En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 783.00 PTS
-0.58 %
4 772.50
-0.79 %
SBF 120 PTS
3 803.39
-0.77 %
DAX PTS
10 825.56
-0.97 %
Dowjones PTS
24 207.16
+0.59 %
6 668.56
+0.00 %
1.139
-0.07 %

Coupe Davis: Richard Gasquet sauve les meubles

| AFP | 490 | Aucun vote sur cette news
Richard Gasquet vient de s'imposer contre le Néerlandais Robin Haase au 1er tour de la Coupe Davis, le 2 février 2018 à Albertville
Richard Gasquet vient de s'imposer contre le Néerlandais Robin Haase au 1er tour de la Coupe Davis, le 2 février 2018 à Albertville ( JEAN-PIERRE CLATOT / AFP )

Le retour en Coupe Davis a bien mal débuté pour les Français... Mais Richard Gasquet a assumé ses responsabilités pour remettre son équipe à égalité avec les Pays-Bas après le baptême manqué d'Adrian Mannarino, vendredi à Albertville.

Aidés d'une bonne étoile sur la voie de leurs 10e Saladier d'argent, l'an passé, les Bleus n'ont "pas de chance ce coup-ci", a déploré leur capitaine Yannick Noah, qui a perdu ses deux titulaires sur blessure avant cette première journée (1-1).

Après Jo-Wilfried Tsonga, forfait pour toute la rencontre à cause d'un pépin au genou gauche, c'est Lucas Pouille, victime d'un torticolis, qui a dû renoncer au premier simple.

Son remplaçant de dernière minute, le néophyte Mannarino, a vu son rêve de jouer sous le maillot bleu tourner au cauchemar (défaite 7-6 (7/4), 6-3, 6-3) devant Thiemo Bakker, 369e mondial certes, mais plus bien plus expérimenté dans la vénérable compétition par équipes.

Heureusement pour les Français, Richard Gasquet va bien et ne s'est pas raté face au N.1 batave Robin Haase (42e mondial), sous peine de mettre son clan au bord du précipice. Mais cela n'a pas été évident pour le Biterrois (33e mondial), accroché pendant toute la rencontre (score final: 6-4, 7-6 (7/3), 3-6, 7-5).

"C'était un match au couteau. Avec un 5e set, il pouvait se passer beaucoup de choses (...) A aucun moment, je ne me suis senti supérieur à lui. J'ai même senti que cela pouvait mal tourner", a expliqué Gasquet, qui mène désormais 7-1 dans ses duels avec Haase.

Logique respectée donc! Cela n'a pas été le cas quelques heures auparavant. Mannarino s'est fait surprendre par De Bakker, qui vaut bien mieux que son classement actuel.

L'ancien grand espoir du tennis batave (40e mondial, meilleur rang en 2010), pas épargné par les blessures ces dernières années, a fait pleuvoir 15 aces et bien d'autres services gagnants.

"En retour de service, je faisais le gardien de foot mais c'est comme si les ballons passaient à chaque fois. C'était frustrant", a déploré Mannarino, qui a raté le coche dans le premier set après avoir mené 4-2 dans le tie-break.

-'Manque de repères'-

Il n'est jamais simple de débuter en Coupe Davis. Surtout quand ce n'est pas prévu... Jeudi matin, le Valdoisien, 29 ans, s'entraînait encore tranquillement près de Roland-Garros, lorsqu'il a reçu le coup de fil de Noah pour lui demander de rallier au plus vite la Savoie.

Et jusqu'à 11h ce vendredi matin, il n'était pas censé ouvrir le bal devant les quelque 5.000 spectateurs de la salle albertvilloise.

Richard Gasquet après sa victoire contre le Néerlandais Robin Haase au 1er tour de la Coupe Davis le 2 février 2018 à Albertville
Richard Gasquet après sa victoire contre le Néerlandais Robin Haase au 1er tour de la Coupe Davis le 2 février 2018 à Albertville ( JEAN-PIERRE CLATOT / AFP )

"Il y avait peut-être un petit manque de repères", a souligné Mannarino, "très excité" avant son "baptême" en Coupe Davis, mais qui ne s'était entraîné que "30 minutes" sur la surface en dur de la halle olympique.

L'expérience a fait la différence pour De Bakker, qui sait hausser son niveau dans la vénérable compétition par équipes. "Je ne crains pas les Français. J'en ai déjà battus et je sais que j'ai les armes dans mon jeu pour le faire encore", a-t-il dit après la rencontre.

En 2009 à Maastricht, ce grand costaud (1,93 m, 83 kg) s'était ainsi offert le scalp de Gaël Monfils qui étrennait, lui aussi, sa première cape en équipe de France. Toujours en Coupe Davis, De Bakker avait poussé le Suisse Stan Wawrinka jusqu'à un cinquième set (perdu 7-5) en 2015.

- Double capital -

Mais Gasquet a fait le boulot. Ouf! Le Biterrois pourrait bien devoir jouer pour la première fois un 5e match décisif dimanche si Mannarino n'élève pas son niveau face à Haase.

Richard Gasquet contre le Néerlandais Robin Haase au 1er tour de la Coupe Davis, le 2 février 2018 à Albertville
Richard Gasquet contre le Néerlandais Robin Haase au 1er tour de la Coupe Davis, le 2 février 2018 à Albertville ( JEAN-PIERRE CLATOT / AFP )

Mais avant cela, les Bleus devront remporter un double capital samedi. La paire Mahut-Herbert devrait être reconstituée à moins d'un changement.

Noah a la possibilité de revoir sa copie jusqu'à une heure avant la rencontre prévue à 14h00. Côté néerlandais, une question demeure: Haase se joindra-t-il au spécialiste Jean-Julien Rojer?

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2019

Hier soir, la biotech française Nanobiotix a révélé son intention de s'introduire à la Bourse de New York. Elle a soumis, confidentiellement un projet de document d'enregistrement (Form F-1)…

Publié le 17/01/2019

Les résultats de la première étude chez l'homme d'une neurotoxine recombinante seront présentés lors de la conférence internationale TOXINS 2019 qui se tiendra à Copenhague (Danemark). La…

Publié le 17/01/2019

Alcoa perdait 1,6% hier après bourse à Wall Street...

Publié le 17/01/2019

Société Générale a publié ce matin un communiqué révélant que l'environnement difficile sur les marchés de capitaux mondiaux devrait entraîner une baisse des revenus des Activités de…

Publié le 17/01/2019

Avec la STEG