En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 795.09 PTS
-0.33 %
4 784.50
-0.54 %
SBF 120 PTS
3 813.35
-0.51 %
DAX PTS
10 841.27
-0.82 %
Dowjones PTS
24 207.16
+0.59 %
6 668.56
+0.00 %
1.139
+0.01 %

De retour devant la justice, Jawad Bendaoud se donne de nouveau en spectacle

| AFP | 1744 | Aucun vote sur cette news
Jawad Bendaoud quitte le tribunal de Bobigny, le 25 avril 2018 après avoir été condamné à de la prison avec sursis pour des menaces sur son ex-compagne
Jawad Bendaoud quitte le tribunal de Bobigny, le 25 avril 2018 après avoir été condamné à de la prison avec sursis pour des menaces sur son ex-compagne ( Alain JOCARD / AFP )

De retour devant la justice, Jawad Bendaoud s'est livré à un nouveau show mais sans convaincre totalement ses juges: relaxé en février, le logeur de jihadistes du 13-Novembre a été condamné mercredi à Bobigny à de la prison avec sursis pour des menaces sur son ex-compagne.

Cet habitué des tribunaux et des coups d'éclat médiatiques a comparu dans la tenue décontractée --t-shirt, short et claquettes-- qu'il portait lorsqu'il a été interpellé mardi à l'aube à son domicile de Saint-Denis, pour des faits de violence remontant à octobre 2015 et des menaces très récentes.

A l'issue de son procès en comparution immédiate, cet homme de 31 ans au casier chargé (neuf mentions) a été condamné à six mois de prison avec sursis, une peine assortie d'une obligation de soins et de l'interdiction d'entrer en contact avec son ex-petite amie pendant deux ans.

Le parquet avait requis six mois ferme, jugeant que "la seule chose qui intéresse M. Bendaoud, c'est sa réputation; la victime, il s'en fiche".

Jawad Bendaoud d'après une vidéo réalisée le 18 novembre 2015 et diffusée le 25 novembre par BMFTV
Jawad Bendaoud d'après une vidéo réalisée le 18 novembre 2015 et diffusée le 25 novembre par BMFTV ( - / BFMTV/AFP/Archives )

Intarissable, celui qui avait accédé brutalement à la notoriété quatre jours après les attentats du 13 novembre 2015 s'est livré à un véritable show devant les nombreux journalistes et employés du tribunal venus assister à l'audience, coupant la parole au président ou l'interpellant familièrement : "Vous m'écoutez, là, monsieur le juge?". Des dérapages qui lui ont valu d'être fermement recadré par le magistrat.

- "Complètement perdu"-

S'il a reconnu avoir mis "un coup de tête" en 2015 à son ex-compagne avec laquelle il entretient une relation tumultueuse depuis 2004, il a nié l'avoir fait chuter à terre. La jeune femme, mère d'un garçon de 9 ans qu'il considère comme le sien sans être certain d'en être le père biologique, s'était vu prescrire un jour d'interruption totale de travail.

Jawad Bendaoud quitte le tribunal de Bobigny, le 25 avril 2018 après avoir été condamné à de la prison avec sursis pour des menaces sur son ex-compagne
Jawad Bendaoud quitte le tribunal de Bobigny, le 25 avril 2018 après avoir été condamné à de la prison avec sursis pour des menaces sur son ex-compagne ( Alain JOCARD / AFP )

Le président du tribunal a relevé "l'ambivalence" de la plaignante qui a envoyé au prévenu une photo d'elle "en tenue légère" lundi soir, veille de son interpellation.

Quant aux menaces de mort, qui remontent à mars et avril, le prévenu a expliqué avoir "pété les plombs" après avoir reçu des vidéos pornographiques dans lesquelles son ex-compagne lui affirmait avoir tourné. Dans une série de textos, il menaçait notamment de lui "arracher les yeux" et de la "brûler vive".

Selon lui, celle dont il porte le prénom tatoué sur le torse a voulu lui faire payer son succès auprès des filles, qui doit beaucoup à la notoriété qu'il a acquise depuis le 18 novembre 2015 quand il s'était maladroitement défendu devant les caméras de télévision, quelques jours après les attentats de Paris et de Saint-Denis.

Son retentissant procès en février à Paris pour avoir logé deux des jihadistes du 13-Novembre et sa relaxe n'ont fait qu'accroître la renommée de celui qui a été détenu 27 mois à l'isolement.

Mercredi à la barre, "Jawad" s'est d'ailleurs vanté d'avoir "couché avec dix-sept filles" depuis sa sortie de prison le 14 février. "Je fais 80.000 vues sur +Snap+, l'équivalent du Stade de France ! Partout où je vais, c'est gratuit, en boîte de nuit, partout", a également fanfaronné l'ancien dealer de cocaïne.

"On ne peut pas attendre de quelqu'un qui sort de 27 mois d'isolement qu'il soit l'homme le plus rangé du monde", a plaidé son avocat, Me Xavier Nogueras, enjoignant le tribunal de ne pas renvoyer en prison son client, qui est "complètement perdu psychologiquement", en attendant son procès en appel en novembre pour recel de malfaiteurs terroristes.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2019

La page Carlos Ghosn devrait bientôt être tournée chez Renault. Bruno Le Maire a annoncé hier soir sur LCI que le gouvernement français avait lancé le processus destiné à remplacer le PDG de…

Publié le 17/01/2019

Hier soir, la biotech française Nanobiotix a révélé son intention de s'introduire à la Bourse de New York. Elle a soumis, confidentiellement un projet de document d'enregistrement (Form F-1)…

Publié le 17/01/2019

Alcoa perdait 1,6% hier après bourse à Wall Street...

Publié le 17/01/2019

Les résultats de la première étude chez l'homme d'une neurotoxine recombinante seront présentés lors de la conférence internationale TOXINS 2019 qui se tiendra à Copenhague (Danemark). La…

Publié le 17/01/2019

Société Générale a publié ce matin un communiqué révélant que l'environnement difficile sur les marchés de capitaux mondiaux devrait entraîner une baisse des revenus des Activités de…