En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 978.35 PTS
-1.48 %
4 965.50
-1.67 %
SBF 120 PTS
3 977.88
-1.77 %
DAX PTS
11 259.02
-2.30 %
Dowjones PTS
25 317.41
-0.50 %
7 141.21
+0.00 %
1.147
+0.09 %

Cavale de Redoine Faïd: trois complices présumés écroués

| AFP | 184 | Aucun vote sur cette news
Une reproduction du site d'Interpol montrant la fiche de recherche du braqueur français Redoine Faïd, échappé de sa prison de Réau (Seine-et-Marne) le 1er juillet 2018
Une reproduction du site d'Interpol montrant la fiche de recherche du braqueur français Redoine Faïd, échappé de sa prison de Réau (Seine-et-Marne) le 1er juillet 2018 ( - / INTERPOL/AFP/Archives )

Trois complices présumés du braqueur Redoine Faïd, dont une jeune femme suspectée de l'avoir logé au cours de sa cavale qui a duré trois mois, ont été mis en examen et écroués dimanche.

Au terme de 96 heures de garde à vue, ils ont été présentés à la justice. Poursuivis notamment pour association de malfaiteurs, ils ont été placés en détention provisoire, selon une source judiciaire.

Parmi les trois suspects figure une jeune femme de 28 ans, considérée comme la logeuse présumée du braqueur multirécidiviste, qui s'était évadé de la prison de Réau (Seine-et-Marne) le 1er juillet par hélicoptère avant d'être arrêté mercredi, au terme de trois mois de traque policière.

Elle avait été interpellée dans son appartement situé dans un quartier HLM de Creil (Oise) en même temps que Redoine Faïd, ainsi que le frère et le neveu de celui-ci, Rachid et Ishaac H. Trois autres personnes, un autre neveu - Liazid F. - et les deux autres mis en examen ont été interpellés dans d'autres villes de l'Oise.

C'est notamment elle qui a mené les enquêteurs sur la piste du fugitif: grâce à un important travail de surveillance téléphonique, elle avait été identifiée comme étant une de ses complices.

Selon le procureur de Paris François Molins, elle avait été vue à plusieurs reprises avant l'interpellation prenant à bord de son véhicule une personne vêtue d'une burqa "dont l'allure laissait supposer qu'il pouvait s'agir d'un homme", en l'occurrence Redoine Faïd.

Selon une source proche de l'enquête, elle se prénomme Alima et était la petite amie d'Ishaac, 25 ans. Elle a été adjointe de sécurité à la police aux frontières (PAF) à l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle jusqu'en 2016 et son casier était jusque-là vierge.

De même source, les deux autres hommes mis en examen dimanche, qui se prénommeraient Hamza et Kamel, sont suspectés d'avoir apporté leur concours à l'évasion. Hamza a déjà été condamné pour meurtre, tout comme Liazid.

- Cavale "low-cost" -

Sur les trois mois de fuite, "le puzzle n'est pas encore complet", a indiqué à l'AFP une source proche des investigations. Mais pour les enquêteurs, pas de doute qu'il s'est agi d'une cavale "low-cost".

Redoine Faïd "a essayé de monter un coup car il n'a pas d'argent", a raconté cette source. "Il était aux abois, méconnaissable."

Le 1er juillet, Redoine Faïd, condamné en appel en avril à 25 ans de réclusion criminelle pour son rôle d'"organisateur" dans un braquage raté en 2010 qui avait coûté la vie à une policière municipale, s'était fait la belle en hélicoptère, aidé par un commando armé qui avait auparavant pris en otage le pilote.

L'appareil s'était posé dans la cour d'honneur du centre pénitentiaire, dépourvue de filins de sécurité.

Le lendemain, la ministre de la Justice Nicole Belloubet avait reconnu, sous le feu des critiques, qu'il y avait "peut-être" eu une défaillance. L’Administration pénitentiaire s'était vu reprocher d'avoir tardé à transférer Faïd comme l'avait demandé la Direction interrégionale d'Ile-de-France, notant une "menace sérieuse".

Faïd s'était déjà évadé le 13 avril 2013 de la prison de Lille-Sequedin, en prenant quatre surveillants en otages. Il avait été repris six semaines plus tard en région parisienne.

Mis en examen mercredi, notamment pour "évasion en bande organisée", "enlèvement et séquestration en bande organisée", "association de malfaiteurs en vue de la commission de crimes" et pour "transport d'armes ou d'engin explosif", il a été de nouveau incarcéré, cette fois-ci dans la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), l'une des plus sécurisées de France.

Son frère Rachid a quant à lui été placé en détention provisoire à Fleury-Mérogis (Essonne) et ses deux neveux, Liazid F. et Ishaac H., à Bois d'Arcy (Yvelines) et Meaux (Seine-et-Marne).

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

Les Différents Types d'Ordre de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2018

Innate Pharma a annoncé la signature d'un accord multi-termes avec AstraZeneca et MedImmune, son bras recherche et développement de molécules...

Publié le 23/10/2018

Eurofins a fait état d’une progression de 30,6% de son chiffre d’affaires au troisième trimestre, à 955 millions d’euros. La croissance organique est ressortie à plus de 5%, en ligne avec…

Publié le 23/10/2018

MDxHealth plonge de 12% à 2,29 euros dans un volume épais ce mardi...

Publié le 23/10/2018

AXA annonce avoir conclu un accord avec Fairfax Financial Holdings Limited afin de céder toutes ses activités d’assurance en Ukraine et de quitter le marché ukrainien. Selon cet accord, Fairfax…

Publié le 23/10/2018

STMicroelectronics est une nouvelle fois victime des prévisions décevantes d'un de ses concurrents...