En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 029.72 PTS
-0.54 %
6 019.00
-0.64 %
SBF 120 PTS
4 769.97
-0.5 %
DAX PTS
13 579.33
-0.62 %
Dow Jones PTS
28 992.41
-0.78 %
9 446.69
-1.88 %

Coronavirus: quarantaine prolongée pour 3.700 personnes à bord d'un bateau au Japon

| AFP | 287 | Aucun vote sur cette news
Le paquebot
Le paquebot "Diamond Princess" et ses 3.700 passagers, à l'ancre au large du port de Yokohama, le 5 février 2020 ( Kazuhiro NOGI / AFP )

Quelque 3.700 personnes de dizaines de nationalités différentes se retrouvent coincées, pour au moins 14 jours, dans leurs cabines à bord d'un bateau de croisière au Japon après la découverte d'au moins 10 cas de coronavirus à bord.

Les autorités japonaises ont entrepris dès mardi de détecter d'éventuels cas de contamination sur ce bateau, le Diamond Princess, arrivé lundi soir près du port de Yokohama, au sud-ouest de Tokyo. Car un cas de coronavirus a été détecté à Hong Kong chez une personne qui s'était auparavant trouvée à bord.

Des tests ont été réalisés sur trois groupes de personnes à bord: ceux qui présentaient des symptômes suspects, ceux qui avaient débarqué durant l'escale à Hong Kong et ceux qui avaient été en contact avec le passager contaminé.

Des échantillons ont été prélevés sur 273 occupants du navire, a indiqué mercredi à des journalistes le ministre japonais de la Santé, Katsunobu Kato. Les résultats d'analyse de 31 de ces prélèvements sont disponibles pour l'heure, dont 10 se sont révélés positifs.

Les dix personnes testées positives ont été débarquées tôt mercredi et hospitalisées, a précisé M. Kato.

Le reste des passagers et membres d'équipage sont sommés de rester à bord pour environ 14 jours, a ajouté le ministre, en se référant au consensus des médecins selon lequel la période d'incubation du coronavirus est de deux semaines.

Confinés dans leurs cabines

Pour éviter des infections supplémentaires à bord, les passagers ont reçu l'instruction de rester confinés dans leurs cabines pendant leur quarantaine.

Épidémie du nouveau coronavirus
Épidémie du nouveau coronavirus ( Thomas SAINT-CRICQ / AFP )

"Jusqu'à hier (mardi, NDLR), on pouvait passer du temps dans les espaces communs et faire des activités, comme jouer au ping-pong. Mais depuis ce matin, nous ne sommes plus autorisés à quitter nos chambres", a déploré un passager japonais auprès de la chaîne de télévision NHK.

"J'ai essayé d'aller au restaurant ce matin pour le petit déjeuner mais on m'a dit: +S'il vous plaît, mangez dans votre chambre+. Donc j'ai attendu le service de chambre. Mais il n'est pas encore arrivé", a ajouté ce passager.

"Qu'est-ce que je vais faire pendant 14 jours dans une cabine? Je peux seulement contempler la mer", a déclaré une passagère à TV Asahi.

Selon l'opérateur du bateau, Princess Cruises (société du groupe américain Carnival Corp), la moitié des 2.666 passagers du Diamond Princess sont des Japonais. M. Kato a précisé par la suite que des ressortissants de 56 pays différents se trouvaient à bord.

Princess Cruises a précisé que le bateau s'éloignerait des côtes japonaises pour "accomplir des opérations maritimes habituelles" telles que la production d'eau douce, avant de se rapprocher de nouveau du port de Yokohama pour "le ravitaillement en nourriture et autres fournitures".

Cas similaire à Hong Kong

Une personne est évacuée du paquebot
Une personne est évacuée du paquebot "Diamond Princess" placé en quarantaine au large du port de Yokohama, le 5 février 2020 ( STR / JIJI PRESS/AFP )

Pendant ce temps à Hong Kong, les 1.800 occupants d'un autre bateau de croisière, le World Dream, étaient aussi retenus à bord mercredi par les autorités locales pour passer des tests médicaux, après trois cas de coronavirus détectés chez de récents passagers du navire.

"Aucun passager ou membre d'équipage n'est autorisé à débarquer" tant que les autorités sanitaires locales n'auront pas donné leur feu vert, a expliqué mercredi Leung Yiu-hong, un responsable sanitaire hongkongais.

Plus de vingt pays ont confirmé des cas d'infection par le coronavirus. Cette pneumonie virale a déjà tué 490 personnes en Chine continentale, selon le dernier bilan quotidien de Pékin, qui a aussi fait état de plus de 24.300 contaminations dans le pays.

L'épidémie a amené l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à déclarer la semaine dernière une urgence sanitaire mondiale. De nombreux pays, dont le Japon, ont décrété des restrictions de voyages vers la Chine, où les autorités ont recours à des mesures draconiennes pour tenter d'endiguer la propagation du virus, comme le confinement de villes entières.

Sur le territoire japonais, 23 cas ont été confirmés pour le moment, dont des personnes évacuées de Wuhan (centre de la Chine), épicentre de l'épidémie. Ce chiffre n'inclut pas les dix personnes contaminées à bord du Diamond Princess.

Le Japon a déjà rapatrié 565 de ses ressortissants de Wuhan en affrétant trois avions la semaine dernière. Un quatrième vol est prévu et des discussions sont en cours pour que des étrangers, notamment des conjoints chinois de citoyens japonais, soient aussi admis à bord.

burs-etb/uh/cf

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2020

Une petite erreur s'est glissée dans le titre de notre dépêche précédente à propos de Mediawan. Mediawan a nommé Victoire Grux et non Victoria Grux au poste de directrice de la…

Publié le 21/02/2020

DLSI Groupe a publié un chiffre d'affaires consolidé 2019 en hausse de 1,8% à 234,4 millions d'euros. Le spécialiste des prestations de travail temporaire précise dans son communiqué que…

Publié le 21/02/2020

L'international progresse de 8,7% sur l'exercice

Publié le 21/02/2020

IMPLANETLe spécialiste des implants vertébraux et des implants chirurgicaux du genou publiera (avant Bourse) ses résultats annuelsYMAGISLe spécialiste des technologies numériques pour l'industrie…

Publié le 21/02/2020

DBV Technologies vient d'annoncer que la FDA avait indiqué que la réunion du Comité Consultatif sur les produits allergènes se tiendra le 15 mai 2020 pour discuter de la demande de licence de…