En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 961.36 PTS
+0.72 %
5 969.0
+0.85 %
SBF 120 PTS
4 694.38
+0.82 %
DAX PTS
13 360.13
+0.58 %
Dow Jones PTS
28 135.38
+0.01 %
8 487.71
+0. %
1.114
+0.19 %

A Singapour, des apprentis alchimistes à l'école du gin

| AFP | 225 | Aucun vote sur cette news
Un élève apprend à fabriquer du gin à Brass Lion Distillery, le 13 octobre 2019 à Singapour
Un élève apprend à fabriquer du gin à Brass Lion Distillery, le 13 octobre 2019 à Singapour ( Roslan RAHMAN / AFP )

Dans une distillerie de Singapour, un parfum de pin, d'agrumes et de fleurs se répand alors que des élèves écrasent des baies de genévrier et les mélangent avec d'autres ingrédients pour apprendre à fabriquer un gin sur mesure avec une touche asiatique.

A "l'école du gin" les alambics en cuivre rutilants et des béchers de verre sont alignés sur les tables devant des étagères remplies de bouteilles de gin et des tiroirs pleins d'herbes aromatiques et d'épices.

Les élèves sont encouragés à être créatifs et à inventer leur propre combinaison d'arômes -- florale, herbacée, épicée ou à base d'agrumes -- en mélangeant des ingrédients classiques comme des baies de genévrier ou des grains de coriandre avec des ingrédients de la cuisine locale.

Des ingrédients entrant dans la composition du gin fabriqué à la Brass Lion Distillery, le 13 octobre 2019 à Singapour
Des ingrédients entrant dans la composition du gin fabriqué à la Brass Lion Distillery, le 13 octobre 2019 à Singapour ( Roslan RAHMAN / AFP )

Ils peuvent piocher dans des plateaux des plantes, des fruits, comme le tamarin, les feuilles de pandan, ou des roses de porcelaine, des ingrédients typiques de la cuisine d'Asie du Sud-Est.

Pour Jamie Koh, qui a fondé la Brass Lion Distillery où se tiennent chaque semaine les cours de l'"école du gin", fabriquer cet alcool "permet d'être très créatif".

"On peut n'utiliser que trois plantes ou on peut se lâcher et en utiliser un million", explique-telle.

Le gin a traditionnellement une base de baies de genévrier mais quantité d'autres plantes peuvent y être ajoutées pour créer une grande variété d'arômes.

Un élève apprend à fabriquer du gin à Brass Lion Distillery, le 13 octobre 2019 à Singapour
Un élève apprend à fabriquer du gin à Brass Lion Distillery, le 13 octobre 2019 à Singapour ( Roslan RAHMAN / AFP )

Tonya Shaw, 45 ans, prend un morceau de galanga, un rhizome à la saveur citronnée, le renifle et le découpe avant de le poser dans un plateau qui contient aussi de la lavande et des boutons de rose.

"J'aime bien avoir un petit goût d'agrume et une touche florale, donc je me suis inspirée, de l'Earl grey, ma saveur préférée".

Un "effet wasabi"

Les élèves distillent en suivant une méthode simplifiée.

Des élèves apprennent à fabriquer du gin à Brass Lion Distillery, le 13 octobre 2019 à Singapour
Des élèves apprennent à fabriquer du gin à Brass Lion Distillery, le 13 octobre 2019 à Singapour ( Roslan RAHMAN / AFP )

Ils commencent par faire chauffer un alcool à base neutre dans leur alambic, puis le distillent à nouveau avec un mélange d'épices ou de plantes, puis ajoutent de l'eau pour aboutir au niveau d'alcool désiré.

L'intérêt pour un gin aux saveurs toujours plus originales est croissant de par le monde, comme à Singapour qui a une grande diversité de bars servant de nombreux alcools et cocktails.

La cité-Etat, haut lieu de la gastronomie asiatique, a vu se multiplier les nouveaux bars et restaurants, ce qui permet de contrebalancer quelque peu une réputation de ville ennuyeuse à la législation très stricte.

Un élève apprend à fabriquer du gin à Brass Lion Distillery, le 13 octobre 2019 à Singapour
Un élève apprend à fabriquer du gin à Brass Lion Distillery, le 13 octobre 2019 à Singapour ( Roslan RAHMAN / AFP )

Après avoir concocté leur gin, les apprentis alchimistes le mettent en bouteille et l'apportent au bar pour en faire un gin and tonic. Ils peuvent emporter chez eux 500 millilitres de leur création à l'issue de la leçon qui coûte 198 dollars singapouriens (130 euros).

Daniel Lim a distillé un gin à base de citronnelle, de feuilles de citron kaffir et trois petits morceaux de piment oeil d'oiseau.

"J'ai voulu essayer une saveur singapourienne", explique le jeune homme de 30 ans à l'AFP. "Et ça donne un effet wasabi, ça monte directement au nez", constate-t-il.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 16/12/2019

Mauna Kea flambe de 24,5% à 1,37 euro après l'annonce de la prise de participation du géant américain Johnson & Johnson à son capital. Une bonne nouvelle à double titre. D'une part, cet…

Publié le 16/12/2019

Patrick Balkany quitte le palais de justice de Paris le 13 mai 2019 après le premier jour de son procès ( STRINGER / AFP/Archives )Le maire LR de Levallois-Perret, Patrick Balkany, hospitalisé…

Publié le 16/12/2019

Jefferies a débuté sa couverture sur le titre Saudi Aramco avec une recommandation Sous-performance et un objectif de cours de 30 riyals. Cet objectif de cours implique une valorisation boursière…

Publié le 16/12/2019

Le grand pont de Sydney, le Harbour Bridge, enveloppé dans un brouillard de fumée provoqué par les incendies géants qui touchent l'Australie, le 10 décembre 2019 ( DAVID GRAY / AFP/Archives…

Publié le 16/12/2019

Wendel et d'autres actionnaires existants d'Allied Universal ont finalisé la cession d'une part majoritaire de leur participation dans la société à Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ)…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/12/2019

En retard en bourse depuis le début de l'année, Thales s'offre un beau gain de 3,15% à 89 euros pour débuter la semaine...

Publié le 16/12/2019

Par courrier reçu le 13 décembre 2019 par l'AMF, la société anonyme de droit de luxembourgeois Loys Investment (Grand-Duché de Luxembourg), agissant...

Publié le 16/12/2019

Electrolux plonge en bourse ce lundi (-11,40% à 222,20 couronnes suédoises) après que le géant de l'électroménager a émis un avertissement sur ses performances en Amérique du Nord. Le groupe…

Publié le 16/12/2019

Mauna Kea flambe de 24,5% à 1,37 euro après l'annonce de la prise de participation du géant américain Johnson & Johnson à son capital. Une bonne nouvelle à double titre. D'une part, cet…

Publié le 16/12/2019

Par courrier reçu le 16 décembre 2019 par l'AMF, la société anonyme La Financière de l'Echiquier, agissant pour le compte de fonds dont elle assure la...