5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

De l'ADN sur des mégots: deux ex-braqueurs aux assises 23 ans après

| AFP | 285 | 4 par 1 internautes
Vingt-trois ans après le braquage d'une agence bancaire parisienne, deux anciens bandits chevronnés comparaissent devant la cour d'assises de Paris
Vingt-trois ans après le braquage d'une agence bancaire parisienne, deux anciens bandits chevronnés comparaissent devant la cour d'assises de Paris ( MMDF / AFP/Archives/Archives )

Leurs ADN ont été retrouvés sur des mégots écrasés à la banque: 23 ans après le braquage d'une agence bancaire parisienne, deux anciens bandits chevronnés ont comparu mardi devant la cour d'assises de Paris.

Mohamed Amimer, 58 ans, autrefois dit "Momo" dans le milieu, et Patrick Musset, 70 ans, ont en commun une vie de braquages et de cavale. Ils nient tous les deux leur participation au vol de l'agence de la banque Inchauspé, où 15,3 millions de francs ont été dérobés - soit l'équivalent actuel de 3,2 millions d'euros.

Les deux hommes, qui ont refait leur vie et comparaissent libres, encourent la perpétuité pour Amimer, récidiviste, et 20 ans pour Musset.

Costume noir sur chemise fushia, Mohamed Amimer arbore un teint hâlé de vacancier: il est désormais "chef d'entreprise". Le cheveu gris, en jean confortable, Patrick Musset vit de "sa retraite".

Les deux hommes sont accusés d'un des derniers grands casses audacieux, à une époque où les banques avaient encore du cash et où l'ADN faisait ses débuts dans la police scientifique.

Le 18 juillet 1994 au soir, deux hommes séquestrent chez lui un cambiste, le gardent une nuit menotté et cagoulé, avant de le contraindre à ouvrir les coffres de son agence le lendemain matin, lui faisant croire qu'ils détiennent sa mère en otage au pays.

L'affaire est rondement menée. Les voleurs disparaissent avec l'argent, ne laissant derrière eux que trois mégots de cigarettes grillées en attendant l'ouverture des coffres. Les premières analyses ne donnent rien et faute d'identification, un non-lieu est prononcé en février 1996.

L'enquête est relancée en 1999 et 2000 par des témoignages anonymes, qui incriminent quatre figures du grand banditisme: deux sont morts, les deux autres sont Amimer et Musset.

Les deux hommes nient se connaître. Leurs ADN sont retrouvés sur les mégots: Aux enquêteurs, Aminer affirme qu'il ne fumait pas la marque de cigarettes retrouvée, Musset explique qu'il était alors en cavale au Venezuela et dénonce une "manipulation policière".

Pour la défense, la fragilité du dossier tient dans la manipulation des preuves: les mégots ont été conservés dans un bocal, mais pas remis sous scellés après la première analyse. Contestée au cours de l'instruction, cette preuve a toutefois été validée par la justice.

Ce qui vaut finalement aux deux anciens bandits de renouer avec la cour d'assises. Le verdict est attendu vendredi.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS