5 399.45 PTS
-
5 385.5
-
SBF 120 PTS
4 304.48
-
DAX PTS
13 125.64
-
Dowjones PTS
24 585.43
+0.33 %
6 394.67
+0.17 %
Nikkei PTS
22 761.95
+0.02 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Règlement de compte contre deux membres du grand banditisme à Bastia

| AFP | 529 | Aucun vote sur cette news
Des policiers scientifiques sur les lieux d'une fusillade meurtrière, non loin du corps d'Antoine Quilichini, alias Tony le boucher, figure du grand banditisme, le 5 décembre 2017 devant l'aéroport de Bastia, en Corse
Des policiers scientifiques sur les lieux d'une fusillade meurtrière, non loin du corps d'Antoine Quilichini, alias Tony le boucher, figure du grand banditisme, le 5 décembre 2017 devant l'aéroport de Bastia, en Corse ( PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP )

Deux hommes fichés au grand banditisme ont été la cible d'une fusillade en Corse, mardi devant l'aéroport de Bastia, l'un, Antoine Quilichini, a été tué sur le coup, et l'autre, Jean-Luc Codaccioni, a été blessé grièvement.

"L'hypothèse du règlement de compte est privilégiée", a indiqué à l'AFP une source proche de l'enquête, précisant que les auteurs des tirs, deux hommes, s'étaient enfuis à bord d'une Volkswagen noire. Un dispositif de recherche d'un véhicule en fuite a été déployé.

Selon une autre source proche de l'enquête, les deux hommes ont été la cible de tirs d'une arme automatique et d'une arme de poing ce qui pourrait accréditer la thèse de deux tireurs.

Né le 16 août 1968 à Bastia, Antoine Quilichini, dit "Tony le Boucher", condamné en février 2016 à quatre ans de prison dont 18 mois avec sursis pour association de malfaiteurs en vue de la préparation du meurtre en bande organisée de Jean-Claude Colonna, a été tué sur le coup d'une balle dans la tête, selon cette source proche de l'enquête.

GR20 : un 4e mort
GR20 : un 4e mort ( Sophie RAMIS / AFP )

Jean-Luc Codaccioni, né le 3 avril 1963 à Ajaccio, responsable de la sécurité du PMU au Gabon, également condamné dans la même affaire à quatre ans de prison, a été grièvement blessé de plusieurs balles et se trouve dans un état jugé "désespéré", selon la même source. Détenu à la prison de Borgo, il revenait d'une permission de sortie qui devait s'effectuer hors de Corse, raison pour laquelle il se trouvait à l'aéroport. Il a été évacué par hélicoptère vers le centre hospitalier de Bastia.

Un troisième homme, âgé de 35 ans, légèrement blessé par balle à la fesse, "n'était a priori pas visé par les tirs mais cherchait plutôt à fuir la scène en question", a précisé à l'AFP la procureure de la République de Bastia, Caroline Tharot.

- Criminalité organisée -

La magistrate a indiqué à l'AFP se dessaisir de l'enquête au profit de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Marseille, compétente en matière de grande criminalité organisée.

Une enquête avait été initialement confiée à la police judiciaire de Bastia pour "assassinat en bande organisée et tentative d'assassinat en bande organisée", avait précisé la procureure.

Vue aérienne de l'aéroport de Bastia, le 29 juin 2013 en Corse
Vue aérienne de l'aéroport de Bastia, le 29 juin 2013 en Corse ( PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP/Archives )

Dans l'après-midi, les enquêteurs de la police scientifique procédaient aux relevés habituels sur la scène du crime, notamment sur un véhicule 4X4 noir, garé sur le dépose-minute de l'aéroport et troué par plusieurs impacts de balles, non loin du corps de la victime recouvert d'une housse blanche.

Antoine Quilichini est un proche de Jean-Luc Germani, beau-frère de Richard Casanova, un baron influent de la Brise de mer, la bande criminelle de Haute-Corse, assassiné le 23 avril 2008.

Des policiers scientifiques sur les lieux d'une fusillade meurtrière, non loin du corps d'Antoine Quilichini, alias Tony le boucher, figure du grand banditisme, le 5 décembre 2017 devant l'aéroport de Bastia, en Corse
Des policiers scientifiques sur les lieux d'une fusillade meurtrière, non loin du corps d'Antoine Quilichini, alias Tony le boucher, figure du grand banditisme, le 5 décembre 2017 devant l'aéroport de Bastia, en Corse ( PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP )

Il a été également condamné en 2013 à deux ans et demi de prison ferme pour son rôle dans la tentative de prise de contrôle du Cercle de jeu Wagram à Paris.

Pour pouvoir remplir les conditions de sa liberté conditionnelle en 2016, il avait obtenu un emploi d'agent technique à la mairie de Calvi, dont le maire (DVD) est Ange Santini, ancien président du conseil exécutif de Corse de 2004 à 2010.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2017

Question de culture d'entreprise. L'offre ne répond pas aux intérêts de la société, ses métiers, ses employés, ses actionnaires et autres parties prenantes...

Publié le 13/12/2017

"Nous avons désormais les moyens financiers nécessaires à la poursuite de notre plan stratégique"...

Publié le 13/12/2017

Stef se situe à la 3e place des entreprises ayant le pourcentage d'actionnariat salarié le plus élevé...

Publié le 13/12/2017

Le Groupe maintient son objectif de génération de free cash-flows positifs et récurrents à la clôture de mars 2019...

Publié le 13/12/2017

A l'occasion du 30e anniversaire du premier film Predator, Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands intègre aussi du contenu exclusif...

CONTENUS SPONSORISÉS