En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 388.17 PTS
-0.53 %
5 388.00
-0.50 %
SBF 120 PTS
4 314.67
-0.47 %
DAX PTS
12 533.87
-1.20 %
Dowjones PTS
25 095.59
+0.12 %
7 383.36
+0.42 %
1.171
+0.53 %

Fin de la délicate visite du pape en Birmanie

| AFP | 292 | Aucun vote sur cette news
Des catholiques assistent près de la cathédrale Sainte Marie à Rangoun à la messe célébrée par le pape François le 30 novembre 2017
Des catholiques assistent près de la cathédrale Sainte Marie à Rangoun à la messe célébrée par le pape François le 30 novembre 2017 ( Vincenzo PINTO / AFP )

Le pape François a terminé jeudi sa visite historique en Birmanie sans avoir évoqué explicitement en public les persécutions des musulmans rohingyas, un sujet qui sera encore au centre de la seconde partie de son voyage au Bangladesh.

Pour clore cette visite inédite d'un pape dans ce pays majoritairement bouddhiste, le pape a célébré vendredi matin une dernière messe devant des jeunes catholiques dans le centre de Rangoun.

Il a ensuite pris son avion pour Dacca en milieu de journée.

En longyi, en tenue traditionnelle ou en habits du dimanche, des centaines de croyants ont suivi la messe dans la cathédrale Sainte-Marie de Rangoun et dans la rue.

Sur un terrain de basket jouxtant la cathédrale, même les enfants dans la foule étaient attentifs face à l'écran géant, ayant pris soin d'enlever leurs chaussures pour pouvoir s'agenouiller.

"La Birmanie est un pays pauvre donc c'est un grand événement de l'avoir ici. Ce pape se préoccupe des pauvres. Il les aime", raconte Johanna, Birmane vivant en Australie qui a fait le déplacement pour sa venue.

Pendant cette visite historique - la première d'un pape en Birmanie -, le souverain pontife pape n'a pas prononcé une seule fois le mot "Rohingya".

Ce mot est tabou dans ce pays influencé par un nationalisme bouddhiste virulent, dans le déni du drame des plus de 620.000 Rohingyas enfuis depuis fin août pour échapper à ce que l'ONU considère comme une épuration ethnique menée par l'armée birmane.

Se limitant à des allusions aux violences, il a appelé les Birmans "au respect de tout groupe ethnique" et à "dépasser toutes les formes d'intolérances, de préjugé et de haine".

Le pape n'a aucunement perdu son "autorité morale" en observant une retenue diplomatique, a estimé mercredi son porte-parole Greg Burke, ajoutant: "on ne peut pas attendre des gens qu'il règlent des problèmes impossibles".

Pour cette deuxième étape de sa visite, le sujet devrait être abordé plus frontalement: le pape rencontrera vendredi une délégation de réfugiés rohingyas, événement qui s'annonce comme l'un des temps forts de ces trois jours de visite.

Point commun des deux pays, majoritairement bouddhiste pour l'un, musulman pour l'autre: les catholiques y sont une toute petite minorité. Au Bangladesh, un prêtre catholique a disparu depuis lundi soir, ce qui suscite l'inquiétude.

Les autorités ne privilégient pas la piste d'une capture par des extrémistes islamistes. "Nous sommes quasiment certains que les extrémistes ne sont pas liés à cela", a affirmé jeudi à l'AFP Khurshid Hasan, chef de la police locale.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

Des chiffres mitigés

Publié le 20/07/2018

Par courrier reçu le 20 juillet 2018 par l'AMF, la société anonyme Dorval Asset Management1, agissant pour le compte de fonds dont elle assure la...

Publié le 20/07/2018

Microsoft (+2,95% à 107,48 dollars) a pris aisément la tête de l’indice Dow Jones et inscrit un nouveau plus haut historique grâce à une nouvelle publication trimestrielle de qualité. Les…

Publié le 20/07/2018

BVF Partners LP poursuit sa montée au capital d'Erytech Pharma...

Publié le 20/07/2018

Par courrier reçu le 20 juillet 2018 par l'AMF, la société par actions simplifiée Lafayette Pierre a déclaré à l'Autorité des marchés financiers avoir...