Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 783.41 PTS
-2.28 %
5 785.5
-2.14 %
SBF 120 PTS
4 450.34
-2.31 %
DAX PTS
12 284.19
-1.97 %
Dow Jones PTS
29 590.41
-1.62 %
11 311.24
-1.66 %
0.960
-0.94 %

Début de l'Assemblée générale de l'ONU dans un monde assiégé par les crises

| AFP | 293 | Aucun vote sur cette news
Le siège des Nations unies à New York le 19 septembre 2022
Le siège des Nations unies à New York le 19 septembre 2022 ( Yuki IWAMURA / AFP )

Guerre en Ukraine, catastrophes climatiques, insécurité alimentaire... Dans un monde assiégé par les crises, les dirigeants de la planète se succèdent à partir de mardi à la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU éprouvée par des divisions profondes.

Pendant près d'une semaine, quelque 150 chefs d'Etat et de gouvernement du monde entier vont prendre la parole lors de cette grand-messe diplomatique annuelle qui reprend en personne après deux années perturbées par le Covid-19.

Traditionnellement, cette première journée fait la part belle au discours du président américain qui, en tant que dirigeant du pays hôte du siège des Nations unies, s'exprime dans les premiers. Mais exceptionnellement --comme à de très rares occasions par le passé--, ce ne sera pas le cas: Joe Biden, qui était lundi aux funérailles de la reine Elizabeth II, a décalé son intervention à mercredi.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'exprime par visioconférence devan le Conseil de sécurité de l'ONU, le 24 août 2022
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'exprime par visioconférence devan le Conseil de sécurité de l'ONU, le 24 août 2022 ( TIMOTHY A. CLARY / AFP/Archives )

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres sera au rendez-vous avec un discours d'ouverture de cette 77e Assemblée générale qui "ne va pas édulcorer les choses", a promis son porte-parole Stéphane Dujarric.

"Nous nous réunissons à un moment de grand péril pour le monde", a souligné Antonio Guterres lundi, énumérant "conflits et catastrophes climatiques", "méfiance et division", "pauvreté, inégalité et discrimination".

Côté dangers, l'invasion de l'Ukraine par la Russie sera au coeur de cette semaine diplomatique de haut niveau, avec une intervention mercredi du président ukrainien Volodymyr Zelensky --par vidéo grâce à une autorisation spéciale votée la semaine dernière par les Etats membres-- et un Conseil de sécurité jeudi au niveau des ministres des Affaires étrangères.

Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, le 15 septembre 2022 à New York
Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, le 15 septembre 2022 à New York ( Ed JONES / AFP/Archives )

Mais les pays du Sud s'agacent de plus en plus que les Occidentaux focalisent leur attention sur l'Ukraine.

"Nous ne voulons pas seulement parler de mettre un terme au conflit en Ukraine. Nous voulons que les conflits prennent fin au Tigré, nous voulons que les conflits prennent fin en Syrie, nous voulons que les conflits prennent fin où qu'ils pointent leur nez dans le monde", a ainsi martelé lundi la Première ministre de la Barbade Mia Mottley lors d'une journée préliminaire axée sur l'éducation et les objectifs de développement.

Nucléaire iranien

Pour tenter de répondre aux inquiétudes de certains pays, Américains et Européens organisent mardi une réunion de haut niveau sur la sécurité alimentaire, conséquence de cette guerre dont souffre toute la planète.

Un camp de milliers de personnes déplacées au Pakistan après d'importantes inondations destructrices, à Chachro le 19 septembre 2022
Un camp de milliers de personnes déplacées au Pakistan après d'importantes inondations destructrices, à Chachro le 19 septembre 2022 ( - / AFP )

Et le président français Emmanuel Macron, qui doit être à la tribune mardi en milieu de journée, va insister sur la nécessité de prévenir la "fracturation" entre pays du Nord et du Sud, indique-t-on à l'Elysée, précisant que le chef de l'Etat organisera un dîner sur ce thème avec plusieurs autres dirigeants.

Ces tensions provoquées par la guerre en Ukraine font écho au ressentiment Nord-Sud dans la lutte contre le changement climatique.

