En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 408.60 PTS
-
5 407.5
-
SBF 120 PTS
4 340.39
-
DAX PTS
12 384.49
-
Dowjones PTS
25 822.29
+0.25 %
7 397.23
+0.35 %
1.157
+0.01 %

Coupe Davis: baptême manqué pour Mannarino

| AFP | 279 | Aucun vote sur cette news
Adrian Mannarino face au Néerlandais Thiemo de Bakker, lors du premier simple de Coupe Davis entre la France et les Pays-Bas, le 2 février 2018 à Albertville
Adrian Mannarino face au Néerlandais Thiemo de Bakker, lors du premier simple de Coupe Davis entre la France et les Pays-Bas, le 2 février 2018 à Albertville ( JEAN-PIERRE CLATOT / AFP )

Le retour en Coupe Davis commence mal pour les Français... Adrian Mannarino, remplaçant de dernière minute, après les blessures de Jo-Wifried Tsonga puis Lucas Pouille, a manqué son baptême en Bleu devant le Néerlandais Thiemo De Bakker... 369e mondial!

Voici la bande à Yannick Noah, tenante du titre, menée 1-0 après ce premier simple perdu en trois sets 7-6 (7/4), 6-3, 6-3, alors que Richard Gasquet doit affronter le N.1 batave Robin Haase (42e mondial) pour tenter de remettre les deux camps à égalité.

La tâche n'était pas si simple pour Mannarino, N.3 français, qui honorait sa première sélection dans la halle olympique d'Albertville mais est passé à côté de son match. Favori à la faveur de son classement (25e mondial), il s'est pris les pieds dans le tapis après un premier set qu'il a eu des occasions de remporter.

Le Valdoisien de 29 ans, qui s'est hissé parmi les 25 premiers joueurs mondiaux après une saison 2017 convaincante (finales à Tokyo et Antalya), a manqué d'opportunisme et a subi le jeu de De Bakker à force de trop vouloir relancer et défendre.

L'ancien grand espoir du tennis batave, pas épargné par les blessures ces dernières années, est à 29 ans loin de son meilleur niveau (40e mondial) mais il vaut mieux que son classement actuel.

Et "la Coupe Davis lui tient à cœur", comme le soulignait justement Pouille la veille.

En 2009 à Maastricht, ce grand costaud (1,93 m, 83 kg) s'était offert le scalp de Gaël Monfils qui étrennait, lui aussi, sa première cape en équipe de France. Toujours en Coupe Davis, De Bakker avait poussé le Suisse Stan Wawrinka jusqu'à un cinquième set (perdu 7-5) en 2015.

Et il n'est jamais facile de débuter en Coupe Davis. Surtout quand cela n'était pas prévu... Jeudi matin, Mannarino s'entraînait encore tranquillement près de Roland-Garros, lorsqu'il a reçu le coup de fil de Noah pour lui demander de rallier au plus vite la Savoie.

Et jusqu'à 11h ce vendredi matin, il n'était pas censé ouvrir le bal devant les quelque 5000 spectateurs de la halle olympique d'Albertville. Noah a préféré le titulariser, sans doute en raison de son classement, plutôt que de faire appel à Pierre-Hugues Herbert ou Nicolas Mahut, plus capés en Coupe Davis.

- Tennis déréglé -

Tout allait à peu près bien pourtant pour le Français jusqu'à 4-2 dans le tie-break. Mais après une amortie de revers parfaite, son tennis s'est soudain déréglé - deux fautes directes en coup droit et un passing shot manqué - et De Bakker a saisi sa chance pour enlever cinq points consécutif (7-5).

Avec son service efficace et son coup droit puissant, son meilleur atout, le Néerlandais s'est senti pousser des ailes et a nettement dominé les deux autres manches.

Arrivé sans pression en Savoie, l'ancien N.1 des "Oranje" avait évoqué jeudi après le tirage au sort ses difficultés des dernières années, entres blessures et problème de confiance.

"Ce n'était pas la meilleure période de ma vie. Et cela a été long et dur de revenir mais aujourd'hui, je suis heureux d'être en forme et de nouveau compétitif", expliquait l'ex-40e mondial, qui ne joue quasiment que des tournois Futures (3e division) depuis un an.

Vendredi, il s'est remis d'équerre en créant une surprise. Yannick Noah, dont c'est la dernière saison sur le banc, n'imaginait sans doute pas ce scénario.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/08/2018

   Bollène (France) - Le 21 août 2018 - 20:00 (CET)     EGIDE RENFORCE SON ORGANISATION COMMERCIALE AUX ETATS-UNIS   Le groupe Egide (ISIN: FR0000072373 - Reuters:…

Publié le 21/08/2018

Le montant du transfert s'élève à 6,5 ME auxquels pourront s'ajouter des incentives pour un maximum de 3,5 ME...

Publié le 21/08/2018

L'installation reflète l'adoption croissante de la technologie EOS en tant que standard de soin dans les centres orthopédiques...

Publié le 21/08/2018

Nacon officialise sa collaboration avec Marie-Laure 'Kayane' Norindr, joueuse professionnelle de eSport...

Publié le 21/08/2018

Entre le 13 et le 17 août, Bic a racheté pour près de 3,06 millions d’euros de ses propres actions. Ces transactions portent sur environ 39 000 titres rachetés à un prix moyen pondéré…