En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 889.52 PTS
+0.28 %
4 882.50
+0.17 %
SBF 120 PTS
3 859.45
+0.21 %
DAX PTS
12 600.87
-0.36 %
Dow Jones PTS
26 759.61
+0.36 %
11 036.85
-0.16 %
1.179
+0.29 %

Cyclisme: le World Tour repart dans la chaleur et la poussière des Strade Bianche

| AFP | 124 | Aucun vote sur cette news
Le président de l'UCI, David Lappartient, en conférence de presse à Innsbruck, en Autriche, le 29 septembre 2018
Le président de l'UCI, David Lappartient, en conférence de presse à Innsbruck, en Autriche, le 29 septembre 2018 ( Reinhard EISENBAUER / APA/AFP/Archives )

De Sienne à Sienne, sur les chemins de gravier de la Toscane et sous une chaleur terrible: l'élite du cyclisme mondial reprend la route samedi avec les Strade Bianche, plus de cinq mois après les premières annulations de courses face à la progression du Covid.

La jeune course italienne (14e édition) marque la reprise du World Tour, réduit d'un tiers cette saison avec 24 épreuves au lieu de 36 à cause du virus.

"C'est un message d'espoir qui part de Sienne, non seulement pour le cyclisme mais pour tout le sport. Nous sommes de retour, la vie est là", a assuré jeudi dans la Gazzetta dello Sport le président de l'UCI David Lappartient.

Du 7 mars au 1er août, la date a changé mais pas le programme. Avant d'arriver sur la superbe Piazza del Campo de Sienne au bout de 184 kilomètres, les coureurs auront souffert sur les 11 secteurs (63 km) de "sterrati", les chemins de terre blanchis qui donnent son nom à la course.

Et sous une chaleur brutale (jusqu'à 37 degrés dans l'après-midi), ils auront affronté les routes sans plat de la Toscane et les redoutables 16% de la Via Santa Caterina, juste avant l'arrivée, où Julian Alaphillipe avait fait la différence pour s'imposer l'an dernier.

Mais plus encore que la chaleur, la grande variable sera l'incertitude totale pesant sur les états de forme des uns et des autres après près de cinq mois sans compétition.

Gare à Van der Poel

Le Néerlandais Mathieu Van der Poel, vainqueur de l'épreuve de cyclo-cross d'Otegem, le 13 janvier 2020
Le Néerlandais Mathieu Van der Poel, vainqueur de l'épreuve de cyclo-cross d'Otegem, le 13 janvier 2020 ( DAVID STOCKMAN / BELGA/AFP/Archives )

"Sincèrement, c'est un grand point d'interrogation. Je me sens bien et je pense m'être préparé au mieux. Mais c'est la course qui parlera. Tu peux marcher aussi fort que tu veux à l'entraînement, tout est différent en course", a ainsi expliqué cette semaine Vincenzo Nibali dans une interview à la Gazzetta.

"Les spécialistes des classiques sont avantagés et puis cette fois c'est la reprise. Mamma mia... Je ne sais vraiment pas à quoi m'attendre", a ajouté le Sicilien, qui n'a jamais vraiment brillé sur les routes toscanes.

Alaphillipe, lui, va se retrouver à défendre coup sur coup ses deux plus beaux succès italiens de 2019, avec les Strade Bianche puis Milan-Sanremo dès samedi prochain.

Mais avec un programme qui le pousse à regarder vers le Tour de France et au-delà vers les Championnats du monde et les classiques de septembre-octobre, le puncheur français sera peut-être un peu en retrait.

"Ca va être une course complètement différente de celle à laquelle on est habitués, avec 35 degrés et encore plus de poussière que d'habitude. Mais nous arrivons avec beaucoup de motivation", a assuré son directeur sportif Davide Bramati.

Deuxième à Sienne l'an dernier, Fuglsang (Astana) pourrait être candidat, comme Sagan et Schachmann (Bora), Van Avermaet (CCC), souvent placé, ou Benoot (Sunweb), vainqueur en 2018.

Mais les regards seront surtout tournés vers Van Aert (Jumbo-Visma), troisième des deux dernières éditions, et vers l'attraction Van der Poel. Pour Van Avermaet, le jeune Néerlandais est même "le favori".

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 04/08/2020

ACTIA GROUPChiffre d'affaires 1er semestre (Avant ouverture)PHARMAGEST INTERACTIVEChiffre d'affaires 1er semestresource : AOF

Publié le 04/08/2020

9h50 en FranceIndices des directeurs d'achat pour le secteur des services et Composite en juillet9h55 en AllemagneIndices des directeurs d'achat pour le secteur des services et Composite en…

Publié le 04/08/2020

Une erreur s'est glissée dans le titre de notre dépêche précédente sur Accor. Il s'agit des résultats du premier semestre.Accor a enregistré au premier semestre une perte nette, part du groupe,…

Publié le 04/08/2020

Accor a enregistré au premier semestre une perte nette, part du groupe, de 1,51 milliard d’euros contre un profit de 141 millions d’euros un an plus tôt. Le groupe hôtelier a enregistré 1…

Publié le 04/08/2020

Neurones a publié des revenus au premier semestre 2020 en croissance organique de 0,4% à 254,4 millions d'euros. L'expert des services informatiques souligne que dans le contexte très particulier…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne