5 404.53 PTS
+0.60 %
5 389.50
+0.37 %
SBF 120 PTS
4 300.40
+0.28 %
DAX PTS
13 041.57
+0.39 %
Dowjones PTS
23 328.63
+0.71 %
6 108.82
+0.00 %
Nikkei PTS
21 696.65
+1.11 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Droits TV: Valcke et Al-Khelaïfi visés par une enquête en Suisse pour corruption

| AFP | 117 | Aucun vote sur cette news
L'ex-N.2 de la Fifa Jérôme Valcke à son arrivée au Tribunal arbitral du Sport, le 11 octobre 2017 à Lausanne
L'ex-N.2 de la Fifa Jérôme Valcke à son arrivée au Tribunal arbitral du Sport, le 11 octobre 2017 à Lausanne ( Fabrice COFFRINI / AFP )

Un nouveau front judiciaire s'est ouvert jeudi dans le monde du football: Nasser Al-Khelaïfi, directeur de la société BeIn Media, est visé par la justice suisse ainsi que l'ancien N.2 de la Fifa Jérôme Valcke, tous deux soupçonnés de corruption lors de l'octroi des droits TV de plusieurs Coupes du monde.

Quelques minutes après l'annonce par la justice suisse de l'ouverture d'une procédure pénale à l'encontre des deux hommes, la justice française a pris le relais en annonçant la perquisition des bureaux parisiens de la chaîne de télévision qatarie BeInSports.

"Deux magistrats du PNF assistés d'enquêteurs de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) ont procédé ce jour à une perquisition des bureaux parisiens de BeIN Sports France" suite à une demande d'entraide judiciaire, a indiqué le PNF dans un communiqué.

Un coup de tonnerre dont se serait bien passé Al-Khelaïfi, également patron du Paris SG. Et d'autres perquisitions dans le cadre de cette affaire ont eu lieu "simultanément et en divers lieux" en Grèce, en Italie et en Espagne, lors d'une "opération coordonnée", a précisé le ministère public de la Confédération helvétique (MPC).

Une enquête avait été ouverte le 20 mars dernier pour "soupçon de corruption privée, d'escroquerie, de gestion déloyale et de faux dans les titres", a indiqué le MPC.

- Avantages indus -

Jérôme Valcke, suspendu pour 10 ans pour d'autres faits de corruption, est soupçonné d'avoir "accepté des avantages indus en lien avec l'octroi de droits média dans certains pays de la part d'un homme d’affaires dans le domaine des droits sportifs en ce qui concerne les Coupes du monde de football de la FIFA de 2018, 2022, 2026 et 2030 et de la part de Nasser Al-Khelaïfi en ce qui concerne les Coupes du monde de la FIFA de 2026 et 2030", a ajouté le MPC.

Le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi avec l'ex-joueur parisien Ali Benarbia au Parc des Princes, le 6 mai 2017
Le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi avec l'ex-joueur parisien Ali Benarbia au Parc des Princes, le 6 mai 2017 ( FRANCK FIFE / AFP/Archives )

Jérôme Valcke, ancien secrétaire général de la Fifa et ancien bras doit de l'ex-président Sepp Blatter lui aussi suspendu, a été auditionné jeudi en Suisse en qualité de prévenu, l'équivalent du statut de mis en examen, par des représentants du MPC. "Aucune personne ne se trouve en détention provisoire", a précisé le MPC.

L'ancien journaliste de Canal+, qui réside désormais en Espagne, se trouvait en Suisse où il était venu prendre part mercredi à Lausanne à une audience du Tribunal arbitral du sport. Dans ce dossier, il conteste sa suspension de 10 ans infligée par la justice interne de la Fifa notamment pour son implication dans une affaire de revente de billets du Mondial-2014.

Pour ces faits, le MPC a rappelé que M. Valcke fait l'objet d'une autre procédure pénale ouverte en particulier pour soupçon de différents actes de gestion déloyale.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2017

La réalisation d'un chandelier en marteau le 19 octobre a permis au titre d'entamer une phase de rebond. Les indicateurs techniques restent bien orientés et militent pour une nouvelle phase de…

Publié le 23/10/2017

JC DECAUX SA. constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Call P576S émis par…

Publié le 23/10/2017

CRH (+1,97% à 2 845 pence), qui signe l'une des plus fortes hausses du FTSE 100 britannique, indique que son offre sur le cimentier américain Ash Grove, qui le valorise 3,5 milliards de dollars, a…

Publié le 23/10/2017

Atos a remporté lors des Oracle Excellence Awards 2017 le prix du Partenaire de l'année spécialisé dans le Cloud pour la zone Europe, Moyen-Orient et...

Publié le 23/10/2017

Réservé à la baisse ce matin, le titre DBV Technologies chute de 40,8% à 48,56 euros après les résultats très décevants de son étude de phase 3 évaluant son traitement Viaskin Peanut chez…

CONTENUS SPONSORISÉS