5 560.97 PTS
-1.40 %
5 509.5
-1.41 %
SBF 120 PTS
4 436.85
-1.33 %
DAX PTS
12 943.88
-1.72 %
Dowjones PTS
24 834.41
+0.00 %
6 893.62
+0.00 %
Nikkei PTS
22 689.74
-1.18 %

Corée du Nord: hommage aux Kim à Pyongyang pour le 64e anniversaire de la "Victoire"

| AFP | 274 | Aucun vote sur cette news
Une écolière nettoie le parvis devant les statues des leaders nord-coréens Kim Il-Sung (g) et Kim Jong-Il (d), le 27 juillet 2017 à Pyongyang
Une écolière nettoie le parvis devant les statues des leaders nord-coréens Kim Il-Sung (g) et Kim Jong-Il (d), le 27 juillet 2017 à Pyongyang ( Ed JONES / AFP )

Il a beau tomber des cordes, les Nord-Coréens venus devant le mausolée du fondateur du régime Kim Il-Sung en ce jour anniversaire de la fin de la guerre prennent bien soin de poser leur parapluie avant de s'incliner respectueusement.

Certains à l'étranger redoutaient que Pyongyang ne saisisse le prétexte de cette date symbolique, appelée "Jour de la Victoire" par les Nord-Coréens, pour effectuer un nouveau tir de missile, quelques semaines après le premier lancement réussi d'un engin intercontinental.

Il n'en a rien été. C'est en tout cas ce qu'il semblait jeudi en fin d'après-midi.

A Pyongyang, le jour était férié pour permettre à la population de rendre hommage à la dynastie familiale qui dirige le pays depuis des décennies.

"Notre pays gagne toujours parce que nous avons les meilleurs leaders au monde", déclare Hong Yong-Dok, venu avec ses petites filles au Palais du Soleil Kumsusan, où reposent les corps des deux premiers dirigeants de la Corée du Nord, le grand-père et le père de l'actuel leader Kim Jong-Un.

Des étudiantes marchent sous la pluie pour aller se recueillir devant le mausolée du fondateur du régime Kim Il-Sung, le 27 juillet 2017 à Pyongyang
Des étudiantes marchent sous la pluie pour aller se recueillir devant le mausolée du fondateur du régime Kim Il-Sung, le 27 juillet 2017 à Pyongyang ( Ed JONES / AFP )

Les Coréens ont souffert à cause des "impérialistes américains pendant des lustres", explique-t-il à l'AFP. "Même mes parents ont été tués par eux pendant la Guerre de Corée. Alors il faut apprendre à nos descendants à prendre leur revanche sur les impérialistes américains."

Le 27 juillet est la date où, en 1953, l'armistice a été signé entre la Corée du Nord, la Chine et des forces de l'ONU soutenues par les Etats-Unis, mettant fin à des combats qui avaient débuté trois ans plus tôt.

- 'Ils me manquent' -

Des Nord-Coréens viennent se recueillir au Palais du Soleil Kumsusan où reposent les corps des dirigeants Kim Il-Sung et Kim Jong-Il, le 27 juillet 2017 à Pyongyang
Des Nord-Coréens viennent se recueillir au Palais du Soleil Kumsusan où reposent les corps des dirigeants Kim Il-Sung et Kim Jong-Il, le 27 juillet 2017 à Pyongyang ( Ed JONES / AFP )

La Corée du Nord se considère officiellement comme le vainqueur d'un conflit qu'elle appelle la Guerre de libération de la patrie. Mais aucun traité de paix n'a été conclu.

Et la dynastie des Kim n'a jamais renoncé à sa politique très militariste, encore renforcée depuis l’avènement fin 2011 de Kim Jong-Un, qui a accéléré les programmes visant à développer un missile intercontinental capable de porter le feu nucléaire sur le territoire américain.

C'est dans le Palais du Soleil Kumsusan que sont exhibés les corps embaumés de Kim Il-Sung et Kim Jong-Il.

Le père et le fils sont chacun exposés dans des halls distincts où des soldats montent la garde. Et jeudi un flot ininterrompu de visiteurs défilent et s'inclinent -trois fois- devant les boîtes vitrées.

"J'ai été émue aux larmes quand j'ai rencontré les grands leaders", confie après la visite Ri Sun-Gyong, 71 ans, la voix tremblante. "Ils me manquent toujours."

Les Nord-Coréens rencontrés dans leur pays n'expriment généralement devant les médias étrangers que des sentiments approuvés par le régime.

Les tensions ont augmenté ces derniers mois en raison de l'accélération des programmes nucléaire et balistique interdits de Pyongyang, qui est sous le coup de nombreuses résolutions internationales assorties de sanctions.

La presse publiait jeudi un éditorial expliquant que la "ruine finale" était "déjà scellée" pour les Etats-Unis qui n'ont qu'une solution: "Renoncer à la politique anachronique à l'égard de la RPDC, s'agenouiller et présenter des excuses à son armée et à son peuple".

Décédé en 1994, Kim Il-Sung demeure le Président éternel de la République populaire et démocratique de Corée (RPDC) et Kim Jong-Il, mort en 2011, est le secrétaire général éternel du Parti des travailleurs.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

ÉVÈNEMENT

IMMERSION EXCLUSIVE AU COEUR DE LA BOURSE
DU 28 MAI AU 1erJUIN 2018

EN PARTENARIAT AVEC

INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT ! Cliquez ici

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/05/2018

Comme annoncé début mai, Xavier Niel, actionnaire de contrôle d'Iliad (Free), a réorganisé sa participation de 52,2% au capital de l'opérateur. L'homme d'affaires a apporté 29 605 872 actions…

Publié le 23/05/2018

EDF n'a pas l'intention d'arrêter d'autres centrales nucléaires que celle de Fessenheim avant 2029...

Publié le 23/05/2018

La séance s'annonce brillante pour Tiffany & Co. Le joailler new-yorkais a dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et annoncé un programme de rachats d'actions d'un milliard…

Publié le 23/05/2018

Uber et AXA ont annoncé l'extension de leur offre de protection existante à tous les chauffeurs et coursiers partenaires d'Uber en Europe. À partir du 1er juin, Uber leur offrira Protection…

Publié le 23/05/2018

Uber et Axa, forts du succès de leur partenariat noué l'an dernier, annoncent l'extension de leur offre de protection existante à tous les chauffeurs...