En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 351.49 PTS
-
4 311.50
-
SBF 120 PTS
3 414.93
-
DAX PTS
9 632.52
-
Dow Jones PTS
21 636.78
-4.06 %
7 588.37
-3.91 %

Coronavirus: chez les athlètes, le maintien des JO de Tokyo fait grincer des dents

| AFP | 194 | Aucun vote sur cette news
Le Français Pascal Martinot-Lagarde après les séries du 110 m haies des Mondiaux d'athlétisme le 30 septembre 2019 à Doha
Le Français Pascal Martinot-Lagarde après les séries du 110 m haies des Mondiaux d'athlétisme le 30 septembre 2019 à Doha ( Jewel SAMAD / AFP/Archives )

"Atterré", "il faut les reporter": plusieurs figures du sport français et mondial sont montées mercredi au créneau, au lendemain de la décision du Comité international olympique (CIO) de maintenir les Jeux olympiques de Tokyo en dépit de la pandémie de nouveau coronavirus.

Au contraire de l'UEFA qui a décidé mardi de reporter d'un an, en 2021, son Euro de football, le CIO reste inflexible: sa commission exécutive a jugé qu'il n'était "pas nécessaire de prendre des décisions radicales" au sujet des JO-2020, prévus du 24 juillet au 9 août à Tokyo.

Une attitude qui a surpris les acteurs principaux de ces JO alors que le même jour étaient annoncés l'annulation et le report d'évènements-phare du sport mondial, comme l'Euro donc et la Copa America de football, Roland-Garros en tennis ou encore Paris-Roubaix en cyclisme.

"Alors que tous les sports cessent leurs activités et que les reports des grands événements se multiplient, le CIO évoque le maintien possible des JO! Je suis atterré par tant d’inconséquence", a ainsi tweeté le président de la Fédération française de natation Gilles Sezionale.

"Il y a des pays moins touchés que d'autres. Certains peuvent s'entraîner normalement pendant que nous, on ne peut même pas accéder à notre terrain d'entraînement", a déploré de son côté Pascal Martinot-Lagarde, champion d'Europe et médaillé de bronze mondial sur 110 m haies.

"Il faut les reporter (les JO, ndlr) à la fin de l'année 2020, pas l'an prochain", a encore plaidé "PML" auprès de l'AFP.

"Pas de solution idéale"

Les tournois de qualification olympique (TQO) ont d'ailleurs tardé à se mettre en pause, celui de boxe pour l'Europe à Londres n'étant arrêté qu'au troisième jour de compétition lundi.

Mercredi, un TQO de gymnastique prévu à Tokyo les 4 et 5 avril a été à son tour annulé en raison de la pandémie de coronavirus.

La perchiste grecque Katerina Stefanidi après la finale du concours de la perche des Mondiaux d'athlétisme le 29 septembre 2019 à Doha
La perchiste grecque Katerina Stefanidi après la finale du concours de la perche des Mondiaux d'athlétisme le 29 septembre 2019 à Doha ( Kirill KUDRYAVTSEV / AFP/Archives )

A l'heure actuelle, seuls 57% des quelque 11.000 sportifs qui doivent participer sont déjà qualifiés pour la grand-messe olympique.

La menace est pourtant réelle, comme l'a montré, tout un symbole, la contamination au coronavirus de l'un des deux vice-présidents du Comité olympique japonais, Kozo Tashima.

Face aux critiques des athlètes, le CIO a réagi mercredi en affirmant qu'il n'existait "pas de solution idéale dans cette situation".

"C'est une situation exceptionnelle qui appelle des solutions exceptionnelles", a déclaré un porte-parole du CIO.

"Il faut faire confiance au CIO", a assuré à l'AFP Guy Drut, ancien ministre français des Sports et membre de l'instance.

Même ton rassurant chez Martin Fourcade. "Laissons-nous le temps de voir comment la situation évolue, on n'est pas à deux semaines ou un mois près pour annuler", a temporisé auprès de l'AFP le quintuple champion olympique de biathlon, tout juste retraité.

"Aujourd'hui, ça ne sert à rien de spéculer, on est encore loin des Jeux", a ajouté Fourcade, président de la commission des athlètes de Paris-2024 et candidat pour intégrer la commission des athlètes du Comité international olympique (CIO) en 2022.

"Insensible et irresponsable"

Même au Japon, le scepticisme grandit quant à la tenue des Jeux: un sondage publié lundi par l'agence de presse Kyodo montre que 69,9% des personnes interrogées ne croient pas que Tokyo pourra accueillir comme prévu les JO.

Le CIO a eu beau assurer que "toute spéculation" serait "contre-productive", cela n'a pas empêché la grogne de monter aussi en son sein.

"Je pense que l'insistance du CIO à maintenir sa ligne, avec tant de conviction, est insensible et irresponsable", a asséné l'ancienne hockeyeuse Hayley Wickenheiser, quadruple médaillée d'or aux JO et membre du CIO.

"Du point de vue des athlètes, je ne peux qu'essayer de compatir en imaginant l'anxiété et le déchirement que ressentent les athlètes à l'heure actuelle", a affirmé la Canadienne dans un communiqué publié sur Twitter.

La membre du CIO a été rejointe par la perchiste grecque Katerina Stefanidi.

"Le CIO nous demande de continuer à mettre en danger notre santé, celle de nos familles et des gens, juste pour s'entraîner chaque jour?" a accusé Katerina Stefanidi.

"C'est incroyable", a fulminé la championne olympique 2016.

Le biathlète français Martin Fourcade pendant la poursuite 12,5 km de Coupe du monde de biathlon, le 14 mars à Kiontiolahti en Finlande
Le biathlète français Martin Fourcade pendant la poursuite 12,5 km de Coupe du monde de biathlon, le 14 mars à Kiontiolahti en Finlande ( Jussi Nukari / Lehtikuva/AFP/Archives )

"Qu'en est-il des sports collectifs, où les athlètes s'entraînent ensemble? Et de la natation? Et de la gymnastique, où sont touchés les mêmes objets?", a-t-elle questionné alors que plusieurs pays, dont la France, ont imposé des mesures de confinement à domicile et de distanciation sociale pour freiner la propagation du virus.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/03/2020

"Nous nous préparons à devoir faire face à un climat économique entièrement nouveau du fait de la crise du COVID-19"...

Publié le 27/03/2020

Le secteur du tourisme à Paris a été affecté par un ralentissement sur le 1er trimestre 2019 dû au mouvement des gilets jaune et par un second ralentissement en décembre 2019 relatif aux…

Publié le 27/03/2020

Thierry Lescasse reprend les fonctions de Benoît Jacheet, dont la mission prend fin avec l'aboutissement du plan de restructuration financière...

Publié le 27/03/2020

Le Groupe CAFOM, acteur majeur de l'équipement de la maison en Europe et en Outre-Mer, fait un point sur l'impact à ce jour de l'épidémie de Covid-19...

Publié le 27/03/2020

ALD dit surveiller étroitement l'évolution du Covid-19 (Coronavirus) et a mis en place les mesures nécessaires pour maintenir la continuité de ses...