des féministes accusent les signataires de la tribune du Monde de "mépriser" les victimes

| AFP | 348 | Aucun vote sur cette news
Caroline de Haas, le 24 novembre 2017 à Paris
Caroline de Haas, le 24 novembre 2017 à Paris ( ALAIN JOCARD / AFP/Archives )

Des militantes féministes répondent mercredi à la tribune défendant la "liberté" des hommes "d'importuner", signée par Catherine Deneuve et une centaine de femmes, les accusant de vouloir "refermer la chape de plomb" soulevée par le scandale Weinstein et de "mépriser" les victimes de violences sexuelles.

"Dès que l'égalité avance, même d'un demi-millimètre, de bonnes âmes nous alertent immédiatement sur le fait qu'on risquerait de tomber dans l'excès. L'excès, nous sommes en plein dedans (...) En France, chaque jour, des centaines de milliers de femmes sont victimes de harcèlement. Des dizaines de milliers d’agressions sexuelles. Et des centaines de viols. Chaque jour", écrivent les signataires d'un texte publié sur le site francetvinfo en "réponse" à la tribune publiée mardi dans Le Monde par un collectif de femmes, s'inquiétant d'un retour du "puritanisme" après l'affaire Weinstein.

Pour ces féministes, une trentaine, dont Caroline De Haas, les journalistes Lauren Bastide et Giulia Foïs, la présidente des Chiennes de garde Marie-Noëlle Bas, la psychiatre Muriel Salmona, ou de nombreuses militantes associatives, "les signataires mélangent délibérément un rapport de séduction, basé sur le respect et le plaisir, avec une violence".

Catherine Deneuve, le 9 décembre 2017 à Monaco
Catherine Deneuve, le 9 décembre 2017 à Monaco ( VALERY HACHE / AFP/Archives )

"Cette tribune, c'est un peu le collègue gênant ou l'oncle fatigant qui ne comprend pas ce qui est en train de se passer", poursuivent-elles.

Affirmant que la plupart des personnalités citées dans le quotidien sont "récidivistes en matière de défense de pédocriminels ou d'apologie du viol", elles regrettent qu'elles "utilisent une nouvelle fois leur visibilité médiatique pour banaliser les violences sexuelles" et "méprisent de fait les millions de femmes qui subissent ou ont subi ces violences".

"Avec ce texte, elles essayent de refermer la chape de plomb que nous avons commencé à soulever. Elles n'y arriveront pas", poursuivent les signataires, concluant que "les porcs et leurs allié.e.s ont raison de s'inquiéter. Leur vieux monde est en train de disparaître".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/04/2018

Jeudi 26 avril 2018   COMMUNIQUE DE PRESSE : Activité du 1er trimestre 2018     Données consolidées en millions…

Publié le 26/04/2018

BURELLE SA 19, avenue Jules Carteret 69007 Lyon 785 386 319 R.C.S. Lyon               Le 26 avril 2018 à 18h   ACTIVITE1 DU 1ER TRIMESTRE 2018 : + 2,8…

Publié le 26/04/2018

      Fnac Darty relevé à « positive outlook » par Standard & Poor's Notation BB confirmée       Standard & Poor's a relevé la…

Publié le 26/04/2018

COURTOIS SA SA au Capital de 1.673.940 Euros Siège Social : 3, rue Mage - 31000 TOULOUSE 540 802 105 RCS TOULOUSE  Contact : accueil@courtois.fr Site Internet :…

Publié le 26/04/2018

Immersion voit grand...