En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 338.45 PTS
-0.91 %
5 337.00
-0.90 %
SBF 120 PTS
4 282.81
-0.82 %
DAX PTS
12 404.85
-1.39 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
+0.00 %
Nikkei PTS
22 338.15
-0.79 %

Des chercheurs fouillent la vie du mystèrieux dodo

| AFP | 475 | 3 par 1 internautes
Portrait d'un dodo, oiseau ventru au bec de pélican disparu de l'île Maurice depuis le 17e siècle, diffusé par Nature le 24 août 2017
Portrait d'un dodo, oiseau ventru au bec de pélican disparu de l'île Maurice depuis le 17e siècle, diffusé par Nature le 24 août 2017 ( Agnes ANGST / NATURE PUBLISHING GROUP/AFP )

Reproduction, croissance, mue: des chercheurs lèvent jeudi un peu le voile sur la vie du mystérieux dodo, l'oiseau ventru au bec de pélican disparu de l'île Maurice depuis le 17e siècle.

"Le dodo est souvent décrit dans les médias comme étant un oiseau gras et stupide, mais la réalité est que nous ne connaissons quasiment rien à son sujet !", expliquent les chercheurs dans un communiqué de l'Université de Cape Town en Afrique du Sud.

A partir de l'étude d'os de 22 dodos, une équipe de chercheurs internationale a pu établir que l'oiseau pondait vers le mois d'août.

"L'ovulation débute en août, puis la ponte et l'éclosion des œufs interviennent en septembre. Les poussins vont alors grandir très rapidement pour être assez fort pour supporter l'été austral qui correspond à la période des cyclones et tempêtes à l'île Maurice", explique à l'AFP Delphine Angst de l'Université de Cape Town et auteur principale de l'étude.

Plus gros qu’un cygne, le dodo, une espèce indigène à l'Ile Maurice, était un oiseau tout rond d'une vingtaine de kilos, incapable de voler.

Jusqu'à l'arrivée des premiers navigateurs néerlandais sur l’île à la fin du 16e siècle, il ne rencontrait aucun prédateur dans son environnement.

Ignorant le danger et ne cherchant pas à fuir - ce qui lui a valu de devenir le symbole de la stupidité -, d'innombrables dodos ont été tués par les navigateurs ou dévorés par les chiens, cochons et rats apportés par ces derniers. En moins de 200 ans, l'espèce a été totalement éradiqué.

En effectuant des prélèvements sur des ossements de dodo détenus par plusieurs musées, les chercheurs ont également mis en évidence qu'ils pouvaient se reproduire dès leur premier anniversaire. Ou encore, qu'ils muaient de mars à juillet pour "renouveler leurs plumes abîmées par la reproduction et les tempêtes".

Les travaux sont publiées dans Scientific Reports, un journal du groupe Nature.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/06/2018

Michelin a annoncé une réduction de capital par annulation de 648...

Publié le 25/06/2018

INFORMATION PRESSE Clermont-Ferrand, le 25 juin 2018       COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN         REDUCTION DU CAPITAL Annulation de 648 231 actions en…

Publié le 25/06/2018

General Electric serait sur le point de conclure la cession de ses activités de moteurs industriels au groupe de capital-investissement Advent International, a révélé hier le Wall Street Journal.…

Publié le 25/06/2018

Le titre a enfoncé la zone de support des 66.6 euros qui soutenait les cours depuis avril dernier. Du côté des indicateurs techniques, les moyennes mobiles à 20 et 50 séances sont sur le point…

Publié le 25/06/2018

Acquisition d'actions sur le marché...