En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.174
-0.06 %

De retour d'Asie, Trump vante des progrès sur la Corée du Nord et le commerce

| AFP | 370 | Aucun vote sur cette news
Donald Trump fait l'éloge de son long périple en Asie lors d'une allocution à la Maison Blanche le 15 novembre
Donald Trump fait l'éloge de son long périple en Asie lors d'une allocution à la Maison Blanche le 15 novembre ( Nicholas Kamm / AFP )

"L'Amérique est de retour, et l'avenir n'a jamais paru aussi radieux", a déclaré Donald Trump mercredi lors d'un discours résumant les progrès accomplis selon lui lors de sa longue tournée asiatique: le resserrement de l'étau sur la Corée du Nord et une nouvelle donne commerciale.

"Nous avons posé les jalons de la paix et de la sécurité", a-t-il déclaré dans un discours de 24 minutes à la Maison Blanche, au lendemain de son retour de 12 jours de tournée en Asie (Japon, Corée du Sud, Chine, Vietnam, Philippines).

Le dirigeant s'est vanté d'avoir rehaussé le standing des Etats-Unis dans la région, taclant sans le nommer son prédécesseur, Barack Obama, pour les problèmes qu'il a trouvés à son arrivée à la Maison Blanche, à commencer par la course au nucléaire de la Corée du Nord.

Son premier objectif était d'"unir le monde contre la menace posée par le régime nord-coréen", et il estime que la mission a été accomplie, citant les annonces de nouvelles sanctions japonaises contre des Nord-Coréens, et l'attitude du président chinois Xi Jinping vis-à-vis de cette "grande menace".

"Le président Xi a promis (...) d'exercer sa grande influence économique sur le régime pour parvenir à la dénucléarisation", s'est félicité le président américain.

Ses deux autres objectifs pour le voyage était de promouvoir une région indopacifique "libre et ouverte" et de développer des relations commerciales "équitables et réciproques" avec les pays de la région.

Sur ces deux points, rien de concret n'a été acté, mais le dirigeant croit avoir réussi à faire bouger les lignes, rappelant des annonces d'investissements japonais et sud-coréens.

- 'Amérique forte, fière et confiante' -

Le milliardaire a répété qu'il avait abordé la question du déficit commercial avec la Chine, et que Washington était prêt à signer des accords bilatéraux dans la région -- en remplacement de l'accord transpacifique TPP patiemment négocié par l'administration précédente, mais dont il a retiré les Etats-Unis au début de l'année.

"Nous ne fermerons plus jamais les yeux face aux abus commerciaux, aux tricheurs, aux agressions économiques, ou à toute autre chose de la part de pays qui professent leur attachement au libre-échange, mais n'en respectent pas les règles", a dit Donald Trump.

Le locataire de la Maison Blanche s'est montré particulièrement sensible aux marques d'amitié et de respect que lui ont témoignés ses homologues. Il a pris le temps de dire qu'il fut le premier dirigeant étranger à être reçu pour un dîner officiel dans la Cité interdite, à Pékin, depuis la fondation de la République populaire.

"Partout, nos hôtes étrangers ont accueilli la délégation américaine et moi-même avec une chaleur et une hospitalité incroyables, et surtout avec respect", a-t-il dit, reflet selon lui du retour de la "confiance" américaine depuis son élection.

"Pendant notre voyage, c'est ce que le monde a vu: une Amérique forte, fière et confiante".

Rien de différent, dans cette allocution, par rapport à ce que le dirigeant avait confié aux journalistes au dernier jour de sa visite, à Manille: "Ce fut un tapis rouge comme personne ne l'avait jamais vu", avait-il dit. "Je me suis fait beaucoup d'amis, au plus haut niveau".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

  A propos du contrat Rafale en Inde     Saint-Cloud, le 21 septembre 2018 - A propos du contrat signé en 2016 avec l'Inde pour la fourniture de 36 avions de combat…

Publié le 21/09/2018

Le boycott qui affecte depuis avril les produits Danone au Maroc a fait plonger dans le rouge les résultats de Centrale Danone, la filiale marocaine du géant français des produits laitiers.

Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...