En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 786.34 PTS
-0.51 %
4 789.00
-0.45 %
SBF 120 PTS
3 816.95
-0.41 %
DAX PTS
10 885.94
-0.41 %
Dowjones PTS
24 207.16
+0.59 %
6 668.56
+0.00 %
1.140
+0.07 %

Coupe de France: déjà trois gros au tapis

| AFP | 169 | Aucun vote sur cette news
Les joueurs de l'Entente Sannois Saint-Gratien lors de la victoire face à Montpellier en 32e de finale de Coupe de France le 5 janvier 2019
Les joueurs de l'Entente Sannois Saint-Gratien lors de la victoire face à Montpellier en 32e de finale de Coupe de France le 5 janvier 2019 ( Lucas BARIOULET / AFP )

La Coupe de France et ses surprises: Montpellier, Nîmes et Angers, trois pensionnaires de L1, ont été éliminés dès les 32es de finale samedi par des clubs d'étages inférieurs.

Lyon, lui, a évité le traquenard de Bourges (5e division) en se qualifiant 2 à 0 grâce à des buts de Martin Terrier et Ferland Mendy, et surtout les parades décisives de son gardien et capitaine Anthony Lopes.

D'autres grosses cylindrées se sont en revanche pris les pieds dans le tapis. Et certaines déroutes font mal. Angers, 15e de L1, est le premier club de l'élite "à être éliminé par une formation évoluant au-delà de la 5e division en Coupe de France au 21e siècle", selon le statisticien Opta.

Le héros du jour se nomme donc Mahamadou Sacko, auteur du but de la victoire (1-0) face aux Angevins, pour le plus grand bonheur de Viry-Châtillon (R1, soit la 6e division).

Montpellier, 4e de L1, qui s'est permis de tenir tête à Lyon (1-1) juste avant la trêve, a également dit adieu à la "Vieille Dame" sur le même score face à l'Entente Sannois Saint-Gratien (N1, 3e division).

Les joueurs de Lyon Duchère lors de la victoire sur Nîmes en 32e de finale de Coupe de France le 5 janvier 2019
Les joueurs de Lyon Duchère lors de la victoire sur Nîmes en 32e de finale de Coupe de France le 5 janvier 2019 ( JEFF PACHOUD / AFP )

Mais il n'y a pas que des succès étriqués. Lyon Duchère, qui évolue lui aussi en N1, s'est régalé contre Nîmes (11e de L1), éparpillé 3 à 0. "On s'est qualifiés avec la manière, pour notre public et pour nous, ça fait plaisir", a savouré Jackson Mendes, premier des buteurs pour La Duchère (IXe arrondissement lyonnais), interrogé par Eurosport.

Pas de miracle pour les Martiniquais

Avec trois représentants de L1 déjà sortis, on est encore loin des records: en 2003 et 2011, 8 clubs de l'élite avaient été éliminés par des clubs de rangs inférieurs en 32es de finale de la Coupe de France.

Les joueurs de Viry-Châtillon lors de la victoire face à Angers en 32e de finale de Coupe de France le 5 janvier 2019
Les joueurs de Viry-Châtillon lors de la victoire face à Angers en 32e de finale de Coupe de France le 5 janvier 2019 ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP )

Dans les autres matches, on retiendra que Les Herbiers, finalistes malheureux l'an dernier contre le PSG, sont toujours en course. Les Vendéens, qui évoluent en N2 (4e div.) l'ont emporté 2 à 1 à Tours (N1). Le leader de la L2, le FC Metz, a lui dû passer par la prolongation (2-1 a.p.) pour se débarrasser de Saint-Quentin (N3, 5e division).

Il n'y a pas eu de miracle pour l'Aiglon du Lamentin, dernier club ultramarin. Les Martiniquais (R1, 6e div.) ont cependant vendu chèrement leur peau, ne s'inclinant que 3 à 2 en prolongation à Orléans (L2).

Le meilleur résultat pour une formation d'Outremer revient dans l'histoire à l'ASC Le Geldar, club de Guyane, éliminé en 16es par le FC Nantes en 1989.

Monaco sur ses gardes

Dimanche, d'autres cadors sont attendus au tournant. Le choc des extrêmes, c'est le PSG qui croise le chemin de la GSI Pontivy, petit club breton de 5e division. La Coupe de France a déjà été fatale à l'autre club de la ville du Morbihan, le Stade Pontivyen (lui aussi en N3) qui n'a pas résisté à Guingamp, dernier de L1, vainqueur 4 à 2.

Même si le PSG n'aligne pas toutes ses stars, le club de la capitale ne devrait pas trembler, alors que d'autres équipes huppées devront faire plus attention à la glissade.

On pense à Marseille, en pleine crise de confiance, qui se rend à Saint-Etienne pour y affronter Andrézieux (N2, 4e div.) et à Monaco, toujours avant-dernier de L1, qui va à Perpignan rencontrer Canet-en-Roussillon (N3, 5e div.).

Lundi soir, les clubs qui auront survécu à ces 32es de finale connaîtront par tirage au sort leurs adversaires pour les 16es, qui se joueront les 22 et 23 janvier.

Pour les équipes amateurs les plus modestes, les 32es de finale sont déjà une belle victoire, pas seulement sur un plan sportif, puisque la Fédération française de football (FFF) verse 52.500 euros à chaque formation à ce stade de la compétition, soit 12.500 euros supplémentaires par rapport à la saison dernière.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2019

Le groupe PSA lance la production du moteur essence 3 cylindres Turbo Pure Tech dans l’usine de Tychy, en Pologne. Ce site a bénéficié de 250 millions d’euros d’investissements afin…

Publié le 17/01/2019

Le premier jet ACJ320neo a été réceptionné par Acropolis Aviation au Royaume-Uni. L'aménagement cabine de l'appareil sera ensuite effectué par AMAC à Bâle en Suisse, où l'avion sera équipé…

Publié le 17/01/2019

            Sodexo reconnu par Bloomberg pour son engagement en faveur de l'égalité hommes-femmes   Paris, 17 janvier 2019 - Sodexo, leader mondial des Services de…

Publié le 17/01/2019

Siemens n'entendrait pas faire de concessions supplémentaires à la Commission européenne afin d’obtenir son aval concernant le rapprochement de ses activités ferroviaires avec Alstom. Le groupe…

Publié le 17/01/2019

La forte volatilité sur les marchés au quatrième trimestre a gâché la fin d’année des banques françaises. Près d’un mois après Natixis, Société Générale a lancé ce matin une alerte…