5 372.38 PTS
+0.08 %
5 371.00
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 288.39
+0.13 %
DAX PTS
12 991.28
+0.01 %
Dowjones PTS
23 328.63
+0.71 %
6 108.82
+0.27 %
Nikkei PTS
21 457.64
+0.04 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Des bouteilles d'essence découvertes sous des camions-toupies Lafarge

| AFP | 391 | Aucun vote sur cette news
Six bouteilles d'essence reliées à un
Six bouteilles d'essence reliées à un "dispositif d'allumage rudimentaire" ont été découvertes jeudi matin sous plusieurs camions du cimentier franco-suisse Lafarge dans le 19e arrondissement de Paris ( FRED TANNEAU / AFP/Archives )

Des bouteilles d'essence avec un "dispositif d'allumage rudimentaire" ont été retrouvées jeudi matin à Paris sous trois camions du groupe franco-suisse Lafarge dans une centrale à béton, déclenchant l'ouverture d'une enquête pour tentative de destruction par incendie.

Selon les premiers éléments de cette enquête confiée à la police judiciaire, il n'y avait pas de risque d'explosion mais des analyses sont en cours pour déterminer la nature du carburant contenu dans les bouteilles.

Après la découverte faite par des ouvriers, des policiers, des membres de la police scientifique et des pompiers se sont rendus sur place et un périmètre de sécurité a été brièvement mis en place sur le site situé sur les bords du canal de l'Ourcq.

Les caméras de vidéosurveillance, qui fonctionnent 24H sur 24 sur le parking où sont garés les camions, ont filmé deux personnes tentant de mettre le feu la nuit dernière, a précisé une source policière à l'AFP.

A 06H00 jeudi, au moment où les ouvriers prenaient leur poste à la centrale située porte de Pantin, dans le nord-est de la capitale, la dizaine de camions étaient "garés comme d'habitude", a témoigné auprès de l'AFP Bruno, un grutier de 49 ans prestataire de service pour le cimentier.

Mais sous trois d'entre eux, les ouvriers découvrent six bouteilles de carburant. Des allumettes étaient collées sur les bouteilles, selon une source policière.

Dans un bref communiqué, Lafarge France a confirmé que "plusieurs bouteilles reliées à un système de mise à feu ont été découvertes sous trois camions-toupies". Le groupe, qui dit "coopérer pleinement à l'enquête", a précisé que "de source policière, ces bouteilles contenaient du gasoil et le système de mise à feu était très artisanal".

- Bidons "étranges" -

Localisation de la découverte de bouteilles d'essence reliées à un dispositif d'allumage rudimentaire sous des camions Lafarge.
Localisation de la découverte de bouteilles d'essence reliées à un dispositif d'allumage rudimentaire sous des camions Lafarge. ( Simon MALFATTO / AFP )

Cette découverte intervient après celles de bonbonnes de gaz équipées d'un dispositif de mise à feu dans un immeuble du 16e arrondissement de Paris dans la nuit de vendredi à samedi. Dans cette affaire, six personnes, dont deux fichées pour radicalisation, ont été placées en garde à vue.

"Le système d'allumage découvert sous les camions, rudimentaire, n'a a priori rien à voir avec celui découvert sur les bonbonnes de gaz dans le 16e arrondissement", a néanmoins indiqué à l'AFP une source proche de l'enquête.

Le groupe Lafarge, qui a fusionné avec le Suisse Holcim en 2015, est actuellement au coeur d'une enquête sur les liens qu'il a pu entretenir avec des groupes armés, notamment avec l'organisation jihadiste Etat islamique, pour continuer à faire fonctionner en 2013 et 2014, malgré le conflit, sa cimenterie de Jalabiya, au nord de la Syrie.

Une instruction, confiée à trois juges, est en cours notamment pour financement d'entreprise terroriste. La semaine dernière, un collectif de défense des chrétiens d'Orient a déposé plainte pour "complicité de crimes contre l'humanité".

L'un des chauffeurs du groupe, Idriss, a raconté à l'AFP comment il a remarqué "deux bidons sous (son) camion" lors de l'inspection habituelle sur le parking jeudi matin. Après avoir pris en photo les bidons qu'il trouve "étranges", le chauffeur de poids lourds a alors prévenu avec un collègue "les centraliers".

Au total, il y avait "sous deux ou trois camions, cinq bouteilles avec du liquide inflammable, des allumettes dessus déjà entamées. Automatiquement la centrale a appelé la police". Quand il revient au site "vers 10H00", la police avait pris en main la situation.

Jeudi après-midi, l'activité avait repris avec le va-et-vient habituel des camions, a constaté une journaliste de l'AFP. Mais cette découverte, "ça fait un peu flipper", reconnaît Bruno, chargé de vider les barges qui arrivent par le canal de l'Ourcq.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/10/2017

Orège a annoncé ses comptes pour le 1er semestre 2017 clos fin juin...

Publié le 20/10/2017

                                               Communiqué de Presse   Voisins le Bretonneux, le 17 octobre 2017   Activité…

Publié le 20/10/2017

Paypal évolue sur ses plus hauts depuis son entrée en Bourse en juillet 2015. L’action du spécialiste du paiement en ligne progresse de 4,89% à 70,58 dollars à la faveur d’une performance…

Publié le 20/10/2017

  DESCRIPTIF PROGRAMME DE RACHAT D'ACTIONS AUTORISE PAR L'ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DES ACTIONNAIRES DU 27 JUIN 2017   Paris, le 20 octobre 2017   Conformément aux…

Publié le 20/10/2017

WORLDLINELe spécialiste des systèmes de paiements publiera son chiffre d'affaires du troisième trimestre.source : AOF

CONTENUS SPONSORISÉS