En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 378.85 PTS
-
5 390.50
-
SBF 120 PTS
4 257.86
-
DAX PTS
11 549.96
-
Dowjones PTS
25 962.51
+0.84 %
7 493.27
+0.00 %
1.137
+0.02 %

Coupe de France: Rennes rejoint les demies tout en maîtrise

| AFP | 186 | Aucun vote sur cette news
L'attaquant de Rennes Mbaye Niang, auteur du deuxième but contre Orléans, en Coupe de France, le 27 février 2019 au Roazhon Park
L'attaquant de Rennes Mbaye Niang, auteur du deuxième but contre Orléans, en Coupe de France, le 27 février 2019 au Roazhon Park ( LOIC VENANCE / AFP )

Appliqué et sérieux, surtout après la pause, Rennes a facilement pris la mesure d'Orléans (L2) 2 à 0 mercredi en quart de finale de la Coupe de France.

Les Bretons disputeront les demi-finales les 2 et 3 avril, une première depuis cinq ans.

Avec le report du match à Nîmes décidé par la LFP pour aider Rennes à préparer son huitième de finale européen contre Arsenal le 7 mars, Julien Stephan a pu se permettre le luxe d'aligner sa meilleure équipe face au 8e de Ligue 2.

Bien dans leurs têtes et bien dans leur jeu depuis quelques semaines, les Bretons ont eu l'initiative et sont montés progressivement en puissance.

Rennes "nous a pris très au sérieux", a souligné le coach orléanais Didier Ollé-Nicole.

"Sur le plan technique, on a rivalisé vingt minutes et après, quand la machine rennaise s'est mise en route, on a vu la différence de niveau", a-t-il admis sportivement.

La barre, sur un coup-franc magistral de Clément Grenier, et la VAR sur un but de la main de Damien Da Silva qui avait bien suivi (23e), puis pour annuler un pénalty pour une faute inexistante sur Grenier (41e), ont contrecarré les assauts rouges et noirs parfois brouillons sur les 45 première minutes.

"La première période a été imparfaite", a jugé Julien Stephan, évoquant un manque "de rythme et d'intensité", sans doute dû à la fatigue accumulée.

En revanche, "la deuxième période a été convaincante et la qualification est, à l'arrivée, logique", a-t-il ajouté.

Après les tentatives de Mbaye Niang, contré in extremis par Cédric Cambon (48e) et qui a raté le cadre sur un service d'Ismaïla Sarr à six mètres du but (53e), Rennes a trouvé l'ouverture sur coup de pied arrêté.

D'un pied toujours aussi sûr, Benjamin Bourigeaud a enroulé un coup-franc appuyé et plongeant aux 25 mètres pour donner l'avantage aux siens (1-0, 65e).

Dans la foulée, après un nouveau but refusé pour hors-jeu cette fois, Niang a doublé la mise toute en décontraction, sur un très beau service de l'extérieur de Hatem Ben Arfa (2-0, 70e).

Orléans pourra toujours regretter de ne pas avoir marqué sur une frappe de Hicham Benkaïd (15e), repoussée du pied par Tomas Koubek ou sur un tir croisé de Lecoeuche qui a frôle le poteau.

Mais la division d'écart entre les deux équipes sur le papier s'est traduite sur le terrain, et Rennes peut continuer à rêver.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/03/2019

        Paris, le 21 mars 2019 BOURSE DIRECT HORIZON : OSCAR DU MEILLEUR « NOUVEAU CONTRAT D'ASSURANCE VIE »          Le nouveau contrat d'assurance…

Publié le 21/03/2019

La dilution potentielle, dans l'hypothèse d'une conversion de l'intégralité de ces obligations est de 9%...

Publié le 21/03/2019

La firme à la pomme a repris jeudi à Microsoft la place de première capitalisation boursière mondiale. Prochaine étape en vue : le seuil symbolique des 1.000 Mds$ de capitalisation.

Publié le 21/03/2019

Ce nouveau bail prendra effet le 1er décembre 2019 à Issy-les Moulineaux...

Publié le 21/03/2019

Serenea est une solution d'Ehpad digital et connecté, développé par la société, fournissant un outil de suivi et de pilotage opérationnel en temps réel...