Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 201.64 PTS
+0.82 %
7 200.50
+0.81 %
SBF 120 PTS
5 579.74
+0.78 %
DAX PTS
15 933.72
+0.32 %
Dow Jones PTS
35 911.81
-0.56 %
15 611.59
+0.75 %
1.139
-0.11 %

Dakar-2022: al-Attiyah et Sunderland à une marche du titre

| AFP | 119 | 4 par 1 internautes
Le Qatarien Nasser al-Attiyah, au volant de sa Toyota, lors de la 11e étape du Dakar-2022, le 13 janvier 2022 autour de Bisha
Le Qatarien Nasser al-Attiyah, au volant de sa Toyota, lors de la 11e étape du Dakar-2022, le 13 janvier 2022 autour de Bisha ( FRANCK FIFE / AFP )

Le Qatarien Nasser al-Attiyah (Toyota) conserve 33 minutes d'avance au classement général auto sur le Français Sébastien Loeb (Prodrive), jeudi, après la 11e et avant-dernière étape du Dakar, le motard britannique Sam Sunderland disposant lui d'une avance de 7 minutes.

La spéciale de 346 km autour de Bisha (sud-ouest de l'Arabie saoudite) a été le théâtre de la seconde victoire de Sainz en 2022 (après la 3e étape en première semaine). Pas de changement au classement, et Loeb, pénalisé pour un excès de vitesse (91 au lieu de 30), a même perdu 40 secondes sur al-Attiyah, 7e.

En cas de succès, qui sauf catastrophe ne semble pas devoir lui échapper, le Qatarien décrocherait sa 4e victoire dans le mythique rallye-raid, après 2011, 2015 et 2019, et la 3e pour son copilote français Mathieu Baumel.

"C’est quelque chose d’exceptionnel parce que des courses comme ça, la gagner une fois ça peut être le hasard, mais après la gagner plusieurs fois à plusieurs années d’écart avec différentes voitures, différents teams, c'est vraiment une jolie réussite", a dit Baumel en sortant de sa voiture. Et il a enchaîné: "Le Dakar, ça fait quand même quelque chose. Tout le reste c’est joli, mais le Dakar c’est encore au-dessus."

Le Qatarien Nasser al-Attiyah  (Toyota) discute avec le Français Sébastien Loeb (Prodrive), à l'issue de la 11e étape du Dakar-2022, le 13 janvier 2022 autour de Bisha
Le Qatarien Nasser al-Attiyah (Toyota) discute avec le Français Sébastien Loeb (Prodrive), à l'issue de la 11e étape du Dakar-2022, le 13 janvier 2022 autour de Bisha ( FRANCK FIFE / AFP )

Il reste 146 km à Loeb vendredi pour espérer une erreur de son adversaire lui permettant de faire mieux que deuxième, une place déjà décrochée en 2017.

"On fait une bonne navigation, pas d'erreur, une belle attaque, on est là où on peut être. Comme je dis depuis quelques jours, je fais au mieux, la voiture est +top+ et on se fait plaisir", a déclaré le Français.

Van Beveren perd tout

Le Français Adrien Van Beveren, à l'issue de la 11e étape du Dakar-2022, le 13 janvier 2022 autour de Bisha
Le Français Adrien Van Beveren, à l'issue de la 11e étape du Dakar-2022, le 13 janvier 2022 autour de Bisha ( FRANCK FIFE / AFP )

Chez les motards, le risque était grand jeudi matin pour le leader français du classement, Adrien Van Beveren, de commettre une erreur de navigation en partant devant ses principaux concurrents. C'est exactement ce qui s'est produit dès le kilomètre 4.

Ayant perdu plus de dix minutes avant même le premier waypoint (point de passage), la mission s'annonçait impossible pour le pilote Yamaha, et ses adversaires ne se sont pas privés pour le punir: il finit 15e à 21 minutes du vainqueur 2021, l'Argentin Kevin Benavides (KTM), qui a abandonné mercredi mais a été autorisé à poursuivre hors classement.

Et il recule à la 4e place du général, à 15 minutes du leader Sunderland. Le Britannique a 6 min 52 d'avance sur le Chilien Pablo Quintanilla (Honda) et 7 min 15 sur l'Autrichien Matthias Walkner (KTM). Il n'a plus qu'une courte spéciale de 164 km à parcourir vendredi pour rejoindre Jeddah et la ligne d'arrivée du rallye-raid.

Le Britannique Sam Sunderland, au guidon de sa KTM, lors de la 11e étape du Dakar-2022, le 13 janvier 2022 autour de Bisha
Le Britannique Sam Sunderland, au guidon de sa KTM, lors de la 11e étape du Dakar-2022, le 13 janvier 2022 autour de Bisha ( FRANCK FIFE / AFP )

"Cette course est un ascenseur émotionnel. J'avais promis de faire vivre l'enfer à ma moto aujourd'hui (jeudi) et elle ne m'a jamais lâché. La stratégie c'était +All in+ ! Ne rien retenir, faire le maximum dès le début, c'est ce que j'ai fait et on verra comment ça se passera demain (vendredi), rien n'est fait", a déclaré l'Anglais, vainqueur en 2017, en Amérique du Sud, et 3e l'an passé.

Van Beveren, déçu, a consenti à l'arrivée que le sprint de vendredi ne lui faciliterait pas la tâche: "C’est un peu une parade la dernière étape". Il y aura 500 km de liaison pour rallier la Mer Rouge, mais dans la spéciale la plus courte de la quinzaine (164 km) il sera compliqué de faire des différences, sauf avarie sérieuse de ses rivaux.

 ■

Copyright © 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

Plus que quelques jours pour bénéficier de notre offre Assurance vie

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 janvier 2021 inclus.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2022

La marge brute d'Atari du 1er semestre s'établit à 56% (81% pour la même période de l'exercice précédent)...

Publié le 17/01/2022

Ce franchissement de seuils résulte d'une cession d'actions Groupe Open hors marché....

Publié le 17/01/2022

Rendez-vous au 31 janvier...

Publié le 17/01/2022

Au 31 décembre 2021, Paulic Meunerie a réalisé un chiffre d'affaires annuel de 11,3 millions d'euros, en hausse de +26% par rapport à l'exercice 2020...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne