5 379.54 PTS
-
5 383.50
+0.18 %
SBF 120 PTS
4 281.93
-
DAX PTS
13 008.55
-
Dowjones PTS
23 526.18
-0.27 %
6 386.12
+0.00 %
Nikkei PTS
22 550.85
+0.12 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Catalogne: "le chaos", "l'impensable" pour la presse qui s'attend au pire

| AFP | 253 | Aucun vote sur cette news
Une femme attend à l'extérieur du Parlement catalan le résultat d'un vote sur l'indépendance de la région, à Barcelone, le 27 octobre 2017
Une femme attend à l'extérieur du Parlement catalan le résultat d'un vote sur l'indépendance de la région, à Barcelone, le 27 octobre 2017 ( PAU BARRENA / AFP )

La destitution de l'exécutif catalan par le gouvernement espagnol vendredi en réponse à la déclaration d'indépendance de la Catalogne, inquiète la presse samedi qui y voit "l'impensable", "le chaos" et "le grand saut" comme titre Libération en Une.

"Les plus radicaux des indépendantistes catalans l’ont donc emporté, précipitant l’Espagne dans le chaos", juge ainsi Alexandra Schwartzbrod. "La passion a pris le dessus et l’on ne voit pas comment le pire peut être évité", analyse l'éditorialiste de Libération.

"L'impensable s’est produit", s'émeut Arnaud de La Grange du Figaro qui pense que "les séparatistes catalans jouent la politique du pire".

Dans La Montagne Centre/France, Bernard Stéphan trouve qu'il "y a désormais une double fracture au terme de cette journée : fracture de la Catalogne, fracture de l'Espagne".

Une foule de Catalans célèbre la déclaration d'indépendance de la région, sur la place Sant Jaume, à Barcelone, le 27 octobre 2017
Une foule de Catalans célèbre la déclaration d'indépendance de la région, sur la place Sant Jaume, à Barcelone, le 27 octobre 2017 ( PAU BARRENA / AFP )

"Voilà cette fois l’Espagne bel et bien au bord du gouffre", regrette aussi Pascal Coquis (Les Dernières Nouvelles d'Alsace).

De son côté, Pierre Chausse (Le Parisien Aujourd'hui en France) estime que "seize mois après le Brexit, c'est l'Union européenne tout entière qui est de nouveau remise en cause par la crise catalane". Il déplore que l'UE n'ait "pas pris au sérieux ces velléités séparatistes qui s'expriment pourtant depuis des années".

- 'Impasse'-

"Infichus de se parler, fiers comme des toreros sans banderilles, Catalans et Madrilènes ont emprunté hier un chemin qui ressemble comme deux gouttes d’eau à une impasse", assure Gilles Grandpierre de L'Union.

"De déclarations enflammées en menaces brutales, de défis en ultimatum, de psychodrames en rebondissements, l’Espagne et la Catalogne ont atteint le point culminant au-delà duquel, malgré de petits apaisements toujours possibles, la rupture est consommée", souligne Jean-Claude Souléry dans La Dépêche du Midi.

Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy se prépare à donner une conférence de presse sur la situation en Catalogne après un conseil des ministres à Madrid, le 27 octobre 2017
Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy se prépare à donner une conférence de presse sur la situation en Catalogne après un conseil des ministres à Madrid, le 27 octobre 2017 ( JAVIER SORIANO / AFP )

"Après le Brexit britannique, l’Europe serait-elle menacée par une balkanisation de ses peuples étourdis, à l’heure où l’Asie fiévreuse célèbre la mondialisation heureuse", se demande Alain Dussart de L'Est Républicain.

"L’Europe serait coupable de non-assistance à pays membre en danger si elle persistait à détourner les yeux", prévient Michel Klekowicki du Républicain Lorrain.

Dans Le Midi Libre, Jean-Michel Servant note que "la Catalogne a donc ouvert la boîte de Pandore", et s'attend à ce que "les Corses, les Basques ou les Lombards vont bien vite s’engouffrer dans la brèche pour franchir, eux aussi, ce tumultueux Rubicon".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/11/2017

Laurent-Perrier a vu son bénéfice net part du groupe chuter de 23,9% au premier semestre, clos fin septembre, pour atteindre 7,9 millions d'euros. Il est fortement impacté par une charge…

Publié le 24/11/2017

SCBSM dévoile au titre de son premier trimestre 2017-2018 des revenus locatifs des actifs stabilisés de 3,9 millions d'euros, en hausse de de +5,1%...

Publié le 24/11/2017

Paragon ID (ASK), spécialiste de identification dédié aux marchés de l'e.ID, du Transport & Smart Cities, a enregistré un chiffre d'affaires consolidé de 27,4 millions d'euros au premier…

Publié le 24/11/2017

Paref fait part de la nomination de Julien Renaud-Perret en qualité de Directeur du Développement et d'Antoine Onfray en qualité de Directeur...

Publié le 24/11/2017

Ask (Paragon ID) annonce, au titre de son premier trimestre 2017-2018, un chiffre d'affaires consolidé de 27,4 ME, en progression de +145%...

CONTENUS SPONSORISÉS