En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 451.59 PTS
+1.07 %
5 457.0
+1.18 %
SBF 120 PTS
4 365.94
+0.90 %
DAX PTS
12 326.48
+0.88 %
Dowjones PTS
26 656.98
+0.95 %
7 569.03
+1.05 %
1.178
+0.02 %

Chemnitz: la police critiquée après la diffusion sur internet d'un mandat d'arrêt

| AFP | 174 | Aucun vote sur cette news
"Les criminels étrangers, dehors!", peut-on lire sur une pancarte dans une manifestation à Chemnitz le 27 août 2018, après la mort d'un Allemand tué dans une "dispute entre des personnes de différentes nationalités" selon la police ( Odd ANDERSEN / AFP )

Les autorités allemandes ont mis en cause la police mercredi après la diffusion sur internet par l'extrême droite du mandat d'arrêt d'un suspect dans un meurtre à Chemnitz, à l'origine de violences de la part de néo-nazis.

"Il doit être clair que certaines choses dans la police ne seront plus tolérées", a déclaré le vice-chef du gouvernement régional de l'Etat régional de Saxe, Martin Dulig, où se trouve la ville de Chemnitz dans l'ex-RDA, sur la radio publique régionale MDR.

"Il n'est pas possible que des policiers pensent qu'ils peuvent faire fuiter des choses alors qu'ils savent tout à fait qu'ils commettent ainsi un délit", a-t-il insisté.

"Nous avons un gros problème à régler, c'est un acte déplorable", a encore jugé le responsable.

Des militants d'extrême droite ont fait circuler mercredi sur les réseaux sociaux une copie de l'un des deux mandats d'arrêt émis par la justice allemande lundi à l'encontre d'un jeune Irakien et d'un Syrien.

L'un des deux hommes d'une vingtaine d'années est soupçonné d'avoir mortellement frappé de coups de couteau un Allemand de 35 ans dans la nuit de samedi à dimanche à Chemnitz, en ex-RDA. Le deuxième est soupçonné de complicité.

La copie de ce document confidentiel a été diffusée par un groupuscule local d'extrême droite Pro Chemnitz qui l'a ensuite retiré, une antenne locale du parti d'extrême droite AfD et le Pegida, affirme la chaîne de télévision publique ARD.

Le nom d'un des deux suspects mais aussi de témoins et de la juge chargée du dossier y apparaissent notamment, avec des détails sur les circonstances de ce meurtre qui s'est produit à 3h du matin dans une rue du centre ville.

Le suspect mentionné dans ce document a porté "à cinq reprises" des coups de couteau au torse de la victime, avec "la collaboration consciente d'un autre suspect qui portait aussi un couteau sur lui", dit le document.

Le mandat d'arrêt ne fait pas mention du motif initial de l'altercation mais la police a déjà démenti à plusieurs reprises des rumeurs selon lesquelles la victime a voulu défendre une femme importunée ou agressée sexuellement.

Ce meurtre a provoqué des violents échauffourées dimanche et lundi entre la police et des sympathisants d'extrême droite, notamment néo-nazis, qui s'en sont en outre pris dans la rue à des personnes manifestement d'origine étrangère.

La police locale de Saxe a souvent été accusée de collusion avec la mouvance d'extrême droite. Ce que ses dirigeants nient.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

Le résultat opérationnel du premier semestre 2018 de Soft Computing s'élève à 1...

Publié le 20/09/2018

Comme publié précédemment, Mauna Kea a enregistré une baisse de son chiffre d'affaires de 18% à 2,707 ME, principalement imputable au T1, mais avec...

Publié le 20/09/2018

Kerlink, spécialiste et leader mondial des réseaux et solutions dédiés à l'Internet des Objets (IoT), annonce aujourd'hui que la société a été choisie...

Publié le 20/09/2018

Au 1er semestre 2018, Alpha MOS a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 1,6 ME en baisse de (0,5) ME par rapport à la même période de l'année...

Publié le 20/09/2018

Balyo annonce le recrutement d'un Directeur Industriel et le déploiement d'un plan de recrutement ambitieux pour accompagner sa croissance...