En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 848.88 PTS
+0.18 %
4 833.00
-0.09 %
SBF 120 PTS
3 857.45
-0.05 %
DAX PTS
11 053.20
-0.17 %
Dowjones PTS
24 575.62
+0.70 %
6 658.76
+0.00 %
1.137
-0.10 %

Thaïlande: des centaines de touristes bloqués sur les îles par la tempête Pabuk

| AFP | 2511 | Aucun vote sur cette news
Un homme monte la garde, le 4 janvier 2019, sur un quai vide dans la région de Surat Thani, dans le sud de la Thaïlande, où tous les transports sont immobilisés avant l'arrivée de la tempête tropicale Pabuk
Un homme monte la garde, le 4 janvier 2019, sur un quai vide dans la région de Surat Thani, dans le sud de la Thaïlande, où tous les transports sont immobilisés avant l'arrivée de la tempête tropicale Pabuk ( Lillian SUWANRUMPHA / AFP )

Des centaines de touristes restaient bloqués vendredi soir sur les îles du golfe de Thaïlande, avec des aéroports régionaux fermés et des bateaux à quai à cause de la tempête Pabuk qui s'est affaiblie vendredi soir, même si elle reste accompagnée de fortes pluies et de vents violents.

Pabuk, première tempête tropicale à frapper cette partie du royaume en dehors de la saison de la mousson depuis environ 30 ans, a touché la côte est du Sud de la Thaïlande à 12H45 (05H45 GMT).

Après s'être renforcée vendredi matin avec des vents soufflant à 75 km/h et des vagues d'une hauteur de cinq mètres dans le golfe de Thaïlande, elle a faibli ces dernières heures.

Un quai à moitié submergé dans la province de Surat Thani, dans le sud de la Thaïlande, à l'arrivée de la tempête tropicale Pabuk, le 4 janvier 2019
Un quai à moitié submergé dans la province de Surat Thani, dans le sud de la Thaïlande, à l'arrivée de la tempête tropicale Pabuk, le 4 janvier 2019 ( Lillian SUWANRUMPHA / AFP )

L'œil de la tempête a traversé la province de Nakhon Si Thammarat, évitant de justesse les îles très touristiques de Koh Samui, Koh Phangan et Koh Tao, plus au nord.

Sur Koh Samui, des pluies accompagnées de rafales sont encore attendues dans la soirée et une partie de la nuit.

Sur le continent, de nombreux foyers sont privés d'électricité dans les provinces de Nakon Si Thammarat et Surat Thani en raison de la chute d'arbres et de poteaux qui ont endommagé des lignes électriques, a-t-on appris auprès d'un responsable de l'autorité provinciale de l'électricité.

Des centaines de personnes ont trouvé refuge dans des abris anti-tempête mis en place par les autorités. "Je suis inquiet car ma maison était inondée quand je suis parti et je ne sais pas dans quel état elle est maintenant", a déclaré à l'AFP Preach Kongthep, un villageois des environs qui a trouvé refuge dans la ville de Nakon Si Thammarat

Dans la ville voisine de Pak Panang, les rues étaient en grande partie inondées, d'après des images diffusées par la télévision locale.

Les autorités thaïlandaises ont suspendu leurs services de ferry dans le golfe de Thaïlande et trois aéroports régionaux - Surat Thani, Nakhon Si Thammarat et Koh Samui - ont été fermés jusqu'à samedi, contraignant un grand nombre de vacanciers à rester sur les îles, désormais totalement isolées du continent.

Rien qu'à Koh Phangan, réputée pour ses fêtes de la pleine lune, "10.000 touristes sont toujours sur place", a déclaré Krikkrai Songthanee, chef du district de l'île. "J'ai parlé à certains d'entre eux la nuit dernière. Ils n'ont pas peur, ils comprennent la situation", a-t-il relevé.

Sur Koh Tao, l'un des meilleurs sites de plongée d'Asie du Sud-Est, résidents et vacanciers affrontaient aussi la tempête.

"Il n'y a plus de gaz et le supermarché est déjà à court de certains produits", a relaté un moniteur de plongée espagnol.

Haute saison

Carte de la Thaïlande montrant les îles de Koh Phangan, Koh Tao et Koh Samui où la tempête tropicale Pabuk arrivait vendredi matin
Carte de la Thaïlande montrant les îles de Koh Phangan, Koh Tao et Koh Samui où la tempête tropicale Pabuk arrivait vendredi matin ( AFP / AFP )

Pabuk devrait encore perdre en intensité samedi matin au-dessus de la mer d'Andaman, où se trouvent les stations touristiques de Krabi et de Phuket.

Des dizaines de milliers de touristes ont fui les îles du golfe de Thaïlande depuis mercredi, s'entassant à bord de ferries et de bateaux spécialement affrétés.

"C'est très vide. Les plages sont désertes", a relevé Pui Suriwan, un résident de Koh Phangan. Partout, des drapeaux rouges ont été mis en place pour interdire la baignade.

Aucun bilan n'a été fourni à ce stade par les autorités.

Jeudi, un ressortissant russe s'est noyé à Koh Samui après avoir ignoré les interdictions de baignade.

Un pêcheur de la province de Pattani, près de la frontière malaisienne, est mort vendredi matin lorsque que des vagues de plusieurs mètres se sont abattues sur son bateau alors qu'il rentrait au port. Un autre membre de l'équipage est toujours porté disparu.

Pabuk a déferlé sur le sud du royaume en pleine haute saison, une mauvaise nouvelle pour l'économie thaïlandaise fortement tributaire du tourisme.

Le pays devrait accueillir un nombre record de 40 millions de visiteurs cette année, dont une majorité se rendent dans les stations balnéaires du sud.

En 1989, le typhon Gay, dernier phénomène météorologique majeur à avoir frappé la région à cette période de l'année, avait coûté la vie à des centaines de personnes.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/01/2019

Pernod Ricard a créé la fonction d'"administrateur référent". Ce poste a été confié à Patricia Barbizet. Le conseil d’administration du buméro deux mondial des vins et spiritueux estime en…

Publié le 24/01/2019

L'indice flash composite en France s'est replié à 47,9 en janvier (48,7 en décembre), un plus bas de 50 mois. L'indice flash de l'activité de services s'est replié à 47,5 (49 en décembre), un…

Publié le 24/01/2019

STMicroelectronics a réalisé au quatrième trimestre 2018 un résultat net de 418 millions de dollars, en hausse de 35,4%. La marge d'exploitation du groupe "dont les clients couvrent toute la gamme…

Publié le 24/01/2019

COMMUNIQUE DE PRESSE NEXANS ANNONCE UN PROJET POUR ADAPTER SON ORGANISATION ET RESTRUCTURER SES ACTIVITES EN EUROPE L'ACCENT EST PLACE SUR L'EFFICACITE OPERATIONNELLE…

Publié le 24/01/2019

Elior Group a publié son chiffre d’affaires au 31 décembre 2018, pour le premier trimestre de l’exercice 2018-2019. Il s'est établi à 1,754 milliard d’euros, en progression de 3,5%. La …