En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 792.80 PTS
+0.14 %
4 793.00
+0.15 %
SBF 120 PTS
3 818.85
+0.25 %
DAX PTS
10 879.46
-0.11 %
Dowjones PTS
24 065.59
+0.65 %
6 669.64
+0.00 %
1.138
-0.17 %

Coupe de France: le PSG au petit trot

| AFP | 131 | Aucun vote sur cette news
Les joueurs du Paris SG Neymar (d) et Kylian Mbappé (g) buteurs lors de la victoire 4-0 sur Pontivy et la qualification en 16e de finale de la Coupe de France le 6 janvier 2019
Les joueurs du Paris SG Neymar (d) et Kylian Mbappé (g) buteurs lors de la victoire 4-0 sur Pontivy et la qualification en 16e de finale de la Coupe de France le 6 janvier 2019 ( LOIC VENANCE / AFP )

Malgré un onze de départ montrant qu'il avait pris le match au sérieux, le Paris SG n'a pas forcé son talent pour éliminer le modeste club de la GSI Pontivy (Nationale 3, 5e division) 4 à 0, dimanche en 32e de finale de la Coupe de France.

On se demandait un peu quelle équipe Thomas Tuchel allait bien pouvoir aligner pour ce premier match de 2019 face à un adversaire évoluant quatre crans plus bas dans la hiérarchie du football français.

Mais les doutes ont vite été dissipés: avec Thiago Silva, Neymar et Kylian Mbappé sur le terrain au coup d'envoi, le technicien allemand n'entendait pas prendre la rencontre à la légère.

Sur le terrain, tout ne fut pourtant pas si facile pour des Parisiens qui n'ont jamais douté, car sûrs - peut-être trop sûrs - de leur force et du fait que le temps jouait pour eux face à des amateurs vaillants et préparés comme jamais mais limités.

Ils ont d'ailleurs dû attendre les vingt dernières minutes pour faire définitivement le trou, avec des buts de Neymar, Mbappé et Julian Draxler. Une période qui correspond à l'entrée de Moussa Diaby.

La faute à une défense bretonne très concentrée, à l'image du gros match de sa charnière centrale à trois, qui a longtemps repoussé les assaut parisiens sans concéder trop de coups de pieds arrêtés dangereux.

Après 25 premières minutes plutôt réussies et appliquées, le PSG a facilité la tâche défensive de son adversaire en cherchant trop souvent la solution dans des chevauchées de Neymar ou Mbappé partant de loin.

Mettant trop peu de rythme dans les transmissions et ne se montrant pas toujours très précis non plus dans ses passes, le club de la capitale a négligé les ailes et trop vite géré un match qui ne pouvait lui échapper.

Et lorsqu'il est parvenu à trouver une trajectoire de tir, il s'est heurté à un gardien breton, Clément Daoudou, héroïque.

Marathon parisien

En première mi-temps, il a multiplié les parades plus ou moins spectaculaires devant Mbappé (2e, 6e, 19e), Neymar (4e), ou Dani Alves (7e), avant d'être sauvé par son poteau sur un coup franc de l'avant-centre brésilien, repris ensuite hors-jeu par Christopher Nkunku.

Et c'est un bien triste coup du sort qui a finalement permis au PSG d'ouvrir le score sur un dégagement dévissé de son milieu de terrain Sylvain Julé qui finissait dans la lucarne (1-0, 24e).

En seconde période, Daoudou a maintenu le rêve des Bretons vivant face à Neymar (58e, 68e), Draxler (69e) et Alves (76e).

Mais un débordement de Moussa Diaby, entré quelques minutes auparavant, a permis à Neymar de doubler la mise (2-0, 70e), avant que Mbappé n'obtienne un pénalty dont il s'est chargé lui-même (3-0, 77e) et que Julian Draxler, d'une jolie balle piquée, ne parachève le facile succès du PSG (4-0, 87e).

Même s'ils ont eu le pied tremblant au moment de se montrer dangereux, les verts et blancs quittent la Coupe la tête haute, à l'instar de l'autre club de Pontivy, le Stade Pontivyen, éliminé par Guingamp (4-2) samedi.

Pour le PSG, c'est le marathon qui continue: s'ils gagnent tous leurs matches de coupes nationales, ils auront joué 10 rencontres en ce début 2019 avant d'affronter Manchester United en Ligue des champions mi-février.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2019

A part Londres, les principaux marchés européens sont en hausse en dépit de l’incertitude créée par l’échec cuisant de Theresa May à la Chambre des Communes. Cette dernière a voté dans…

Publié le 16/01/2019

Société Générale Corporate & Investment Banking (SG CIB) a annoncé la nomination de Peter McGahan au poste de Responsable Relations Clients et Banque d’Investissement pour le Royaume-Uni à…

Publié le 16/01/2019

Auditionné au Sénat, Ben Smith, le patron d'Air France KLM a indiqué que l'amélioration de la marge de la compagnie française était la priorité de...

Publié le 16/01/2019

Valneva bondit de 6,8% à 3,695 euros, soutenu par de bonnes nouvelles. La société franco-autrichienne a confirmé ses prévisions 2018 et publié ses premières perspectives pour 2019 grâce au…

Publié le 16/01/2019

Paris Aéroport a accueilli un total de 105,3 millions de passagers en 2018, soit une hausse de 3,8 % par rapport à l`année précédente. Ce chiffre comprend 72,2 millions de passagers à…