En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 361.18 PTS
+0.85 %
5 360.00
+0.88 %
SBF 120 PTS
4 303.66
+0.80 %
DAX PTS
12 561.83
+0.40 %
Dowjones PTS
24 461.70
-0.80 %
7 217.49
+0.00 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Climat: 100 pays invités mais pas Trump au sommet de Paris

| AFP | 264 | Aucun vote sur cette news
Le Sommet de Paris du 12 décembre, que la France organise pour les deux ans de l'accord de Paris sur le climat, réunira 2.000 participants, avec une centaine de pays invités et 800 organisations et acteurs publics et privés, selon l'Elysée
Le Sommet de Paris du 12 décembre, que la France organise pour les deux ans de l'accord de Paris sur le climat, réunira 2.000 participants, avec une centaine de pays invités et 800 organisations et acteurs publics et privés, selon l'Elysée ( FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives )

Une centaine de pays ont été invités au Sommet de Paris sur le climat du 12 décembre mais "pour l'instant" pas le président américain Donald Trump, a annoncé mardi la présidence française.

Ce sommet, que la France organise à l'occasion des deux ans de l'accord de Paris sur le climat, réunira 2.000 participants issus d'une centaine de pays invités, et de 800 organisations et acteurs publics et privés.

"Il faut dresser le bilan de notre trajectoire par rapport aux engagements. Si nous n’accélérons pas nos efforts, nous n'arriverons pas à atteindre l'objectif d’une augmentation (de la température) de 1,5 degré à la fin du siècle. Il faut redoubler d’effort, un sursaut", a annoncé l'Elysée dans un communiqué.

Donald Trump n'est "pour l'instant pas invité", a ajouté l'Elysée, alors que le président américain a annoncé en juin le retrait des Etats-Unis de l'accord de Paris, qui ne sera toutefois effectif qu'en 2020.

Adopté fin 2015, ratifié à ce jour par 168 pays, ce pacte historique vise à limiter le réchauffement mondial sous 2°C, voire 1,5°C, par rapport au niveau d'avant la Révolution industrielle.

Mais l'annonce du retrait américain est venue porter un coup à un processus complexe, qui demande notamment de se détourner des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 22/06/2018

DBT, leader européen des bornes de recharge pour véhicules électriques, annonce la signature d'un accord de coopération exclusive avec Zhongshan BRS...

Publié le 22/06/2018

La Fed américaine a dévoilé des résultats positifs pour les stress tests qu'elle a fait passer aux 35 plus grosses banques américaines. "Les principaux établissements du pays sont bien…

Publié le 22/06/2018

Le titre a stoppé sa phase de correction à l'approche de la zone de soutien des 8.85 euros, niveau qui avait mobilisé les acheteurs le 16 décembre 2016 et qui avait précédé une longue phase de…

Publié le 22/06/2018

BlackRock passe sous les 5% du capital