En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
-
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
-
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 497.49
-0.09 %

Christophe André: "La méditation, un outil d'hygiène de vie"

| AFP | 497 | Aucun vote sur cette news
Le psychiatre français Christophe André à Paris, le 31 janvier 2017
Le psychiatre français Christophe André à Paris, le 31 janvier 2017 ( JOEL SAGET / AFP )

C'est LA star de la pensée positive. Psychiatre et auteur de best-sellers sur le bonheur, Christophe André est un spécialiste de la méditation, "outil d'hygiène de vie comme l'exercice physique", dit-il à l'AFP à l'occasion de la sortie du livre "Méditez avec nous" (Odile Jacob).

Q: Pourquoi un nouveau livre sur la méditation ?

R: "C'est un sujet qui me passionne et c'est aussi un courant de fond dans le monde du soin. J'avais envie de rappeler que ces pratiques sont plus compliquées qu'on le pense. On dit +la méditation+ mais ça recouvre des formes et des traditions très variées. Dans ce livre, j'ai réuni une vingtaine de soignants, de chercheurs, de contemplatifs, qui parlent de leur façon personnelle de méditer."

Q: Vous utilisez la méditation à l'hôpital Sainte-Anne à Paris, où vous exercez. A quels patients s'adresse-t-elle?

R: "Principalement des patients souffrant de troubles émotionnels (stress, anxiété, dépression). Chez les gens qui ont un gros risque de rechute dépressive, les études montrent que la méditation les protège aussi bien que si on les maintient sous antidépresseurs, même si c'est plus contraignant.

La méditation qu'on propose s'appelle la +pleine conscience+: elle est laïque, simple à apprendre et suit des protocoles codifiés.

Quand on a démarré en 2004, c'était vraiment compliqué. A l'époque, la méditation était vue comme un truc de sectes, de religion, un peu néo-baba. C'était très important pour nous de dire: on fait une méditation laïque, scientifique, sur laquelle il y a des données issues de la recherche, dans un environnement hospitalier. Il n'y a pas de coups de gong, de Bouddha ou de bâtonnets d'encens!"

Q: En quoi la méditation est-elle bénéfique pour la santé?

R: "C'est un outil d'hygiène de vie, comme l'exercice physique ou la marche. Je dis aux patients: quand on est malade on se soigne, par les médicaments, la chirurgie ou la psychothérapie, puis quand ça commence à aller mieux, on change son style de vie. On fait de la méditation, davantage d'exercice, on mange beaucoup de fruits et légumes et moins de viande rouge...

La méditation n'est pas un médicament: si j'ai un cancer, je vais faire de la chirurgie ou de la chimio. Mais quand on apprend à méditer à des patients cancéreux, l'idée c'est que leur stress n'aggrave pas encore le problème. En rhumatologie aussi, on estime que les maladies inflammatoires évoluent moins rapidement chez les patients qui méditent régulièrement.

La méditation n'est pas une méthode miracle, mais elle va dans le bons sens, là où le tabac, la sédentarité, le stress vont dans le mauvais."

Q: Quels conseils de base donneriez-vous aux gens qui souhaitent méditer?

R: "Le B.A.-BA de la méditation c'est de s'arrêter, respirer et se rendre présent, se connecter à son expérience. Qu'on soit à l'arrêt de bus, en train de marcher dans les bois, au bord de la mer, c'est ne pas être sur son smartphone, en train d'anticiper, de calculer. Je ne fais rien, mais je suis pleinement attentif à ce qui m'arrive. Ce sont des moments de reconnexion à soi-même, des breaks à faire régulièrement dans la journée.

Il y a aussi une dimension corporelle. Par exemple, vous marchez dans la rue et il y a un beau ciel. Il y a une différence entre faire le constat intellectuel que c'est beau tout en se dépêchant d'aller vers le métro, et le fait de s'arrêter, de respirer, de se dire +C'est beau+ et de le ressentir physiquement."

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

Alors qu'Air France KLM cherche son nouveau PDG, la compagnie néerlandaise KLM s'est plainte de ne pas être suffisamment considérée. Son conseil réclame un changement de gouvernance, selon le…

Publié le 22/06/2018

Montrouge, France, le 22 juin (22H00 CEST), 2018 DBV Technologies annonce les résultats de son Assemblée générale ordinaire et extraordinaire 2018 et la nomination…

Publié le 22/06/2018

Un résumé de l'Assemblée générale sera bientôt disponible sur le site Noxxon...

Publié le 22/06/2018

Le prix d'émission des actions nouvelles sera au moins égal à la moyenne pondérée par les volumes des 5 dernières séances de bourse...

Publié le 22/06/2018

Le Groupe a souhaité clarifier sa politique de marques et décidé ainsi de se concentrer sur Somfy et les marques associées...