Les pays pauvres, en première ligne des impacts dévastateurs d'un réchauffement dont ils ne sont pas responsables, se battent notamment pour que les pays riches tiennent enfin leurs promesses d'aide financière.

A deux mois de la conférence sur le climat de l'ONU COP27 en Egypte, il serait étonnant que cette crise climatique ne soit pas en bonne place dans l'allocution d'Antonio Guterres qui a fait de la lutte pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, en particulier celles des producteurs d'énergies fossiles, une de ses priorités.

Un char abandonné près de Dengolat, dans la région du Tigré, en Ethiopie, le 20 juin 2021
Un char abandonné près de Dengolat, dans la région du Tigré, en Ethiopie, le 20 juin 2021 ( Yasuyoshi CHIBA / AFP/Archives )

Mardi doivent se succéder également à la tribune les présidents brésilien Jair Bolsonaro et turc Recep Tayyip Erdogan, le Premier ministre japonais Fumio Kishida ou encore le chancelier allemand Olaf Scholz.

Le président iranien Ebrahim Raïssi est également à New York cette semaine pour sa première Assemblée générale et le dossier nucléaire pourrait une nouvelle fois se retrouver au centre des discussions.

M. Raïssi doit notamment avoir une rencontre mardi avec Emmanuel Macron qui l'a encouragé ces dernier mois lors d'entretiens téléphoniques à accepter les conditions proposées par les Européens pour redonner vie à l'accord nucléaire de 2015 censé empêcher Téhéran de se doter de la bombe atomique en échange de la levée de sanctions asphyxiant son économie.

Cette semaine de haut niveau compte en revanche quelques absents de marque, en particulier les présidents russe Vladimir Poutine et chinois Xi Jinping.

 ■

Copyright © 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 septembre

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 23/09/2022

Un moulin devant ka centrale nucléaire d'Antwerp le 19 septembre 2022 ( Kenzo TRIBOUILLARD / AFP )La Belgique ferme vendredi un premier réacteur dans le cadre de sa sortie du nucléaire mais la…

Publié le 22/09/2022

Des policiers arrêtent un homme à Moscou le 21 septembre 2022, à la suite d'appels à manifester contre la mobilisation annoncée par le Vladimir Poutine ( Alexander NEMENOV / AFP )La Russie,…

Publié le 20/09/2022

Plus de 85% des automobilistes roulent seuls dans leur voiture le matin, selon une étude publiée mardi par le gestionnaire d'autoroutes Vinci, qui a analysé les données fournies par des…

Publié le 20/09/2022

Le Tigre, qui traverse l'Irak sur 15.00 km, s'assèche en raison du manque de pluie mais aussi des barrages construits en amont, en Turquie, où il prend sa source. A Bajid Kandala, dans le nord…

Publié le 19/09/2022

Un drapeau ukrainien flotte dans le parc de Kramatorsk, dans la région de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine le 19 septembre 2022 ( Juan BARRETO / AFP )L'Ukraine a accusé lundi la Russie d'avoir…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/09/2022

Vetoquinol, laboratoire spécialisé dans la santé animale, a souhaité apporter quelques compléments sur la stratégie mise en œuvre et ses perspectives. Les deux précédents plans stratégiques…

Publié le 23/09/2022

Le chiffre d'affaires d'Augros s'élève à 10...

Publié le 23/09/2022

Au premier semestre 2022, le chiffre d'affaires d'Augros Cosmetic Packaging s'élève à 10,20 millions d'euros, contre 7,71 millions d'euros au premier semestre 2021, soit une hausse de 32%. Cette…

Publié le 23/09/2022

Suite à la téléconférence organisée le 15 septembre 2022 pour présenter ses résultats semestriels Vetoquinol souhaite apporter quelques compléments...

Publié le 23/09/2022

Le constructeur ferroviaire Alstom a été choisi par APS Holding et l’agglomération de Padoue pour fournir les nouvelles rames de tramways Translohr qui circuleront sur « SMART », le futur…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRES

Pour vous former en bourse

Nos webinaires d'octobre sont en ligne :
100% gratuits, 100% bonne humeur 😉


JE PARTICIPE