En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 840.38 PTS
-
4 836.00
-
SBF 120 PTS
3 859.34
-
DAX PTS
11 071.54
-0.17 %
Dowjones PTS
24 575.62
+0.70 %
6 658.76
+0.18 %
1.138
+0.04 %

Syrie: combats aux portes d'Idleb entre régime et jihadistes, évacuations dans la Ghouta

| AFP | 693 | Aucun vote sur cette news
Une famille fuit les combats à la périphérie de la province syrienne d'Idleb entre régime et jihadistes, le 29 décembre 2017
Une famille fuit les combats à la périphérie de la province syrienne d'Idleb entre régime et jihadistes, le 29 décembre 2017 ( OMAR HAJ KADOUR / AFP )

Des combats opposant vendredi l'armée syrienne à des jihadistes et rebelles aux portes de la province d'Idleb ont fait des dizaines de morts, alors que près de Damas, des combattants étaient évacués de la région de la Ghouta occidentale.

Les forces gouvernementales, appuyées par l'aviation de la Russie, alliée de Damas, avaient lancé lundi une opération à la périphérie de la province d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, s'emparant de plusieurs villages et localités.

Seule province à échapper entièrement au contrôle du régime de Bachar al-Assad, Idleb est aujourd'hui dans sa quasi-totalité sous contrôle du Front Fateh al-Cham, l'ex-branche syrienne d'Al-Qaïda. Des groupes rebelles y sont aussi présents.

Le sud-est de la province "est visé par des bombardements d'une violence sans précédent depuis des mois" de la part des avions syriens et russes, a indiqué une ONG, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Le but immédiat de l'armée est de s'emparer du sud-est" de la province, a déclaré à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH, en faisant état de combats entre l'armée d'un côté, et Fateh al-Cham et des factions rebelles de l'autre.

Ces dernières 24 heures, 68 personnes ont été tuées dans cette bataille, dont 27 combattants prorégime et 20 de l'autre camp, et les raids aériens ont tué 21 civils, selon l'OSDH.

- Un caméraman tué -

Localisation des combats meurtriers opposant forces du régime syrien et combattants jihadistes et rebelles à la périphérie de la province d'Idleb
Localisation des combats meurtriers opposant forces du régime syrien et combattants jihadistes et rebelles à la périphérie de la province d'Idleb ( AFP / AFP )

Selon un correspondant de l'AFP près du front, des messages diffusés par haut-parleurs dans des villages rebelles ont appelé les habitants à rester chez eux et ont annoncé l'annulation de la prière musulmane du vendredi.

Des centaines de civils fuyant leurs villages à bord de voitures et de pick-up se dirigeaient vers la ville d'Idleb, chef-lieu de la province.

L'OSDH a fait état de centaines de déplacés.

Un caméraman syrien travaillant pour le réseau de télévision prorégime Sama a été tué vendredi alors qu'il couvrait les affrontements en cours.

Les forces du régime ont été chassées en 2015 de la province d'Idleb par une coalition de rebelles et de jihadistes qui s'est effritée l'été dernier après que Fateh al-Cham eut mené un coup de force contre ses ex-alliés rebelles.

Jihadistes et rebelles sont toutefois alliés dans la bataille en cours contre le régime, a dit M. Abdel Rahmane.

Depuis septembre 2015 et l'intervention militaire de la Russie, venue à la rescousse de Bachar al-Assad, le régime syrien a réussi à reprendre la majorité des régions aux rebelles et à chasser le groupe jihadiste Etat islamique (EI), rival de Fateh al-Cham, de la majeure partie de la province orientale de Deir Ezzor et d'autres localités du pays.

Déclenché en 2011 par la répression de manifestations pacifiques, le conflit en Syrie s'est complexifié avec la multiplication des belligérants et a fait plus de 340.000 morts et des millions de déplacés.

Vendredi, deux fosses communes contenant des dizaines de corps de civils et de militaires syriens assassinés par les jihadistes de l'EI ont été découvertes près de la localité de Wawi, dans l'ouest de la province de Raqa, située dans le nord de la Syrie, a indiqué l'agence de presse officielle syrienne Sana.

- 'Monnaie d'échange' -

Vendredi, une opération d'évacuation de civils gravement malades a pris fin dans la Ghouta orientale. Sur trois jours, 29 patients ont été évacués en échange de la libération par les rebelles de 29 détenus, conformément à un accord conclu entre régime et insurgés.

Ce chiffre reste encore très éloigné des 500 personnes que l'ONU appelle à évacuer.

"Il faut faire plus: les besoins des civils doivent être prioritaires et l'accès à l'aide doit être autorisé plus régulièrement et sans conditions", a plaidé la représentante du CICR en Syrie, Marianne Gasser.

Des volontaires du Croissant-rouge syrien transportent un malade dans une ambulance pour l'évacuer de Douma vers Damas où il doit recevoir des soins, le 28 décembre 2017


A total of 29 emergency medical cases are expected to be evacuated under a deal with the government that saw rebels release 26 individuals, including workers detained during fierce clashes with the army in March.
Des volontaires du Croissant-rouge syrien transportent un malade dans une ambulance pour l'évacuer de Douma vers Damas où il doit recevoir des soins, le 28 décembre 2017 A total of 29 emergency medical cases are expected to be evacuated under a deal with the government that saw rebels release 26 individuals, including workers detained during fierce clashes with the army in March. ( Amer ALMOHIBANY / AFP )

Dernier fief de la rébellion près de Damas, la Ghouta orientale est assiégée par les troupes du régime depuis 2013. Quelque 400.000 habitants sont pris au piège dans cette vaste région touchée par de graves pénuries alimentaires et médicales.

"Treize civils, dont six enfants et quatre femmes, ont été évacués jeudi à minuit" de la localité de Douma, selon un responsable local. Seize avaient déjà pu partir lors des deux jours précédents et être transportés vers des hôpitaux de Damas.

Dans le même temps, après un accord avec le régime syrien, des dizaines de jihadistes et de combattants rebelles ont été évacués des dernières zones qu'ils contrôlaient dans la Ghouta occidentale, près de Damas, a rapporté la télévision d'Etat syrienne.

Une fois évacués dans leur totalité, les groupes rebelles n'auront aucune présence dans la Ghouta occidentale pour la première fois depuis 2012, a souligné le directeur de l'OSDH.

Le chef du groupe de travail humanitaire de l'ONU pour la Syrie, Jan Egeland, a critiqué l'accord rebelles-régime sur les évacuations, estimant que les malades et les enfants ne devraient pas être "une monnaie d'échange".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2019

SNCF Transilien et MND Group, spécialiste du transport par câble à travers sa filiale LST, s’associent pour concevoir et promouvoir des solutions de transport par câble sur certains pôles…

Publié le 23/01/2019

Voltalia a réalisé au quatrième trimestre 2018 un chiffre d'affaires de 51,4 millions d'euros, en baisse de 4 %. A taux constant, les ventes ont ont grimpé de 7 %. Sur l'année, le chiffre…

Publié le 23/01/2019

FONCIÈRE EURIS Société Anonyme au capital de 149 158 950 euros 83, rue du Faubourg Saint-Honoré - 75008 Paris 702 023 508 RCS PARIS     Paris, le 23 janvier…

Publié le 23/01/2019

Pour l'année 2018, le chiffre d'affaires de Seb s'établit à 6...

Publié le 23/01/2019

JCDecaux annonce qu’Hannelore Majoor a été nommée directrice générale de sa filiale néerlandaise, JCDecaux Pays-Bas. Hannelore Majoor a débuté sa carrière chez JCDecaux en octobre 2016 en…